Cancer du poumon

Vous êtes ici:

Soins de soutien pour le cancer du poumon

Les soins de soutien concernent les obstacles physiques, pratiques, émotifs et spirituels engendrés par le cancer. Cette composante importante des soins du cancer se concentre sur l'amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de cancer et de leurs proches, en particulier après la fin du traitement.

Se rétablir d'un cancer du poumon et s'adapter à sa vie après le traitement diffèrent pour chacun. Cela dépend de l’emplacement du cancer dans le corps, du stade du cancer, des organes ou tissus enlevés lors de la chirurgie, du type de traitement et de bien d'autres facteurs.

Si vous avez été traité pour un cancer du poumon, vous pourriez vous préoccuper des aspects suivants.

Toux

La toux est l’une des préoccupations les plus fréquentes des personnes atteintes d’un cancer du poumon, à tous les stades de la maladie. Signalez à votre équipe de soins l'apparition d'une toux ou tout changement à une toux que vous avez depuis un certain temps. La toux peut vous empêcher de bien dormir et entraîner une grande fatigue. Elle peut même provoquer des vomissements ou la fracture d'une côte si vous toussez très fort.

La toux peut être sèche et quinteuse ou grasse et productive (expectorations). Il arrive parfois que les expectorations contiennent du sang provenant des poumons.

La toux peut être causée par les facteurs suivants :

  • tumeur qui bloque les voies respiratoires (bronches) d’un poumon;
  • accumulation de liquide autour des poumons (épanchement pleural);
  • inflammation du poumon causée par la radiothérapie (poumon radique);
  • infection pulmonaire (pneumonie);
  • autres troubles pulmonaires existants, comme la bronchite chronique, l’asthme ou la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Le traitement dépend de la cause de la toux. Les options thérapeutiques peuvent comprendre des traitements endobronchiques qui visent à dégager un blocage dans une voie respiratoire ou des antibiotiques pour traiter l’infection.

Votre équipe de soins peut vous faire des suggestions qui aident à atténuer la toux et à améliorer votre qualité de vie, comme :

  • utiliser un humidificateur dans les pièces où l’air est sec;
  • essayer des exercices de respiration profonde;
  • dégager les voies respiratoires en adoptant différentes positions (drainage postural);
  • utiliser un appareil pour évacuer le mucus de la voie respiratoire.

Si d'autres traitements ne donnent pas de résultats, votre équipe de soins pourrait vous administrer des médicaments opioïdes pour atténuer la toux.

Difficulté à respirer

Beaucoup de personnes atteintes d’un cancer du poumon ont de la difficulté à respirer et sont essoufflées. Ce symptôme peut être très pénible et il risque d’affecter vraiment votre qualité de vie. Il peut affecter le travail, la marche et les activités physiques, le sommeil ainsi que d'autres activités quotidiennes.

Apprenez-en davantage sur la difficulté à respirer.

Fatigue

La fatigue est un manque d’énergie, une lassitude ou un épuisement généralisés. Elle diffère de la fatigue qu'une personne ressent habituellement à la fin de la journée. La fatigue est l'un des effets secondaires les plus courants du traitement du cancer; de nombreuses personnes atteintes d'un cancer du poumon éprouveront de la fatigue. La fatigue peut être causée par plusieurs des effets secondaires à long terme du cancer du poumon et de son traitement, comme la toux, la difficulté à respirer et la douleur.

Apprenez-en davantage sur la fatigue.

Épanchement pleural

L’épanchement pleural est une accumulation de liquide autour du poumon. Ce liquide peut exercer une pression sur le poumon, rendant ainsi la respiration difficile. De nombreuses personnes atteintes d’un cancer du poumon auront un épanchement pleural.

Apprenez-en davantage sur l’épanchement pleural.

Perte de poids

La perte de poids est l’un des effets secondaires les plus courants du cancer du poumon et de son traitement. Des études ont démontré que les personnes atteintes d’un cancer du poumon qui perdent beaucoup de poids ne survivent pas aussi longtemps que les personnes qui conservent presque tout leur poids.

L’une des raisons principales de la perte de poids est la perte d’appétit. De nombreuses personnes atteintes d’un cancer du poumon perdent l’appétit parce que le cancer ou ses traitements risquent d’affecter le goût des aliments et de ne pas donner l’envie de manger. Si vous ne mangez pas suffisamment, vous perdez du poids.

Bien manger peut aider votre corps à combattre la maladie et à faire face aux effets du traitement du cancer du poumon. Apprenez-en davantage sur la perte d'appétit, les changements du goût et les façons de bien manger lorsqu'on a le cancer.

Caillots sanguins

Les personnes atteintes d’un cancer du poumon risquent davantage d’avoir des caillots sanguins dans les jambes (thrombose veineuse profonde, ou TVP) et dans les poumons (embolie pulmonaire). Votre équipe de soins peut vous administrer des médicaments qui éclaircissent le sang afin de réduire le risque que cela se produise.

Syndrome douloureux post-thoracotomie

La thoracotomie est une chirurgie difficile qui nécessite de couper à travers plusieurs tissus différents dans le thorax, soit la peau, les muscles, les côtes et les nerfs, ou de les contourner. Vous pourriez éprouver de la douleur après une thoracotomie ouverte ou après une chirurgie moins effractive comme la chirurgie thoracique vidéo-assistée (CTVA).

Après une chirurgie pour un cancer du poumon, plusieurs personnes éprouvent une douleur à long terme aux endroits où les incisions ont été pratiquées. C'est ce qu'on appelle syndrome douloureux post-thoracotomie. Plusieurs personnes éprouvent aussi une douleur à l'épaule du côté opéré. Ce type de douleur peut durer des mois ou même des années après la chirurgie.

On ne connaît pas la cause exacte de la douleur post-thoracotomie; il est possible qu'elle soit due à des dommages subis par les nerfs ou les muscles au moment de la chirurgie. La douleur à l'épaule pourrait être causée par les drains thoraciques mis en place durant l'intervention.

Si vous éprouvez de la douleur, vous ne serez peut-être pas en mesure de respirer aussi profondément qu'à la normale ou de tousser beaucoup. Votre mobilité risque aussi d'être très réduite. Cela peut entraîner l'accumulation de mucus dans vos poumons et éventuellement une infection pulmonaire (pneumonie). Sans oublier que la douleur peut aussi engendrer la fatigue, l'anxiété ou la dépression. Le fait d'éprouver une douleur chronique nuit grandement à la qualité de vie.

Les options de traitement peuvent être celles-ci :

  • prise d'analgésiques
  • injection d'anesthésiques dans différents nerfs (blocage nerveux)

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez de la douleur après votre chirurgie du cancer du poumon.

Questions à poser sur les soins de soutien

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les soins de soutien à votre équipe de soins.

thoracotomie

Intervention chirurgicale consistant à ouvrir la cage thoracique.

La thoracotomie est pratiquée dans toute chirurgie qui nécessite un accès à la cavité thoracique ou aux poumons. 

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

J’ai eu un énorme choc lorsque j’ai reçu le diagnostic de cancer, de raconter Sabrina. Pour moi, le cancer était une maladie d’adulte. Étant à l’époque une adolescente de 13 ans, ce n’était absolument pas quelque chose qui me préoccupait. 

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus