Sarcome des tissus
mous

Vous êtes ici:

Recherche pour le sarcome des tissus mous

On en apprend toujours plus sur le cancer. Les chercheurs et les professionnels de la santé se servent de ce qu’ils ont appris lors des études de recherche pour élaborer de meilleures pratiques qui aideront à traiter le sarcome des tissus mous.

Les progrès réalisés dans le traitement du cancer ainsi que les nouveaux procédés permettant de soulager les effets secondaires ont engendré une hausse de la qualité de vie et un meilleur pronostic pour de nombreuses personnes atteintes de cette maladie. Voici des recherches importantes sur le traitement du sarcome des tissus mous.

Nous avons inclus de l’information qui provient de PubMed, la base de données de recherche de la National Library of Medicine. Chaque article scientifique de PubMed comporte un numéro d’identification (PMID) dont le lien mène à un bref résumé (Abstract, en anglais). Nous avons aussi indiqué des liens vers les résumés des recherches présentées aux réunions de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), lesquelles se tiennent tout au long de l’année. Vous pouvez trouver de l’information sur les essais cliniques en cours au Canada sur CanadianCancerTrials.ca et ClinicalTrials.gov. On attribue aux essais cliniques un identifiant appelé numéro d’essai clinique national (NCT). Le numéro NCT mène vers des renseignements sur l’essai clinique.

Radiothérapie

Les chercheurs se penchent sur le rôle que pourrait jouer la radiothérapie dans le traitement du sarcome des tissus mous.

L’administration d’une radiothérapie à la suite d’une chirurgie de conservation d'un membre peut réduire le risque que le sarcome des tissus mous réapparaisse dans la même région. Une étude a porté sur le sarcome des tissus mous du poignet, de la main, de la cheville ou du pied. Les médecins ont eu recours à la chirurgie de conservation d'un membre pour enlever la plus grande partie du cancer, mais pas le membre en entier. Puis, on a administré une radiothérapie après la chirurgie. Les résultats montrent que l’association des 2 traitements a permis de maîtriser le cancer et a aidé à conserver un fonctionnement du membre aussi normal que possible (Anticancer Research, PMID 27630336).

L’administration d’une radiothérapie à la suite d’une chirurgie peut être un traitement efficace pour le sarcome des tissus mous de haut grade situé à l’arrière de l’abdomen, à l’extérieur de la membrane qui recouvre les organes abdominaux (rétropéritoine). Lors d’une analyse, on a constaté que les personnes atteintes d’un sarcome rétropéritonéal de haut grade, à qui on avait administré une radiothérapie à la suite d’une chirurgie, ont eu une meilleure survie globale que les personnes à qui on avait administré uniquement la chirurgie (ASCO, Abstract 10559).

Apprenez-en davantage au sujet de la recherche sur la radiothérapie.

Chimiothérapie

Les bienfaits de la chimiothérapie du sarcome des tissus mous restent à préciser, car différentes études ont engendré différents résultats. Les chercheurs étudient de nouveaux médicaments et de nouvelles associations chimiothérapeutiques qui seraient efficaces contre le sarcome des tissus mous. Ils tentent aussi de savoir quels médicaments sont les plus efficaces pour chaque type de sarcome des tissus mous.

L’imatinib (Gleevec) est un traitement standard des tumeurs stromales gastro-intestinales (TSGI). Si le cancer présente un risque élevé de réapparition (récidive), on continue habituellement à administrer ce médicament pendant 1 an après la chirurgie. Lors d’une étude, on a comparé l’administration pendant 1 an et pendant 3 ans de l’imatinib chez des personnes atteintes d’une TSGI à risque élevé de récidive. Les résultats ont montré que les personnes à qui on avait administré de l’imatinib pendant 3 ans avaient survécu plus longtemps que les personnes à qui on avait administré le médicament pendant 1 an (Journal of Clinical Oncology, PMID 26527782).

La trabectédine (Yondelis) pourrait être plus efficace que la dacarbazine (DTIC) dans le traitement du liposarcome ou du léiomyosarcome qui s’est propagé à d’autres parties du corps et qui ne réagit plus à la chimiothérapie. Une étude a révélé que la trabectédine a permis de mieux maîtriser ces types de sarcome des tissus mous et de mieux réduire le risque de développement et de propagation du cancer que la dacarbazine (Journal of Clinical Oncology, PMID 26371143).

L’association du pazopanib (Votrient) et de la gemcitabine (Gemzar) pourrait être plus efficace que le pazopanib administré seul chez les personnes atteintes d’un sarcome des tissus mous qui ne réagit plus aux anthracyclines. Lors d’une étude, on a constaté que l’association du pazopanib et de la gemcitabine augmente la période sans signe d’aggravation du cancer (survie sans évolution). Les personnes atteintes d’un liposarcome semblent être celles qui bénéficient le plus de l’association de ces médicaments (ASCO, Abstract 11004).

D’autres médicaments et associations de médicaments peuvent aussi constituer des options de traitement pour le sarcome des tissus mous. Des essais cliniques de phase II portent sur les médicaments suivants chez un petit nombre de personnes atteintes d’un sarcome des tissus mous :

La chimioradiothérapie est un traitement qui consiste à associer la chimiothérapie à la radiothérapie. Les 2 traitements sont administrés durant la même période. Un essai clinique se déroulant dans plusieurs centres de traitement du cancer au Canada est actuellement en cours afin de tenter de savoir si l’administration d’une chimioradiothérapie avant une chirurgie permet d’améliorer le pronostic et la survie chez les adultes et les enfants atteints d’un sarcome des tissus mous. Les personnes qui prennent part à l’essai clinique seront étroitement suivies pendant 5 ans. Elles seront assignées à l’un des 4 groupes suivants (NCT 02180867) :

  • Groupe 1 : administration de pazopanib, d’ifosfamide (Ifex) et de doxorubicine (Adriamycin) en même temps que la radiothérapie
  • Groupe 2 : administration d’ifosfamide et de doxorubicine en même temps que la radiothérapie
  • Groupe 3 : administration de pazopanib, suivie de la radiothérapie
  • Groupe 4 : administration de la radiothérapie seulement

Apprenez-en davantage au sujet de la recherche sur la chimiothérapie.

Pour en apprendre davantage sur la recherche sur le cancer

Les chercheurs tentent toujours d’en savoir davantage sur le sarcome des tissus mous. L’essai clinique est une étude de recherche lors de laquelle on évalue de nouvelles façons de prévenir, de détecter, de traiter ou de soulager le sarcome des tissus mous. L’essai clinique permet d'obtenir des renseignements sur l'innocuité et l'efficacité de nouvelles approches afin de déterminer si elles doivent être offertes à plus grande échelle. La plupart des traitements standards du sarcome des tissus mous ont d'abord démontré leur efficacité en essai clinique.

Apprenez-en davantage au sujet de la recherche sur le cancer et des essais cliniques.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Edward Chow Une nouvelle norme pour le soulagement de la douleur

Plus de details

Le cancer touche tous les Canadiens

Icône - 1 sur 2

On prévoit que près de 1 Canadien sur 2 recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie.

Apprenez-en plus