Cancers du bassinet du rein et de l'uretère

Vous êtes ici:

Réduire le risque de cancer du bassinet du rein et de cancer de l’uretère

Vous pouvez réduire votre risque de cancer du bassinet du rein et de cancer de l’uretère en adoptant les comportements suivants.

Ne fumez pas

Le tabagisme est le facteur de risque le plus important du cancer du bassinet du rein et du cancer de l’uretère.

Évitez les produits à base de plantes médicinales contenant des acides aristolochiques

Les acides aristolochiques peuvent endommager les reins et accroître le risque de cancer du bassinet du rein et de cancer de l’uretère. N’ayez recours qu’à des produits à base de plantes médicinales approuvés par Santé Canada. Si vous n’en êtes pas certain, ne les employez pas.

Évitez ou réduisez les expositions aux substances qui causent le cancer

Des chercheurs tentent de savoir si les nombreuses substances chimiques et expositions professionnelles qui font augmenter le risque de cancer de la vessie font aussi augmenter le risque de cancer du bassinet du rein et de cancer de l’uretère. Par mesure de prudence, suivez les consignes de sécurité lorsque vous travaillez avec des substances chimiques. Demandez à votre employeur qu’il vous procure de l’information sur les matières dangereuses ainsi que l’équipement protecteur. Au besoin, prenez les mesures nécessaires pour réduire un taux élevé d’arsenic dans votre eau potable.

Pour plus d’information sur la prévention du cancer

Découvrez ce que vous pouvez faire pour prévenir le cancer.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Donna Blundon Curieusement, cette période parmi les plus sombres de ma vie a aussi été au nombre des plus enrichissantes, et c’est à Daffodil Place que je le dois.

Lisez l’histoire de Donna

Faire avancer la lutte contre le cancer

Icône – flèche

Le taux de survie au cancer après cinq ans a augmenté, passant de 25 pour cent dans les années 1940 à 60 pour cent aujourd’hui.

Apprenez-en plus