Cancer du poumon

Vous êtes ici:

Les poumons

Les poumons sont situés dans le thorax et font partie de l’ appareil respiratoire.

Les poumons font partie de l'appareil respiratoire, c'est-à-dire le groupe d'organes et de tissus nécessaires à la respiration. Vous avez 2 poumons, et ils prennent presque tout l'espace à l'intérieur de votre thorax.

La trachée est une voie respiratoire en forme de tube qui mène aux poumons par le cou et le thorax. Elle se divise en 2 tubes qui sont les voies respiratoires principales entrant chacune dans un poumon. Ces conduits sont appelés bronches et ils se ramifient en tubes de plus en plus petits.

Les poumons sont séparés par le médiastin, qui contient le cœur et d'autres organes. Sous les poumons se trouve le diaphragme, un muscle mince qui sépare la cavité thoracique de l'abdomen.

Les poumons sont entourés de la paroi thoracique, qui est composée des côtes et des muscles entre les côtes.

Structure

Chaque poumon est divisé en lobes (sections).

  • Le poumon droit a 3 lobes et est légèrement plus large que le poumon gauche.
  • Le poumon gauche a 2 lobes. Le cœur s'appuie sur l'incisure cardiaque, qui est un creux dans le lobe inférieur.

Parties du poumon

Les 2 bronches souches se divisent, ou se ramifient, en plus petites bronches, c'est-à-dire des tubes dont les parois contiennent des glandes menues et du cartilage. Ces bronches plus petites se divisent en tubes encore plus petits appelés bronchioles, qui n'ont ni glandes ni cartilage. À l'extrémité des bronchioles se trouvent des millions de sacs minuscules appelés alvéoles. Autour des alvéoles, il y a de très minuscules vaisseaux sanguins (capillaires).

Les bronches sont tapissées de cellules présentant des prolongements semblables à des cheveux très fins appelés cils.

Chaque poumon est recouvert d'une fine membrane appelée plèvre. La plèvre tapisse également la paroi interne de la cage thoracique. Elle protège les poumons et forme un coussin tout autour en plus de produire un liquide qui agit comme un lubrifiant afin que les poumons puissent bouger en douceur dans la cavité thoracique. La plèvre est constituée de 2 couches :

  • couche interne (plèvre viscérale) – couche entourant le poumon
  • couche externe (plèvre pariétale) – couche qui tapisse la paroi thoracique

La région qui se trouve entre ces 2 couches est appelée espace pleural.

Système lymphatique du poumon

Différents groupes de ganglions lymphatiques, qui font partie du système lymphatique, évacuent le liquide produit par les poumons. Ces groupes de ganglions lymphatiques sont les suivants :

  • ganglions bronchiques – à l'intérieur des poumons, autour des extrémités des bronches
  • ganglions hilaires – dans la région où la trachée se divise en bronches souches
  • ganglions médiastinaux – le long de la trachée, entre les 2 poumons
  • ganglions sous-carénaires – juste sous la trachée, là où elle se divise en bronches souches

Fonction des poumons

Les principales fonctions des poumons sont de transférer dans le sang l'oxygène présent dans l'air et d'évacuer dans l'air le dioxyde de carbone présent dans le sang.

  • L'air entre par la bouche ou le nez et descend dans la trachée, les bronches et les bronchioles jusqu'aux alvéoles. L'échange entre l'oxygène et le dioxyde de carbone se fait dans les alvéoles.
  • Les alvéoles absorbent l’oxygène contenu dans l'air avant de l’envoyer dans le sang, qui le fait circuler dans tout le corps.
  • Le dioxyde de carbone, qui est un déchet des cellules du corps, passe du sang aux alvéoles avant d’être expiré.
  • Les poumons produisent un mélange de matières grasses et de protéines appelé surfactant pulmonaire. Le surfactant recouvre la surface des alvéoles, ce qui rend leur expansion et leur contraction plus facile à chaque inspiration/expiration.

Les poumons aident également à protéger le corps des substances nuisibles présentes dans l'air, comme la fumée, la pollution, les bactéries et les virus. Ces substances peuvent passer par le nez et être emprisonnées dans les poumons. Les poumons produisent un liquide épais et visqueux appelé mucus qui peut retenir et partiellement détruire ces substances provenant de l'air. Les cils bougent rapidement pour faire remonter le mucus dans les bronches, d'où il est évacué quand on tousse ou qu'on avale.

appareil respiratoire

Groupe d’organes et de tissus nécessaires à la respiration.

L’appareil respiratoire comprend le nez, la bouche, les sinus entourant le nez (sinus paranasaux), le pharynx, le larynx, la trachée, les bronches et les poumons. Il comprend aussi les muscles respiratoires, c’est-à-dire les muscles qui vous aident à respirer, comme le diaphragme.

médiastin

Région de la cavité thoracique située entre les poumons, le sternum et la colonne vertébrale qui contient le coeur, les gros vaisseaux sanguins, le thymus, la trachée, l’oesophage et les ganglions lymphatiques.

système lymphatique

Groupe de tissus et d’organes qui fabriquent et emmagasinent des cellules qui combattent les infections et les maladies.

Le système lymphatique comprend les végétations adénoïdes, les amygdales, la rate, le thymus, les ganglions lymphatiques, les vaisseaux lymphatiques et la moelle osseuse.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Edward Chow Une nouvelle norme pour le soulagement de la douleur

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus