Sarcome des tissus
mous

Vous êtes ici:

Diagnostic du sarcome des tissus mous

Le diagnostic est un processus qui permet d'identifier la cause d’un problème de santé. Le processus diagnostique du sarcome des tissus mous peut débuter par une visite à un médecin, souvent un spécialiste. Votre médecin vous questionnera sur les symptômes que vous éprouvez et il peut vous faire un examen physique. Il est possible qu’il vous prescrive des examens afin de vérifier la présence d’un sarcome des tissus mous ou d’autres problèmes de santé. Mais il arrive qu’on détecte le sarcome des tissus mous par hasard en tentant de trouver un problème de santé différent.

Le processus diagnostique peut sembler long et décourageant. C’est normal de s’inquiéter, mais essayez de ne pas oublier que d’autres affections médicales peuvent causer des symptômes semblables à ceux du sarcome des tissus mous. Il est important que l’équipe de soins élimine toute autre cause possible du problème de santé avant de poser un diagnostic de sarcome des tissus mous.

On a habituellement recours aux tests qui suivent pour éliminer ou diagnostiquer le sarcome des tissus mous. Bien des tests permettant de poser le diagnostic de cancer sont également employés pour déterminer jusqu'où la maladie s’est propagée (étendue du cancer). Votre médecin pourrait aussi vous faire passer d'autres examens afin de vérifier votre état général de santéet d'aider à planifier votre traitement.

Antécédents de santé et examen physique

Vos antécédents de santé consistent en un bilan de vos symptômes, de vos risques et de tous les événements et troubles médicaux que vous auriez pu éprouver dans le passé. Votre médecin peut vous poser des questions sur ce qui suit :

  • signes ou symptômes qui laissent croire à un sarcome des tissus mous, comme une masse ou une enflure
  • antécédents de cancer et administration antérieure d’une radiothérapie ou d’une chimiothérapie
  • lymphœdème chronique
  • certains troubles héréditaires dont vous ou des membres de votre famille êtes atteints, comme la neurofibromatose de type 1
  • antécédents familiaux de sarcome des tissus mous et d’autres cancers

L'examen physique permet à votre médecin de rechercher tout signe de sarcome des tissus mous. Lors de l'examen physique, votre médecin peut :

  • examiner toute masse sur votre corps, dont vérifier leur taille et leur forme et les palper;
  • vérifier comment certaines parties de votre corps bougent, comme vos bras et vos jambes, et s’ils sont faibles;
  • examiner vos poumons;
  • palper votre abdomen pour savoir si votre foie est enflé ou s’il y a des anomalies.

Apprenez-en davantage sur l’examen physique.

Formule sanguine complète et tests de la coagulation sanguine

La formule sanguine complète (FSC) permet d'évaluer la quantité et la qualité des globules blancs, des globules rouges et des plaquettes. On fait une FSC pour vérifier votre état général de santé, souvent avant une biopsie.

Les tests de la coagulation sanguine permettent de savoir si votre sang coagule correctement. Le temps de Quick (TQ), le temps de céphaline (TT) et le Rapport international normalisé (RIN) sont des tests de la coagulation sanguine courants. On les fait habituellement avant une biopsie.

Apprenez-en davantage sur la formule sanguine complète (FSC).

Analyses biochimiques sanguines

Lors d'une analyse biochimique sanguine, on mesure le taux de substances chimiques dans le sang. Elle permet d'évaluer la qualité de fonctionnement de certains organes et aussi de détecter des anomalies. Les analyses biochimiques sanguines auxquelles on a recours dépendent souvent du type de symptômes présents. On peut entre autres faire un profil électrolytique, des tests de la fonction hépatique (foie) et des tests de la fonction rénale (rein).

Apprenez-en davantage sur les analyses biochimiques sanguines.

Imagerie par résonance magnétique

En imagerie par résonance magnétique (IRM), on a recours à de puissantes forces magnétiques et à des ondes radio-électriques pour produire des images en coupes des organes, tissus, os et vaisseaux sanguins du corps. Un ordinateur assemble les images en clichés à 3 dimensions.

On a fréquemment recours à l’IRM pour examiner une masse que les médecins pensent être un sarcome des tissus mous. Il s’agit souvent du premier examen d’imagerie effectué pour les masses aux bras ou aux jambes. L’IRM permet de déterminer la taille de la tumeur et de savoir quels tissus et régions se trouvent tout près et aussi si elle s’est propagée à d’autres parties du corps.

Apprenez-en davantage sur l’IRM.

Tomodensitométrie

Lors d'une tomodensitométrie (TDM), on emploie des appareils radiographiques particuliers afin de produire des images à 3 dimensions et en coupes des organes, tissus, os et vaisseaux sanguins du corps. Un ordinateur assemble les clichés en images détaillées.

On a fréquemment recours à la TDM dans le but d’examiner une masse située dans une région spécifique, pour entre autres déterminer sa taille et savoir quels tissus et régions se trouvent tout près. On fait souvent une TDM pour vérifier l’abdomen, la partie arrière de l’abdomen (rétropéritoine) et le thorax. Si on pose un diagnostic de sarcome des tissus mous, la TDM peut permettre de savoir si le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps. On peut avoir recours à la TDM plutôt qu’à l’IRM.

Apprenez-en davantage sur la TDM.

Radiographie

Lors d’une radiographie, on emploie des radiations de faible dose pour produire des images de parties du corps sur film. On peut y avoir recours pour examiner une masse.

Apprenez-en davantage sur la radiographie.

Échographie

Lors d'une échographie, on a recours à des ondes sonores de haute fréquence pour produire des images de parties du corps. L’échographie permet de savoir si une masse est un kyste rempli de liquide ou une tumeur solide.

Apprenez-en davantage sur l’échographie.

Biopsie

Lors d’une biopsie, le médecin prélève des tissus ou des cellules du corps afin de les analyser en laboratoire. Le rapport du pathologiste confirme ou non la présence de cellules cancéreuses dans l’échantillon. Si on pose un diagnostic de cancer, le rapport indiquera également le type de cancer et le grade de la tumeur. Tout cela est habituellement effectué dans un grand centre de traitement du cancer où le personnel est expérimenté en gestion du sarcome des tissus mous. Quelques semaines peuvent être nécessaires pour obtenir les résultats.

Le type de biopsie pratiqué dépend de l’emplacement de la masse et de sa taille.

Lors d'une biopsie par forage, ou biopsie au trocart, on utilise une aiguille creuse pour prélever du tissu dans le corps. C’est un type de biopsie auquel on a souvent recours pour diagnostiquer les tumeurs des tissus mous. On peut faire un examen d’imagerie, comme une TDM, pour guider l’aiguille jusqu’à la tumeur. Apprenez-en davantage sur la biopsie par forage.

Lors d’une biopsie chirurgicale, on enlève du tissu dans une masse ou bien on retire toute la masse par chirurgie. C’est un type de biopsie auquel on a souvent recours pour diagnostiquer les tumeurs des tissus mous. Apprenez-en davantage sur la biopsie chirurgicale.

Lors d’une biopsie endoscopique, on enlève du tissu dans une masse ou bien on retire toute la masse par endoscopie. On peut faire ce type de biopsie quand la masse est enfouie en profondeur dans le corps.

Apprenez-en davantage sur la biopsie.

Scintigraphie osseuse

Lors d'une scintigraphie osseuse, on emploie des matières radioactives qui se fixent sur les os (produits radiopharmaceutiques) et un ordinateur pour créer une image des os. On y a recours pour savoir si le sarcome des tissus mous s’est propagé aux os.

Apprenez-en davantage sur la scintigraphie osseuse.

Questions à poser à votre équipe de soins

Apprenez-en davantage sur le diagnostic. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le diagnostic à votre équipe de soins.

lymphoedème

Accumulation de lymphe dans des tissus, ce qui cause une enflure. Le lymphœdème peut apparaître quand des vaisseaux lymphatiques (tubes dans lesquels circule la lymphe) ou des ganglions lymphatiques sont bloqués, endommagés ou enlevés.

Le lymphœdème peut être un symptôme du cancer ou un effet secondaire de certains traitements du cancer, dont la chirurgie et la radiothérapie.

endoscopie

Intervention lors de laquelle on utilise un endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d’une source lumineuse et d’une lentille) pour examiner ou traiter des organes ou des structures du corps.

On peut prélever des cellules ou du tissu pour les examiner au microscope. Les médecins peuvent aussi avoir recours à l’endoscopie pour arrêter un saignement ou enlever des tumeurs et des corps étrangers.

On nomme chaque endoscopie spécialisée selon l’organe ou la structure qu’elle permet d’examiner ou de traiter.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Steve Manske Aider les jeunes à améliorer leur santé

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus