Myélome multiple

Vous êtes ici:

Facteurs de risque du myélome multiple

Un facteur de risque est quelque chose, comme un comportement, une substance ou un état, qui accroît le risque d’apparition d’un cancer. La plupart des cancers sont attribuables à de nombreux facteurs de risque, mais il arrive que le myélome multiple apparaisse chez des personnes qui ne présentent aucun des facteurs de risque décrits ci-dessous.

Plus d’hommes que de femmes reçoivent un diagnostic de myélome multiple. Le risque d’être atteint de cette maladie augmente avec l'âge. Les personnes d’origine africaine risquent davantage de développer un myélome multiple. On ne connaît pas les raisons de cette hausse du risque.

Les facteurs de risque sont habituellement classés du plus important au moins important. Mais dans la plupart des cas, il est impossible de les classer avec une certitude absolue.

Facteurs de risque

Antécédents de gammapathie monoclonale de signification indéterminée (MGUS)

Antécédents familiaux de myélome multiple

Obésité et embonpoint 

Travail agricole

Système immunitaire affaibli

Des preuves convaincantes permettent d’affirmer que les facteurs suivants font augmenter votre risque de myélome multiple.

Antécédents de gammapathie monoclonale de signification indéterminée (MGUS)

La MGUS est un trouble plasmocytaire qui peut se transformer en myélome multiple. Un plasmocyte est un type de globule blanc qui fabrique des anticorps afin d’aider le corps à combattre les infections. De nombreux facteurs de risque connus et possibles de la MGUS sont les mêmes que ceux du myélome multiple.

Il est difficile de diagnostiquer le myélome multiple à ses débuts. Souvent, les symptômes n’apparaissent que lorsque la maladie est plus avancée. Les personnes qui présentent une MGUS peuvent avoir à passer régulièrement des tests sanguins pour s’assurer que leur état n’évolue pas en myélome multiple.

Antécédents familiaux de myélome multiple

Le myélome multiple est plus fréquent dans certaines familles. Le risque d'en être atteint est près de 4 fois plus élevé pour une personne dont la mère ou le père ou bien un frère ou une sœur en souffre. Certaines études montrent que le risque est plus important dans les familles d’origine africaine. Mais la plupart des personnes atteintes d’un myélome multiple n'ont pas d'antécédents familiaux de la maladie.

Obésité et embonpoint

Le myélome multiple affecte plus souvent les personnes qui ont un indice de masse corporelle (IMC) élevé que celles qui ont un poids santé.

Travail agricole

De nombreuses études montrent que les personnes qui travaillent en milieu agricole risquent davantage d’être atteintes d’un myélome multiple. Il faudra mener plus de recherches pour comprendre en quoi le travail agricole fait augmenter ce risque. Certaines études laissent entendre que le fait d’être exposé à certains pesticides employés en milieu agricole explique l’augmentation du risque. Les pesticides contiennent une grande quantité de produits chimiques différents, mais seulement quelques-uns de ces produits sont associés au risque de myélome multiple. La recherche montre aussi que les personnes qui travaillent avec les animaux d’élevage, plus particulièrement avec les moutons, peuvent présenter un risque accru. Il est possible que l’association de plusieurs facteurs, soit l’exposition aux pesticides, le travail avec des animaux ou d’autres facteurs, augmente la probabilité d’être atteint d’un myélome multiple.

Système immunitaire affaibli

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli (immunosuppression) ont un risque plus élevé d’être atteintes d’un myélome multiple. Cela comprend les personnes touchées par le VIH ou le sida, de même que celles qui ont subi une greffe d’organe et qui doivent prendre des médicaments pour affaiblir leur système immunitaire.

Facteurs de risque possibles

On a établi un certain lien entre les facteurs qui suivent et le myélome multiple, mais on ne possède pas suffisamment de preuves pour affirmer qu'ils sont des facteurs de risque. On doit faire plus de recherches pour clarifier le rôle de ces facteurs dans l‘apparition du myélome multiple :

  • des troubles auto-immuns
  • certaines infections virales comme l’hépatite B et l’hépatite C
  • les activités professionnelles dans des domaines comme la production pétrolière, la production de machinerie ou la menuiserie, où les travailleurs sont exposés à des substances chimiques comme le benzène, au charbon ou à la poussière de bois

Questions à poser à votre équipe de soins

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les risques à votre équipe de soins.

indice de masse corporelle (IMC)

Mesure basée sur le rapport entre le poids corporel et la taille.

L’IMC sert à déterminer un poids insuffisant, l’embonpoint, l’obésité ou un poids normal.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Troy Harkness À la recherche de nouveaux moyens de traiter les cancers pharmacorésistants

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus