Tumeurs de l’hypophyse

Vous êtes ici:

Types de tumeurs de l’hypophyse

L’hypophyse peut être affectée par des tumeurs. La tumeur est une masse anormale de tissu qui se forme quand des cellules se développent et se divisent plus qu’elles ne le devraient. Presque toutes les tumeurs de l’hypophyse ne se propagent pas à d’autres parties du corps (pas de métastases), mais elles peuvent envahir et détruire les régions voisines, comme les os, le cerveau, les nerfs qui relient les yeux au cerveau (nerfs optiques) et les sinus paranasaux.

Tumeur neuroendocrine de l’hypophyse

La tumeur neuroendocrine de l’hypophyse (TNEh) prend naissance dans les cellules glandulaires de l’hypophyse. C’est le type le plus courant de tumeur de l’hypophyse. La plupart des TNEh apparaissent dans la partie avant de l’hypophyse, soit l’adénohypophyse.

On a donné le nom d’adénome hypophysaire non cancéreux (bénin) à la TNEh, mais ce terme ne la décrit pas très bien. Elle peut causer beaucoup de dommages aux tissus voisins et des problèmes aux personnes atteintes. C’est pourquoi on utilise de plus en plus TNEh au lieu d’adénome hypophysaire.

On peut diviser la TNEh en groupes fondés sur la taille de la tumeur et son étendue dans les régions voisines (envahissement). Il arrive que les médecins aient recours à un système de classification pour regrouper les tumeurs en 4 grades, soit de 1 à 4. Plus le numéro du grade est élevé, plus la tumeur est grosse et plus elle a envahi les régions voisines.

On classe aussi les TNEh en tant que fonctionnelles ou non fonctionnelles.

La tumeur fonctionnelle fabrique trop d’hormones et provoque des symptômes. La plupart des tumeurs de l’hypophyse sont fonctionnelles. On les nomme en fonction du type d’hormone qu’elles sécrètent dont celles-ci :

  • tumeur à prolactine (aussi appelée prolactinome) – type le plus courant de tumeur fonctionnelle
  • tumeur à hormone de croissance
  • tumeur à corticotrophine (ACTH)
  • tumeur à thyréostimuline (TSH)
  • tumeur à gonadotrophine

La tumeur non fonctionnelle ne fabrique pas trop d’hormones. C’est habituellement une macrotumeur qui peut provoquer des symptômes puisqu’elle exerce une pression sur l’hypophyse et les tissus voisins, comme des nerfs.

Carcinome de l’hypophyse

Le carcinome de l’hypophyse est une tumeur cancéreuse (maligne) de l’hypophyse qui peut se propager à d’autres parties du corps, comme le cerveau et la moelle épinière ou hors du crâne. Le carcinome de l’hypophyse est très rare.

La plupart des carcinomes de l’hypophyse sont des tumeurs fonctionnelles, c’est-à-dire qui fabriquent trop d’hormones.

Il n’est pas possible de faire la différence entre le carcinome de l’hypophyse et la TNEh. Donc on parvient à diagnostiquer le carcinome de l’hypophyse seulement une fois qu’il s’est propagé au système nerveux central (SNC) ou à une autre partie du corps.

Cancer métastatique dans l’hypophyse

Le cancer peut se propager de son emplacement d’origine (siège primitif) jusqu’à l’hypophyse. Quand c’est le cas, on parle de cancer métastatique ou de tumeur secondaire de l’hypophyse. Les types de cancer qui se propagent le plus fréquemment à l’hypophyse sont les cancers du poumon, du sein et du côlon. Les métastases à l’hypophyse sont plus fréquentes que le carcinome de l’hypophyse.

Apprenez-en davantage sur le cancer métastatique.

Autres tumeurs de l’hypophyse

Les tumeurs de l’hypophyse qui suivent sont rares :

  • kyste de la fente de Rathke – sac rempli de liquide qui se forme entre l’avant et l’arrière de l’hypophyse
  • craniopharyngiome – tumeur située près de l’hypophyse qui est faite de tissu semblable au revêtement de la bouche
  • gangliocytome – tumeur faite de neurones matures
  • pituicytome – tumeur faite de cellules gliales spécialisées (pituicytes) de la neurohypophyse

sinus

Formation anatomique creuse, canal ou conduit à l’intérieur du corps.

Des exemples de sinus incluent des cavités aériennes creusées dans certains os de la face autour du nez et des yeux ou un conduit menant à un abcès (accumulation de pus). Il peut aussi s’agir d’un canal permettant le passage du sang ou de la lymphe.

système nerveux central (SNC)

Ensemble constitué de l’encéphale et de la moelle épinière qui travaillent ensemble pour contrôler toutes les fonctions du corps.

L’encéphale reçoit les messages (signaux électriques) des nerfs de la moelle épinière et des nerfs crâniens. Les nerfs de la moelle épinière font circuler les messages entre l’encéphale et le corps.

neurone

Cellule spécialisée qui envoie et reçoit des messages (signaux électriques ou chimiques) dans le système nerveux.

On l’appelle aussi cellule nerveuse.

cellule gliale

Cellule spécialisée dont la fonction est d'entourer, de soutenir et d’isoler les cellules nerveuses (neurones) du système nerveux central (SNC), y compris le cerveau et la moelle épinière.

Les principaux types de cellules gliales sont les oligodendrocytes, les astrocytes, les cellules microgliales et les épendymocytes.

La cellule gliale est aussi appelée cellule neurogliale.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Je suis reconnaissante de la chance que nous avons eue, et je veux que toutes les familles aient la même. C’est pour cette raison que la Société canadienne du cancer figure dans mon testament.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus