Vous êtes ici:

Trismus

Le trismus, c’est la difficulté à ouvrir la bouche. On peut aussi parler d’ouverture buccale limitée. Le trismus peut être un effet secondaire des cancers de la tête et du cou.

Causes

Le trismus peut être causé par des cancers de la tête et du cou, ou être un effet secondaire du traitement de ce type de cancer. Certaines affections comme le tétanos, l’arthrite ainsi que les infections de la bouche et de la gorge peuvent aussi être à l’origine du trismus. La formation de tissu cicatriciel sur la paroi interne de la bouche causée par la mastication de chique de bétel (noix d’arec) ou des dommages aux muscles de la mâchoire ou à l’articulation de la mâchoire (articulation temporomandibulaire ou ATM) peuvent également entraîner le trismus.

Lorsqu’il est lié au cancer, le trismus peut être causé par :

  • des tumeurs qui se développent dans les muscles de la mâchoire ou l’articulation de la mâchoire;
  • une chirurgie pour retirer la tumeur;
  • une radiothérapie pour traiter la tumeur.

La radiothérapie est la cause la plus fréquente du trismus lié au cancer. La radiothérapie peut entraîner la formation de tissu cicatriciel dans les muscles de votre mâchoire, ce qui les rend plus rigides. Il devient alors difficile de remuer la mâchoire et d’ouvrir la bouche. Votre risque de développer le trismus est lié à la quantité de radiation reçue. Des doses de radiation plus élevées sont associées à un plus grand risque. Le fait d’avoir de nouveau une radiothérapie pour un autre cancer dans la même région accroît également votre risque.

Symptômes

Les symptômes du trismus peuvent varier selon leur cause et d’autres facteurs. Ce sont les suivants :

  • raideur de la mâchoire;
  • incapacité d'ouvrir grand la bouche;
  • douleur quand on tente d'ouvrir la bouche.

Le trismus se développe lentement après la fin du traitement et s’aggrave en général avec le temps. Il peut devenir un problème à long terme.

Le trismus peut affecter votre qualité de vie et entraîner des problèmes pour :

  • parler;
  • mastiquer;
  • avaler;
  • prendre soin de vos dents.

Si vous ne pouvez pas ouvrir votre bouche correctement, les autres personnes pourraient avoir de la difficulté à vous comprendre quand vous parlez. Le trismus peut aussi entraîner des difficultés à manger. Vous pourriez être incapable de mettre plus qu’une petite quantité de nourriture à la fois dans votre bouche. Cela risque de causer des troubles nutritionnels et de vous faire perdre du poids. L’impossibilité d’ouvrir complètement votre bouche peut rendre difficiles le brossage des dents et l'usage de la soie dentaire, ainsi que les examens dentaires. Des problèmes dentaires peuvent alors apparaître.

Diagnostic

Votre équipe de soins pourrait mesurer jusqu’où vous êtes capable d’ouvrir votre bouche. En suivant les modifications de cette mesure, vous et votre équipe de soins pourrez savoir si votre trismus s’améliore ou s’aggrave.

Prévention et gestion du trismus

Le mieux est d’empêcher le trismus de se développer dès le départ. Votre équipe de soins pourra vous suggérer des moyens d’essayer de prévenir le trismus, sinon de le gérer. Si vous éprouvez de la raideur ou de la douleur dans la mâchoire, parlez-en à votre équipe de soins. On pourrait vous diriger vers un physiothérapeute, un orthophoniste ou un dentiste pour vous aider à gérer votre trismus. Le trismus peut devenir permanent s’il n’est pas traité.

Exercices

Votre équipe de soins pourrait vous donner des exercices à faire pour aider à prévenir ou à réduire la raideur de votre mâchoire. L’efficacité des exercices dépend de :

  • la fréquence à laquelle vous les faites;
  • combien de temps après le traitement vous commencez à les faire (le plus tôt est le mieux).

Voici quelques exemples d’exercices :

  • Ouvrez votre bouche le plus grand possible. Faites-le 20 fois. Répétez l’exercice 3 fois par jour.
  • Placez le talon de votre main sous votre mâchoire et poussez vers le haut tout en étirant la bouche bien grand. Faites-le 20 fois. Répétez l’exercice 3 fois par jour.
  • Placez votre index et votre majeur sur vos dents du bas et votre pouce sur vos dents du haut. À l’aide de vos doigts, forcez l’ouverture de votre bouche. Maintenez-la ouverte le plus grand possible pendant 2 secondes, puis relâchez. Faites-le 10 fois avec chaque main. Répétez l’exercice 4 fois par jour.

Si votre équipe de soins vous donne des exercices à faire à la maison, il est important de suivre les consignes. Les exercices ci-dessus peuvent aider à prévenir et à réduire la raideur de la mâchoire, mais votre équipe de soins vous en suggérera peut-être d’autres qui vous conviennent mieux.

Votre équipe de soins peut aussi vous prescrire des médicaments contre la douleur et les spasmes musculaires. Cela pourrait vous permettre de faire plus facilement vos exercices.

Dispositifs pour étirer la mâchoire

L’utilisation d’un dispositif qu’on met dans la bouche pourrait vous aider à étirer les muscles de votre mâchoire. C’est le dispositif qui fait le travail d’étirement pour vous.

Des recherches indiquent que les personnes atteintes de trismus qui utilisent régulièrement ces dispositifs peuvent améliorer leur capacité à ouvrir la bouche de même que leur qualité de vie.

Demandez à votre équipe de soins si ces dispositifs vous conviennent, où vous les procurer et comment les utiliser.

Chirurgie

Si vous êtes atteint d’un trismus grave qui ne s’atténue pas avec les exercices, vous pourriez peut-être subir une chirurgie pour améliorer la situation.

cancers de la tête et du cou

Les cancers de la tête et du cou prennent naissance dans les tissus des organes de la tête et du cou. Ce sont entre autres les cancers de la bouche, de la lèvre et des gencives, du nez, de la gorge, du larynx et des glandes salivaires. La plupart des cancers de la tête et du cou sont des carcinomes épidermoïdes, sauf le cancer des glandes salivaires, qui comprend différents types de tumeurs.

qualité de vie

Bien-être général et capacité de profiter des activités normales de la vie.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Jessie Lee-McIsaac Prévenir le cancer par des politiques de vie saine en milieu scolaire

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus