Sarcome des tissus
mous

Vous êtes ici:

Suivi après le traitement du sarcome des tissus mous

Le suivi après le traitement d’un sarcome des tissus mous est une composante importante des soins que vous recevez. Des spécialistes du cancer, comme des chirurgiens et des oncologues, et votre médecin de famille se partagent souvent cette responsabilité. Votre équipe de soins discute avec vous afin de décider quel suivi répond à vos besoins.

N’attendez pas au prochain rendez-vous fixé pour signaler tout nouveau symptôme et tout symptôme qui ne disparaît pas. Avisez votre équipe de soins si vous avez :

  • une nouvelle masse ou enflure;
  • une sensibilité, de la douleur ou une douleur plus intense.

Le risque de réapparition (récidive) du sarcome des tissus mous est le plus élevé au cours des 5 années qui suivent le traitement, alors vous aurez besoin d’un suivi étroit pendant cette période. Les sarcomes des tissus mous qui sont de haut grade et de grande taille présentent un risque élevé de récidive.

Planification des visites de suivi

Les visites de suivi pour le sarcome des tissus mous sont habituellement ainsi prévues :

  • aux 3 à 6 mois pendant les 2 à 3 premières années qui suivent le traitement
  • aux 6 mois pendant les 2 années suivantes
  • une fois par année après 5 ans

Déroulement des visites de suivi

Lors d’une visite de suivi, votre équipe de soins vous pose habituellement des questions sur les effets secondaires du traitement et votre capacité d’adaptation. On peut aussi se renseigner sur votre force et votre mobilité ainsi que sur les séances de réadaptation que vous suivez peut-être pour aider à vous rétablir.

Il est possible que votre médecin vous fasse un examen physique dont :

  • vérifier la présence de masses ou d’une région enflée;
  • écouter vos poumons;
  • vérifier la présence d’un lymphœdème;
  • examiner le moignon si vous avez subi une amputation.

Des examens sont souvent prescrits dans le cadre du suivi. On pourrait demander ceux-ci :

  • tomodensitométrie (TDM) ou examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM) de la région où le cancer a pris naissance afin de savoir s’il y est réapparu
  • radiographie pulmonaire ou TDM du thorax afin de savoir si le cancer s’est propagé aux poumons

Si votre équipe de soins découvre que le cancer est réapparu, elle discutera avec vous afin de planifier votre traitement et vos soins.

Questions à poser sur le suivi

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le suivi à votre équipe de soins.

lymphoedème

Accumulation de lymphe dans des tissus, ce qui cause une enflure. Le lymphœdème peut apparaître quand des vaisseaux lymphatiques (tubes dans lesquels circule la lymphe) ou des ganglions lymphatiques sont bloqués, endommagés ou enlevés.

Le lymphœdème peut être un symptôme du cancer ou un effet secondaire de certains traitements du cancer, dont la chirurgie et la radiothérapie.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Robert Day Traiter le cancer de la prostate en ciblant une enzyme ennemie

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus