Sarcome des tissus
mous

Vous êtes ici:

Si le sarcome des tissus mous se propage

Des cellules cancéreuses peuvent se propager de l’emplacement où elles ont pris naissance jusqu’à d’autres parties du corps. Cette propagation porte le nom de métastase.

Comprendre comment un type de cancer a l’habitude de croître et de se propager aide votre équipe de soins à planifier votre traitement et vos soins futurs. Le sarcome des tissus mous peut se propager presque n’importe où dans le corps. Là où il risque le plus de le faire dépend de facteurs comme le type de sarcome des tissus mous et l’emplacement où il a pris naissance dans le corps. Si le sarcome des tissus mous se propage, il peut le faire aux parties du corps qui suivent :

  • tissus ou régions entourant l’emplacement d’origine
  • poumons – en particulier un sarcome des tissus mous qui a pris naissance dans un bras ou une jambe
  • foie – en particulier un sarcome des tissus mous qui a pris naissance dans l’abdomen
  • os
  • cerveau
  • ganglions lymphatiques voisins – rare foyer de métastases pour la plupart des sarcomes des tissus mous

ganglion lymphatique

Petite masse de tissu lymphatique en forme de haricot longeant les vaisseaux lymphatiques (tubes dans lesquels la lymphe circule dans le corps). Les ganglions lymphatiques entreposent les lymphocytes (type de globule blanc qui combat les germes, les substances étrangères ou les cellules cancéreuses) et filtrent la lymphe pour en éliminer les bactéries et les substances étrangères, y compris les cellules cancéreuses.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Le Dr Michael Taylor, chercheur Différents profils génétiques dans une même tumeur cérébrale

Faire avancer la lutte contre le cancer

Icône – flèche

Le taux de survie au cancer après cinq ans a augmenté, passant de 25 pour cent dans les années 1940 à 60 pour cent aujourd’hui.

Apprenez-en plus