Rétinoblastome

Vous êtes ici:

Traitements du rétinoblastome

Si votre enfant est atteint d’un rétinoblastome, son équipe de soins élaborera un plan de traitement juste pour lui. Il se basera sur la santé de votre enfant et sur des informations spécifiques sur le cancer. Les buts du traitement du rétinoblastome sont de guérir le cancer, de préserver la vision le plus possible et de réduire le risque d’effets secondaires tardifs.

Le traitement de votre enfant sera supervisé par un oncologue pédiatre. Il collaborera avec d’autres spécialistes comme un ophtalmologiste pédiatre, un chirurgien pédiatre, un radio-oncologue et un conseiller génétique. Apprenez-en davantage sur l’équipe de soins de votre enfant.

Quand l’équipe de soins de votre enfant décide quels traitements proposer pour le rétinoblastome, elle prend en considération les éléments suivants :

  • présence du cancer dans un seul œil (rétinoblastome unilatéral) ou dans les deux yeux (rétinoblastome bilatéral)
  • stade  du rétinoblastome
  • nombre de tumeurs dans l’œil, leur emplacement et leur taille
  • propagation du cancer hors de l’œil (rétinoblastome extraoculaire)
  • vision dans chaque œil

On peut proposer l’un ou plusieurs des traitements suivants pour le rétinoblastome.

Cryochirurgie

On a fréquemment recours à la cryochirurgie pour traiter un rétinoblastome qui ne s’est pas propagé au-delà de l’œil (rétinoblastome intraoculaire). On se sert du froid extrême pour geler et détruire les cellules cancéreuses. On peut faire une cryochirurgie pour traiter de petites tumeurs ou une tumeur qui reste après une chimiothérapie. On peut aussi y avoir recours pour traiter un rétinoblastome qui réapparaît (récidive) à l’intérieur de l’œil.

Thermothérapie

On a fréquemment recours à la thermothérapie pour traiter le rétinoblastome intraoculaire. On se sert des micro-ondes, des ultrasons ou des rayonnements infrarouges pour émettre de la chaleur qui détruira les cellules cancéreuses. On peut avoir recours à la thermothérapie pour traiter de petites tumeurs ou une tumeur qui reste après une chimiothérapie. Elle peut aussi permettre de traiter un rétinoblastome qui réapparaît à l’intérieur de l’œil.

Chirurgie au laser

On a fréquemment recours à la chirurgie au laser pour traiter le rétinoblastome intraoculaire. On se sert d’un laser (faisceau de lumière intense) pour chauffer les cellules cancéreuses et les détruire. On peut faire une chirurgie au laser pour traiter de petites tumeurs ou une tumeur qui reste après une chimiothérapie. Elle peut aussi permettre de traiter un rétinoblastome qui réapparaît à l’intérieur de l’œil.

Chimiothérapie

On a fréquemment recours à la chimiothérapie pour traiter le rétinoblastome. On emploie des médicaments anticancéreux, ou cytotoxiques, pour détruire les cellules cancéreuses. On peut administrer la chimiothérapie de différentes façons. La chimiothérapie systémique circule dans le sang pour atteindre et détruire les cellules cancéreuses dans tout le corps. On peut associer la chimiothérapie systémique à la cryochirurgie, la thermothérapie ou la chirurgie au laser. Il est également possible d’administrer la chimiothérapie directement dans l’œil ou dans la région oculaire. Ce type de chimiothérapie n’est effectué que par des médecins très spécialisés dans les soins des yeux (ophtalmologistes).

Radiothérapie

On a parfois recours à la radiothérapie pour traiter le rétinoblastome. On emploie des rayons ou des particules de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. Deux types différents de radiothérapie peuvent être administrés.

En curiethérapie par plaque, on met une substance radioactive directement sur l’œil. On peut y avoir recours pour traiter des tumeurs de taille petite à moyenne ou des tumeurs qui n’ont pas réagi à d’autres traitements locaux, comme la cryochirurgie, la thermothérapie ou la chirurgie au laser.

En radiothérapie externe, on émet la radiation à travers l’œil jusqu’à la tumeur. On n’a pas souvent recours à la radiothérapie externe pour traiter le rétinoblastome en raison des effets secondaires causés par la radiation et de la hausse du risque d’apparition de cancers secondaires engendrée par l’administration d’une radiothérapie à un si jeune âge. Mais on peut y avoir recours si la tumeur ne réagit pas à d’autres traitements.

Greffe de cellules souches

On fait parfois une greffe de cellules souches pour traiter le rétinoblastome et on l’associe à une chimiothérapie à forte dose. On commence par administrer la chimiothérapie à forte dose pour détruire les cellules de la moelle osseuse. On prélève ensuite des cellules souches saines de la moelle osseuse ou du sang de votre enfant (cellules souches autologues) afin de remplacer les cellules qui ont été détruites dans la moelle osseuse par la chimiothérapie à forte dose.

Chirurgie pour enlever l’œil

On peut faire une chirurgie pour enlever l’œil (énucléation) comme traitement du rétinoblastome s’il n’y a aucune chance de conserver la vision dans cet œil.

Suivi

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux enfants atteints de cancer. Votre enfant devra avoir régulièrement des visites de suivi, en particulier au cours des 3 à 5 premières années qui suivent le traitement. Ces visites permettent à l’équipe de soins de surveiller ses progrès et de savoir comment il se rétablit du traitement.

Essais cliniques

De nombreux enfants atteints de cancer sont traités en essai clinique. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Questions à poser sur le traitement

Afin de prendre les bonnes décisions pour votre enfant, posez des questions sur le traitement à son équipe de soins.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Claude Perreault Mobiliser le système immunitaire pour combattre le cancer

Plus de details

Investir pour réduire le fardeau du cancer

Icône – tirelire

L’an dernier, la SCC a financé la recherche sur le cancer à hauteur de 40 millions de dollars, grâce à nos donateurs. Découvrez comment vous pouvez aider à réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus