Cancer de l’intestin grêle

Vous êtes ici:

Recherche sur le cancer de l'intestin grêle

On en apprend toujours plus sur le cancer. Les chercheurs et les professionnels de la santé se servent de ce qu’ils ont appris lors des études de recherche pour élaborer de meilleures façons de traiter le cancer de l’intestin grêle. Le texte qui suit porte sur différentes recherches qui se révèlent prometteuses dans le traitement de l'intestin grêle.

Nous avons inclus de l’information qui provient des sources suivantes. Chaque article comporte un numéro d’identification dont le lien mène à un bref résumé.

  • PubMed, US National Library of Medicine (PMID)
  • American Society of Clinical Oncology (ASCO)
  • Canadian Cancer Trials et ClinicalTrials.gov (NCT)

Chimiothérapie

Voici des recherches importantes sur la chimiothérapie du cancer de l’intestin grêle.

Les médicaments chimiothérapeutiques faisant partie des taxanes peuvent être efficaces pour traiter le cancer de l’intestin grêle de stade avancé, d’après des études préliminaires. Des recherches plus approfondies sont nécessaires pour savoir comment (ASCO, Abstract e16263).

La chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale consiste à administrer directement dans la cavité péritonéale de l’abdomen des agents chimiothérapeutiques préalablement chauffés. Les chercheurs ont étudié ce traitement chez des personnes ayant subi une chirurgie pour enlever la plus grande partie possible du cancer de l’intestin grêle (cytoréduction chirurgicale). À la suite de la chirurgie, on a administré à ces personnes une chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale afin de traiter tout cancer qui restait. Les chercheurs ont constaté que la période de survie prévue s’était accrue et que la chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale pouvait être une option de traitement en présence d’un cancer de l’intestin grêle qui s’est propagé à la cavité péritonéale (Annals of Surgical Oncology, PMID 26717938). Ce traitement peut également s’avérer plus efficace que la chimiothérapie qui circule dans l’ensemble du système sanguin (chimiothérapie systémique) utilisée seule (International Journal of Hyperthermia, PMID 27919181).

La chimiothérapie après une chirurgie (chimiothérapie adjuvante) peut être une option thérapeutique pour le cancer de l’intestin grêle. L’efficacité d’une telle chimiothérapie est toutefois encore inconnue. Les chercheurs ont comparé un groupe de personnes qui avaient reçu une chimiothérapie adjuvante à un groupe qui n’en avait pas reçu. Les résultats montrent que la chimiothérapie adjuvante améliore grandement la survie des personnes atteintes d’un cancer de l’intestin grêle de stade 3 (Cancer, PMID 26717303). Une autre étude se penche sur le rôle de la chimiothérapie adjuvante dans le traitement du cancer de l’intestin grêle de stades 1, 2 et 3 (National Cancer Trials, NCT02502370). On doit mener plus de recherches pour savoir comment on peut avoir recours à la chimiothérapie adjuvante en présence d’un cancer de l’intestin grêle de stades 1 et 2.

L’ajout d’un médicament ciblé du nom de bévacizumab (Avastin) peut rendre l’association chimiothérapeutique plus efficace pour traiter le cancer de l’intestin grêle qui s’est propagé à d’autres parties du corps (cancer de l’intestin grêle métastatique). Lors d’une étude, on a comparé les personnes à qui on avait administré le bévacizumab en plus de l’association chimiothérapeutique FOLFOX6 ou FOLFIRI aux personnes ayant suivi le protocole FOLFOX6 ou FOLFIRI seul (Clinical Colorectal Cancer, PMID 27247089). Lors d’une autre étude, on a associé le bévacizumab à la capécitabine (Xeloda) et à l’oxaliplatine (Eloxatin) pour traiter le cancer de l’intestin grêle de stade avancé (ASCO, Abstract 144). Les deux études ont permis de constater que ces associations de médicaments sont sécuritaires, n’engendrent pas de graves effets secondaires et sont aussi efficaces sinon plus que d’autres associations chimiothérapeutiques que l’on utilise pour le cancer de l’intestin grêle.

Apprenez-en davantage au sujet de la  recherche sur la chimiothérapie.

Immunothérapie

L’immunothérapie aide à renforcer ou à rétablir la capacité du système immunitaire à trouver et à détruire les cellules cancéreuses. Des recherches sont en cours aux États-Unis afin de déterminer si les inhibiteurs du point de contrôle immunitaire qui suivent peuvent être efficaces pour traiter le cancer de l’intestin grêle de stade avancé :

Apprenez-en davantage au sujet de la recherche sur l’immunothérapie.

Pour en apprendre davantage sur la recherche sur le cancer

Les chercheurs tentent toujours d’en savoir davantage sur le cancer. L’essai clinique est une étude de recherche lors de laquelle on met à l’essai de nouvelles façons de traiter le cancer. On évalue également des manières de prévenir le cancer, de le trouver ou de le gérer.

L’essai clinique permet d'obtenir des renseignements sur l'innocuité et l'efficacité de nouvelles approches afin de déterminer si elles doivent être offertes à plus grande échelle. La plupart des traitements standards du cancer ont d'abord démontré leur efficacité en essai clinique.

Apprenez-en davantage au sujet de la recherche sur le cancer et des essais cliniques.

cavité péritonéale

Espace compris entre le péritoine pariétal (membrane qui tapisse les parois de l’abdomen et du bassin) et le péritoine viscéral (membrane qui recouvre et soutient la plupart des organes dans l’abdomen).

traitement ciblé

Traitement qui consiste à utiliser des médicaments ou d’autres substances pour s’attaquer à des molécules particulières (habituellement des protéines) qui sont responsables de la croissance des cellules cancéreuses, tout en limitant les dommages causés aux cellules normales.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Je suis reconnaissante de la chance que nous avons eue, et je veux que toutes les familles aient la même. C’est pour cette raison que la Société canadienne du cancer figure dans mon testament.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus