Cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

Vous êtes ici:

Réadaptation après un cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

La réadaptation est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cancer. Elle les aide à reprendre leurs activités quotidiennes après un traitement du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux.

Le rétablissement est différent pour chaque personne. Il dépend du stade de la maladie, du type de traitement administré et de nombreux autres facteurs. En général, l’équipe de soins commencera à planifier la réadaptation peu de temps après le diagnostic. Cela vous permettra de savoir à quoi vous attendre et comment vous pourrez gérer les problèmes qui pourraient survenir après le traitement.

Discutez avec votre équipe de soins des aspects de la réadaptation suivants.

Physiothérapie

La physiothérapie aide à maintenir ou à rétablir la force musculaire et la mobilité. Elle peut contribuer au rétablissement après le traitement d’un cancer des fosses nasales ou des sinus paranasaux.

Il faudrait faire des exercices d’ouverture de la bouche pendant et après la radiothérapie, car ceux-ci permettent de renforcer les muscles participant à ce mouvement. Ces exercices aident aussi à prévenir le trismus (difficulté à écarter les mâchoires).

Un curage ganglionnaire cervical radical est une chirurgie consistant à enlever la plupart des ganglions lymphatiques d’un côté du cou ainsi que le muscle sterno-cléido-mastoïdien, le nerf accessoire (aussi appelé nerf spinal) et la veine jugulaire interne. Le retrait du nerf accessoire et du muscle sterno-cléido-mastoïdien peut provoquer un affaissement de l’épaule du côté de la chirurgie comparativement à l’autre côté du corps, ce qui peut entraîner une perte de mobilité et de la douleur si la physiothérapie n’est pas commencée dès que possible après l’opération. Des exercices de renforcement des muscles de l’épaule et du cou peuvent aider à compenser la perte des muscles.

Orthophonie et difficulté à avaler

Après une chirurgie ou une radiothérapie du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux, il peut être difficile d’avaler. Ces traitements peuvent aussi entraîner des troubles de la parole. L’orthophonie peut vous aider à retrouver la capacité de parler et d’avaler après le traitement.

Un orthophoniste est un professionnel de la santé qui s’occupe de traiter les troubles de la parole et de la déglutition. Il est possible que vous rencontriez un orthophoniste avant de commencer le traitement si votre médecin croit qu’il pourrait entraîner des troubles de la parole et de la déglutition. Cette rencontre permettra à l’orthophoniste de mieux savoir comment vous aider après le traitement.

Chez les personnes qui ont subi une chirurgie consistant à enlever une partie ou la totalité de la mâchoire supérieure (appelée maxillaire) d’un côté de la tête, il peut arriver que de la nourriture ou des liquides pénètrent dans le nez pendant les repas. L’orthophoniste peut vous enseigner des moyens qui vous permettront d’avaler plus facilement, par exemple en changeant votre posture, en réduisant la quantité de nourriture à avaler et en faisant des exercices.

Des examens radiologiques particuliers tels qu’un transit œso-gastro-duodénal (TOGD) ou une radioscopie vidéo peuvent être effectués afin de voir ce qui arrive lorsque vous avalez. Ces examens aideront l’orthophoniste à vous montrer comment avaler plus facilement et de façon sécuritaire.

Apprenez-en davantage sur l’orthophonie et sur la difficulté à avaler.

Perte de l’odorat

Dans certains cas, les traitements offerts aux personnes atteintes de cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux peuvent leur faire perdre leur odorat (anosmie). Cette perte de l’odorat est parfois temporaire (3 mois ou plus), mais elle peut aussi être permanente.

Le sens de l’odorat est rendu possible grâce aux cellules olfactives de la muqueuse des fosses nasales. Une tumeur peut entraver la circulation de l’air en contact avec la muqueuse, ce qui empêche les cellules olfactives de percevoir les odeurs. Lors de certains types de chirurgie, on enlève la muqueuse et les cellules olfactives qu’elle contient. D’autres interventions chirurgicales peuvent endommager les nerfs responsables de l’odorat (nerfs olfactifs). Après la chirurgie, on bourre le nez de certaines personnes avec de la gaze. Tant que la gaze sera en place, ces personnes ne sont pas en mesure de sentir quoi que ce soit. La radiothérapie peut quant à elle endommager directement les cellules et les nerfs olfactifs.

Si vous éprouvez de l’anosmie, vous devrez apprendre à vous adapter à la vie sans le sens de l’odorat. À la maison comme au travail, vous devrez être vigilant puisque l’odorat ne vous permettra plus de détecter les déversements de produits chimiques, les incendies ou d’autres situations dangereuses. Il est important d’équiper votre domicile de détecteurs de fumée fonctionnels et de lire attentivement les étiquettes sur les bouteilles de produits chimiques, car ceux-ci pourraient devoir être utilisés à l’extérieur ou dans des endroits bien aérés.

Changements de la vision

Le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux peut entraîner des changements de la vision s’il se propage à l’œil ou aux os et aux tissus qui l’entourent (orbite). Dans certains cas, les changements de la vision sont mineurs, mais, dans d’autres, les médecins doivent enlever l’œil pour traiter le cancer.

Lorsqu’on perd la vue dans un œil, il peut être difficile d’évaluer la distance des objets. On peut donc heurter des choses du côté du corps où la vision est affectée. Votre équipe de soins pourrait vous proposer des exercices visant à améliorer votre capacité à évaluer la distance. Les personnes qui ne voient que d’un œil peuvent aussi avoir de la difficulté à conduire la nuit.

S’adapter aux changements de la vision prend du temps. Vous devriez régulièrement subir des examens de la vue.

Apprenez-en davantage sur les changements de la vision.

Changements de l’audition

La radiothérapie et la chirurgie pour traiter un cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux peuvent entraîner des changements de l’audition. La perte de l’ouïe due à l’enflure des tissus après la chirurgie est habituellement temporaire, mais celle liée à la radiothérapie peut être permanente.

S’adapter à la perte de l’ouïe peut être difficile. Vous pourriez avoir l’impression qu’il est pénible d’avoir une conversation avec quelqu’un, en personne ou au téléphone, ou encore trouver agaçant de souvent devoir demander à vos interlocuteurs de répéter ce qu’ils disent. Il est important de les informer que vous avez de la difficulté à entendre et de leur demander de parler plus fort. Lorsque vous discutez avec quelqu’un, il peut être utile de baisser le volume de la radio ou de la télévision afin de réduire le bruit de fond.

Si votre audition change, le médecin vous dirigera vers un spécialiste appelé audiologiste. Ce dernier évaluera le degré de votre perte de l’ouïe et pourra vous fournir des appareils auditifs et vous proposer des moyens pour vous y adapter.

Vivre avec une trachéostomie

Certaines personnes devront avoir une trachéostomie après le traitement du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux. Une trachéostomie est une intervention chirurgicale consistant à pratiquer une ouverture (appelée stomie) dans le cou, laquelle mène à la trachée et aide une personne à respirer. Un tube est placé dans la stomie pour créer une nouvelle voie par laquelle l’air peut atteindre les poumons.

On peut effectuer une trachéostomie après une reconstruction avec un lambeau (un morceau de tissu tel qu’un muscle, de la peau, du tissu graisseux ou un os employé pour réparer une plaie chirurgicale). Dans la plupart des cas, la trachéostomie est temporaire. Elle sert jusqu’à ce que le lambeau soit guéri et que la personne puisse respirer normalement par le nez et par la bouche.

Apprenez-en davantage sur la vie avec une trachéostomie.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Donna Blundon Curieusement, cette période parmi les plus sombres de ma vie a aussi été au nombre des plus enrichissantes, et c’est à Daffodil Place que je le dois.

Lisez l’histoire de Donna

Le cancer touche tous les Canadiens

Icône - 1 sur 2

On prévoit que près de 1 Canadien sur 2 recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie.

Apprenez-en plus