Cancer du poumon

Vous êtes ici:

Le cancer du poumon et les préjugés qui y sont associés

Les personnes atteintes d'un cancer du poumon doivent affronter autre chose que la maladie. Cette autre chose, ce sont les préjugés, aussi appelés stigmatisation. Un préjugé est une attitude négative que nous avons envers quelqu'un ou quelque chose que nous considérons comme inacceptable ou désagréable. Il se base souvent sur des croyances injustes ou inexactes.

Abolir les préjugés

Il arrive que les préjugés soient issus de la peur d'une maladie ou du fait qu'une maladie cause la mort. Mais de nos jours, les préjugés contre le cancer du poumon proviennent surtout de son lien avec le tabagisme. Le tabagisme est le facteur de risque principal du cancer du poumon (et de nombreuses autres maladies). La recherche a démontré que beaucoup de gens croient que les personnes atteintes d'un cancer du poumon auraient dû savoir qu'il ne fallait pas fumer et qu'elles n'ont qu'elles-mêmes à blâmer pour cette maladie. Mais ce point de vue n'est pas juste.

Le cancer du poumon a de nombreuses causes. Le tabagisme n'est pas la seule cause du cancer du poumon. L'exposition au radon, à l'amiante et à la pollution de l'air extérieur sont d'autres facteurs de risque. Et certaines personnes ont quelque chose dans leurs gènes qui les rend plus susceptibles d'être atteintes du cancer du poumon (ou bien leur gènes pourraient les en protéger).

Les personnes qui n'ont jamais fumé peuvent avoir le cancer du poumon. Puisque le tabagisme est si étroitement lié au cancer du poumon, même les personnes qui en sont atteintes et qui ne fument pas peuvent aussi être victimes de préjugés.

Le tabagisme est une dépendance. La plupart des gens considèrent que le tabagisme est une mauvaise habitude qu'il faut tenter d'enrayer avec plus de vigueur. En réalité, c'est une puissante dépendance dont il est très difficile de se débarrasser.

On blâme quand même les personnes qui ont cessé de fumer. Le cancer du poumon prend de nombreuses années à se développer. Les personnes qui ne fument plus mais qui un jour reçoivent un diagnostic de cancer du poumon sont malgré tout victimes de préjugés. On devrait plutôt les féliciter d'avoir renoncé au tabac.

Le but des campagnes antitabac est de promouvoir la santé et non de blâmer les individus. Ces campagnes réussissent à réduire les taux de tabagisme, et il faut célébrer et cultiver ce succès. Elles ne devraient pas servir à nourrir les préjugés entourant le cancer du poumon.

Tout le monde mérite de recevoir des soins et du soutien. Le type de cancer dont vous êtes atteint ne devrait pas faire de différence. Et se demander qu'est-ce qui aurait pu causer le cancer n'est pas utile – tout le monde mérite de recevoir des soins et du soutien au cours de cette expérience du cancer.

Comment les préjugés affectent les personnes atteintes du cancer du poumon

Les préjugés affectent grandement les personnes atteintes du cancer du poumon. Les fumeurs peuvent éviter le système de santé alors qu'ils en ont le plus besoin et qu'il peut être le plus efficace. Les préjugés rendent également plus difficile l'expérience du cancer, qui l'est déjà. Les recherches portant sur les fumeurs révèlent ce qui suit :

Il est possible que les fumeurs ne consultent pas de professionnels de la santé sur leurs symptômes. Les perceptions négatives du tabagisme peuvent les faire hésiter à parler de leurs symptômes. Vous pourriez être si anxieux face à un symptôme tel que la toux que vous reportez de le faire vérifier. Cela risque de retarder le diagnostic de cancer du poumon, ce qui signifie habituellement que plus de traitements seront nécessaires et qu'ils pourraient ne pas être aussi efficaces que si le cancer avait été détecté plus tôt. Vous pourriez alors vous sentir coupable de ne pas avoir signalé vos symptômes avant.

Les personnes atteintes du cancer du poumon trouvent qu'elles n'obtiennent pas le même soutien ou la même compassion que les autres, y compris de leur équipe de soins. Elles ont l'impression que les professionnels de la santé les blâment pour leurs antécédents de tabagisme et cela affecte la qualité du traitement qu'elles reçoivent. Elles peuvent aussi trouver plus difficile de discuter avec leur équipe de soins de leur maladie.

Ils se blâment. L'autopréjugé, ou autoblâme, apparaît quand vous commencez à croire aux perceptions négatives qu'ont les autres de vous. Les personnes atteintes du cancer du poumon s'autoblâment davantage que celles qui ont d'autres types de cancer en raison des croyances négatives qui entourent le cancer du poumon. Si vous avez reçu un diagnostic de cancer du poumon, vous pourriez ne pas vouloir le dire à qui que ce soit parce que vous êtes embarrassé ou vous pensez qu'on pourrait vous rejeter ou vous blâmer.

Les émotions liées aux autopréjugés chez les personnes atteintes d'un cancer du poumon peuvent mener à ce qui suit :

  • s'isoler de ses amis et de sa famille
  • retarder le traitement ou ne pas recevoir de traitement
  • vivre des relations stressantes
  • éprouver davantage de culpabilité, d'anxiété, d'épisodes dépressifs ou de colère
  • avoir une mauvaise qualité de vie

Combattre les préjugés liés au cancer du poumon

Être atteint d'un cancer du poumon est difficile, mais combattre les préjugés liés à cette maladie rend l'épreuve encore plus ardue. Ces suggestions peuvent vous aider à dissiper ces préjugés.

Informez-vous sur la maladie. Apprenez-en davantage sur les risques et les traitements du cancer du poumon.

Racontez votre histoire pour renseigner les gens. Vous pouvez aider à atténuer les préjugés liés au cancer du poumon en laissant savoir aux gens que vous en êtes atteint et qu'il peut affecter tout le monde.

Trouvez un groupe de soutien. Vous pourriez trouver dans votre région un groupe de soutien sur le cancer du poumon ou vous joindre à un groupe de soutien sur le cancer en général. Cherchez en ligne pour trouver d'autres personnes atteintes du cancer du poumon. Ces groupes peuvent vous aider à parler de vos émotions et de vos frustrations.

Sachez reconnaître vos émotions et soyez francs. Il peut être difficile de parler du cancer du poumon, des préjugés et de vos émotions. Mais une franche discussion peut en fait améliorer la communication et renforcer vos relations. Apprenez-en davantage sur les façons de faire face à vos émotions.

N'oubliez pas que personne ne mérite d'avoir le cancer, y compris le cancer du poumon. Le cancer est une maladie, pas une punition. Vous avez le droit d'être traité avec compréhension, compassion et soutien.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Guy Sauvageau Progrès au chapitre de certaines leucémies

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus