Cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

Vous êtes ici:

Facteurs de risque du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

Un facteur de risque est quelque chose, comme un comportement, une substance ou un état, qui accroît le risque d’apparition d’un cancer. La plupart des cancers sont attribuables à de nombreux facteurs de risque. L’exposition à la poussière de bois est le plus important facteur de risque du cancer des fosses nasales ou d’un sinus paranasal.

Le cancer des fosses nasales ou d’un sinus paranasal est rare; il peut donc être difficile de déterminer ce qui en accroît le risque. On l’observe plus souvent chez les personnes de plus de 40 ans. Plus d'hommes que de femmes développent ce type de cancer, probablement parce que les hommes sont plus susceptibles de travailler dans les industries qui les exposent aux facteurs de risque.

Les facteurs de risque sont habituellement classés du plus important au moins important. Mais dans la plupart des cas, il est impossible de les classer avec une absolue certitude.

Facteurs de risque

Poussière de bois

Poussière de cuir

Fumer du tabac

Composés de nickel

Papillome inversé

Production d’alcool isopropylique

Infection au virus d'Epstein-Barr (VEB)

Radiothérapie pour un rétinoblastome

Des preuves convaincantes permettent d’affirmer que les facteurs suivants font augmenter votre risque de cancer des fosses nasales ou d’un sinus paranasal.

Poussière de bois

L'exposition à de grandes quantités de poussière de bois est un important facteur de risque du cancer des fosses nasales ou d’un sinus paranasal, en particulier de l'adénocarcinome. Le risque est élevé dans les industries comme la fabrication de meubles et d’armoires, la scierie et la charpenterie.

Poussière de cuir

Les personnes qui travaillent dans la fabrication de souliers et de bottes risquent davantage d'être atteintes d'un cancer des fosses nasales ou d’un sinus paranasal, en particulier lorsqu'elles sont exposées à la poussière de cuir.

Fumer du tabac

Fumer du tabac fait augmenter le risque de cancer des fosses nasales ou d’un sinus paranasal.

Composés de nickel

L'exposition à la poussière ou à des substances chimiques de certains composés de nickel (sulfure et oxyde de nickel) dans l’industrie de l’affinage du nickel accroît le risque de cancer des fosses nasales ou d’un sinus paranasal.

Papillome inversé

Le papillome inversé est un type de masse non cancéreuse qui apparaît sur le revêtement des fosses nasales ou des sinus paranasaux. Certains papillomes inversés peuvent se transformer en cancer; c’est pourquoi ils sont souvent retirés au moyen de la chirurgie.

Production d’alcool isopropylique

Des études démontrent que les travailleurs exposés au procédé à l’acide fort et aux substances chimiques servant à produire de l’alcool isopropylique (alcool à friction) risquent davantage d’être atteints d’un cancer des fosses nasales ou d’un sinus paranasal.

Infection au virus d'Epstein-Barr (VEB)

L’infection au virus d'Epstein-Barr (VEB) cause une forme rare du lymphome non hodgkinien (LNH) appelée lymphome T ou NK extraganglionnaire de type nasal. Cette forme de LNH risque d’affecter les voies nasales et les sinus paranasaux.

Radiothérapie pour un rétinoblastome

Le rétinoblastome est un cancer de l’œil qui se manifeste chez l’enfant. Les enfants atteints de la forme héréditaire du rétinoblastome risquent davantage de développer des cancers secondaires. Le traitement par radiothérapie accroît le risque futur de cancer des fosses nasales ou d’un sinus paranasal.

Facteurs de risque possibles

On a établi un certain lien entre les facteurs qui suivent et le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux, mais on ne possède pas suffisamment de preuves pour affirmer qu’ils sont des facteurs de risque. On doit faire plus de recherches pour clarifier le rôle de ces facteurs dans l’apparition du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux :

  • chrome
  • formaldéhyde
  • infection au virus du papillome humain (VPH)
  • tabac sans fumée
  • poussière de tissu

Questions à poser à votre équipe de soins

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les risques à votre équipe de soins.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Je suis reconnaissante de la chance que nous avons eue, et je veux que toutes les familles aient la même. C’est pour cette raison que la Société canadienne du cancer figure dans mon testament.

Plus de details

Faire avancer la lutte contre le cancer

Icône – flèche

Le taux de survie au cancer après cinq ans a augmenté, passant de 25 pour cent dans les années 1940 à 60 pour cent aujourd’hui.

Apprenez-en plus