Cancer du nasopharynx

Vous êtes ici:

Chirurgie du cancer du nasopharynx

On a rarement recours à la chirurgie pour traiter le cancer du nasopharynx puisqu’il est difficile d’atteindre les tumeurs présentes dans le nasopharynx. Le type de chirurgie que vous aurez dépend surtout de la taille de la tumeur et du stade du cancer. Quand votre équipe de soins planifie la chirurgie, elle prend aussi en considération d’autres facteurs comme votre âge et votre état de santé global.

On peut pratiquer une chirurgie pour différentes raisons. Vous pouvez avoir une chirurgie pour :

  • enlever des ganglions lymphatiques du cou (ganglions cervicaux);
  • mettre en place une sonde d’alimentation (gastrotomie);
  • mettre en place un tube respiratoire (trachéostomie);
  • enlever complètement une petite tumeur du nasopharynx qui ne s’est pas propagée au-delà du nasopharynx;
  • enlever une petite tumeur qui est réapparue (récidive) après une radiothérapie.

On a recours aux types de chirurgie qui suivent pour traiter le cancer du nasopharynx. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements avant ou après la chirurgie.

Curage ganglionnaire cervical

Le curage ganglionnaire cervical est une chirurgie pratiquée pour enlever des ganglions lymphatiques du cou (ganglions cervicaux). C’est la chirurgie à laquelle on a le plus fréquemment recours pour traiter le cancer du nasopharynx. On peut y avoir recours quand le cancer présent dans des ganglions cervicaux ne réagit pas à la radiothérapie ou à la chimiothérapie. On peut aussi faire un curage ganglionnaire cervical si le cancer du nasopharynx récidive dans des ganglions cervicaux.

Selon les ganglions lymphatiques auxquels le cancer s’est propagé, on pourrait pratiquer l’un des types suivants de curage ganglionnaire cervical. Chaque type permet d’enlever une quantité différente de tissu.

  • Lors du curage ganglionnaire cervical sélectif, ou partiel, on enlève seulement les ganglions lymphatiques les plus près du siège de la tumeur primitive.
  • Lors du curage ganglionnaire cervical radical modifié, on enlève les ganglions lymphatiques d’un côté du cou, entre la mâchoire et la clavicule, ainsi qu’un peu de muscle et de tissu nerveux.
  • Lors du curage ganglionnaire cervical radical, on enlève presque tous les ganglions lymphatiques d’un côté du cou, ainsi que plus de muscle, de tissu nerveux et de veines.

Si la tumeur ne se trouve que d’un côté du nasopharynx, le chirurgien n’enlève que les ganglions lymphatiques situés du même côté du cou que la tumeur. Si la tumeur se trouve près du centre du nasopharynx, le chirurgien enlève alors les ganglions des deux côtés du cou au cas où la tumeur se serait propagée aux deux côtés.

Apprenez-en davantage sur le curage ganglionnaire cervical.

Nasopharyngectomie

La nasopharyngectomie est une chirurgie lors de laquelle on enlève une partie du nasopharynx. On y a recours pour enlever une petite tumeur qui ne s’est pas propagée au-delà du nasopharynx. On peut aussi pratiquer une nasopharyngectomie pour traiter un cancer du nasopharynx qui reste ou qui récidive après une radiothérapie.

Lors de la nasopharyngectomie, le chirurgien atteint le nasopharynx en passant par la mâchoire supérieure, le plafond de la bouche ou le nez. Selon la taille et l’emplacement de la tumeur ainsi que son étendue dans les tissus voisins, le chirurgien peut faire une chirurgie ouverte ou une chirurgie endoscopique. Dans le cas de la chirurgie ouverte, le chirurgien fait une coupure (incision) pour atteindre la tumeur. Lors de la chirurgie endoscopique, le chirurgien fait glisser un endoscope dans le nasopharynx jusqu’à la tumeur. L’endoscope est un instrument semblable à un tube muni d’une lumière et d’une lentille à une extrémité dans lequel le chirurgien peut insérer des instruments.

Gastrostomie

La gastrostomie est une chirurgie lors de laquelle on fait une ouverture dans l’estomac. On insère une sonde d’alimentation directement dans l’estomac par cette ouverture. La sonde de gastrostomie permet aux aliments et aux liquides d’y entrer (alimentation entérale) quand il vous est trop difficile de boire ou de manger.

Vous pourriez avoir besoin d’une sonde de gastrostomie si vous allez être traité par radiothérapie ou par chirurgie pour un cancer du nasopharynx. Ces traitements peuvent faire enfler la gorge et faire en sorte qu’il est difficile ou douloureux de manger ou de boire. Le chirurgien peut mettre une sonde de gastrostomie en place avant une radiothérapie afin de s’assurer que vous serez adéquatement nourri pendant le traitement. La plupart du temps, la sonde de gastrostomie n’est nécessaire que pendant une courte période.

Trachéostomie

La trachéostomie est une chirurgie lors de laquelle on fait une ouverture dans le cou pour y insérer un petit tube dans la trachée afin de vous aider à respirer. On peut pratiquer cette opération si vous avez de la difficulté à respirer normalement à cause de la tumeur ou d’une enflure résultant de la chirurgie ou de la radiothérapie.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du cancer du nasopharynx, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu.

Si des effets secondaires se manifestent, ils peuvent le faire n’importe quand pendant la chirurgie, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines plus tard. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la chirurgie (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires de la chirurgie dépendent surtout du type de chirurgie, de l’effet des autres traitements et de votre état de santé global.

La chirurgie du cancer du nasopharynx peut causer ces effets secondaires :

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à la chirurgie. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider à les soulager.

Questions à poser sur la chirurgie

Apprenez-en davantage sur la chirurgie et les effets secondaires de la chirurgie. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la chirurgie à votre équipe de soins.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Connie Eaves Suivre la croissance des cellules souches

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus