Sarcome des tissus
mous

Vous êtes ici:

Recherche sur le sarcome des tissus mous

On en apprend toujours plus sur le cancer. Les chercheurs et les professionnels de la santé se servent de ce qu’ils ont appris lors des études de recherche pour élaborer de meilleures façons de traiter le sarcome des tissus mous. Le texte qui suit porte sur différentes recherches qui se révèlent prometteuses dans le traitement du sarcome des tissus mous.

Nous avons inclus de l’information qui provient des sources suivantes. Chaque article comporte un numéro d’identification dont le lien mène à un bref résumé.

  • PubMed, US National Library of Medicine (PMID)
  • American Society of Clinical Oncology (ASCO)
  • Canadian Cancer Trials et ClinicalTrials.gov (NCT)

Chimiothérapie et radiothérapie

Les chercheurs tentent de trouver les meilleures façons de traiter le sarcome des tissus mous à l’aide de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

La chimioradiothérapie est un traitement qui consiste à administrer une chimiothérapie et une radiothérapie au cours de la même période. Un essai clinique est en cours afin de tenter de déterminer si l’administration d’un traitement associatif (incluant la chimioradiothérapie) avant la chirurgie peut améliorer le pronostic et la survie chez les personnes atteintes d’un sarcome des tissus mous. Les chercheurs comparent l’association de traitements à la radiothérapie utilisée seule. Les participants sont répartis dans les groupes suivants afin qu’on puisse comparer l’efficacité des différents traitements (ClinicalTrials.gov, NCT 02180867) :

  • Le groupe 1 reçoit la chimioradiothérapie et le pazopanib (Votrient).
  • Le groupe 2 reçoit la chimioradiothérapie.
  • Le groupe 3 reçoit la radiothérapie et le pazopanib.
  • Le groupe 4 reçoit la radiothérapie.

Les médicaments et associations chimiothérapeutiques à l’étude pour le sarcome des tissus mous incluent :

  • la 5-imino-13-déoxydoxorubicine (GPX-150) (Cancer Medicine, PMID 31016866);
  • la trabectédine (Yondelis) comparée à la dacarbazine (Gynecologic Oncology, PMID 28651804; Journal of Clinical Oncology, PMID 26371143);
  • la doxorubicine liposomale pégylée (Caelyx) et le carboplatine (International Journal of Gynecological Cancer, PMID 27654266);
  • la gemcitabine, la vincristine et le cisplatine (Medicine, PMID 26512574).

La chimiothérapie adaptée au type spécifique de sarcome des tissus mous pourrait améliorer la survie par rapport à la chimiothérapie standard. Les résultats d’un essai clinique de phase 3 n’ont pas montré que des agents chimiothérapeutiques spécifiques au type de sarcome des tissus mous étaient plus efficaces que la chimiothérapie standard à base d’épirubicine et d’ifosfamide (Ifex) chez les  personnes atteintes d’un sarcome des tissus mous à risque élevé (The Lancet Oncology, PMID 28499583; ClinicalTrials.gov, NCT 01710176). La recherche se poursuit afin de trouver la chimiothérapie qui agit le mieux pour chaque type de sarcome des tissus mous.

L’administration d’une radiothérapie avant la chirurgie pourrait être un traitement efficace pour le sarcome des tissus mous situé à l’arrière de l’abdomen (sarcome des tissus mous rétropéritonéal) qui ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps. Des chercheurs mènent un essai clinique de phase 3 pour savoir si l’administration d’une radiothérapie avant la chirurgie est un meilleur traitement que la chirurgie utilisée seule (Canadian Cancer Trials, NCT 01344018).

Apprenez-en davantage au sujet de la recherche sur la chimiothérapie et de la recherche sur la radiothérapie.

Traitement ciblé

Le traitement ciblé a recours à des médicaments pour cibler des molécules spécifiques, comme des protéines, présentes à la surface ou à l’intérieur des cellules cancéreuses. Ces molécules contribuent à l’envoi de signaux qui indiquent aux cellules de croître ou de se diviser. En ciblant ces molécules, les médicaments interrompent la croissance et la propagation des cellules cancéreuses tout en limitant les dommages aux cellules normales.

Des chercheurs évaluent différents médicaments ciblés afin de savoir jusqu’à quel point ils sont efficaces contre différents types de sarcome des tissus mous, en particulier lorsque celui-ci s’est propagé à d’autres parties du corps (sarcome des tissus mous avancé ou métastatique). Les chercheurs étudient souvent l’association de médicaments ciblés à une chimiothérapie ou leur administration après une chimiothérapie. Voici certains médicaments ciblés évalués par les chercheurs :

Immunothérapie

L’immunothérapie aide à renforcer ou à rétablir la capacité du système immunitaire à combattre le cancer. Les chercheurs se penchent sur un type d’immunothérapie appelé inhibiteur du point de contrôle immunitaire. Le système immunitaire s’empêche habituellement d’attaquer les cellules normales en se servant de protéines spécifiques appelées point de contrôle, qui sont fabriquées par certaines cellules du système immunitaire. Les cellules cancéreuses ont parfois recours à ces points de contrôle pour éviter d’être attaquées par le système immunitaire. Les inhibiteurs du point de contrôle immunitaire bloquent les protéines spécifiques des points de contrôle, permettant ainsi aux cellules du système immunitaire (cellules T) d’attaquer et de détruire les cellules cancéreuses.

Les inhibiteurs du point de contrôle immunitaire qui semblent prometteurs pour le traitement du sarcome des tissus mous incluent (ASCO, Abstract 11009; BMC Cancer, PMID 30249211; The Lancet Oncology, PMID 29370992) :

  • le pembrolizumab (Keytruda);
  • le nivolumab (Opdivo);
  • l’ipilimumab (Yervoy).

Apprenez-en davantage au sujet de la recherche sur l’immunothérapie.

Pour en apprendre davantage sur la recherche sur le cancer

Les chercheurs tentent toujours d’en savoir davantage sur le cancer. L’essai clinique est une étude de recherche lors de laquelle on met à l’essai de nouvelles façons de traiter le cancer. On évalue également des manières de prévenir le cancer, de le trouver ou de le gérer.

L’essai clinique permet d'obtenir des renseignements sur l'innocuité et l'efficacité de nouvelles approches afin de déterminer si elles doivent être offertes à plus grande échelle. La plupart des traitements standards du cancer ont d'abord démontré leur efficacité en essai clinique.

Apprenez-en davantage au sujet de la recherche sur le cancer et des essais cliniques.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Rebecca and James Hamm Nous trouvions très important que la collecte se fasse en l’honneur de mon oncle, car c’était un formidable moyen pour nous de lui manifester notre solidarité.

Lisez l’histoire de James et Rebecca

Quel est le risque à vie d’avoir le cancer?

Icône - 1 sur 2

Selon le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer, environ la moitié des Canadiens pourraient recevoir un diagnostic de cancer au cours de leur vie.

Apprenez-en plus