Cancer de l’ovaire

Vous êtes ici:

Si le cancer de l’ovaire se propage

Des cellules cancéreuses peuvent se propager de l’ovaire jusqu’à d’autres parties du corps. Cette propagation porte le nom de métastase.

Comprendre comment un type de cancer a tendance à croître et à se propager aide votre équipe de soins à planifier votre traitement et vos soins futurs. Si le cancer de l’ovaire se propage, il peut le faire dans les structures suivantes :

  • trompe de Fallope
  • autre ovaire
  • utérus
  • col de l’utérus
  • vagin
  • épiploon (repli du péritoine qui recouvre et soutient les organes et les vaisseaux sanguins présents dans l’abdomen)
  • péritoine pariétal (membrane qui tapisse les parois de l’abdomen et du bassin) ou péritoine viscéral (membrane qui recouvre et soutient la plupart des organes abdominaux)
  • diaphragme (muscle mince situé sous les poumons et le cœur qui sépare la cavité thoracique de l’abdomen)
  • ganglions lymphatiques du bassin et du rétropéritoine
  • vessie
  • gros intestin
  • rectum
  • intestin grêle
  • foie
  • poumons

rétropéritoine

Région à l’arrière de l’abdomen située à l’extérieur ou en arrière du péritoine (membrane qui tapisse les parois abdominale et pelvienne et qui recouvre et soutient la plupart des organes abdominaux).

Certains des organes contenus dans le rétropéritoine sont le pancréas, les glandes surrénales et les reins.

Le rétropéritoine est aussi appelé espace rétropéritonéal.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

J’ai eu un énorme choc lorsque j’ai reçu le diagnostic de cancer, de raconter Sabrina. Pour moi, le cancer était une maladie d’adulte. Étant à l’époque une adolescente de 13 ans, ce n’était absolument pas quelque chose qui me préoccupait. 

Faire avancer la lutte contre le cancer

Icône – flèche

Le taux de survie au cancer après cinq ans a augmenté, passant de 25 pour cent dans les années 1940 à 60 pour cent aujourd’hui.

Apprenez-en plus