Cancer du larynx

Vous êtes ici:

Soins de soutien pour le cancer du larynx

Les soins de soutien permettent aux gens de surmonter les obstacles physiques, pratiques, émotifs et spirituels engendrés par le cancer du larynx. C’est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cette maladie. De nombreux programmes et services permettent de répondre aux besoins et d’améliorer la qualité de vie de ces personnes et de leurs proches, en particulier une fois que le traitement est terminé.

Se rétablir d’un cancer du larynx et s’adapter à sa vie après le traitement diffèrent pour chaque personne, selon le stade du cancer, le type de traitement administré et bien d’autres facteurs. La fin du traitement d’un cancer peut engendrer des émotions diverses. Même si le traitement est terminé, il pourrait y avoir d’autres questions à régler, comme l’adaptation aux effets secondaires à long terme. Une personne qui a été traitée pour un cancer du larynx peut se préoccuper des aspects suivants.

Vivre avec une trachéostomie (trachéo)

Lors d’une trachéostomie, parfois appelée trachéo, on pratique une ouverture (stomie) dans la trachée, à l’avant du cou. Après une trachéostomie, la personne respire par l’ouverture dans le cou. Une personne qui subit une laryngectomie partielle dans le cadre d’un traitement du cancer du larynx pourrait avoir une trachéostomie temporaire. Une personne qui subit une laryngectomie totale dans le cadre d’un traitement aura une trachéostomie permanente. Vivre avec une trachéostomie peut faire peur au départ. Cependant, la plupart des gens s’adaptent à une trachéostomie et peuvent vivre normalement avec elle.

Il faut du temps et de la patience pour apprendre comment prendre soin d’une trachéostomie. Des professionnels de la santé spécialement formés, appelés stomothérapeutes, apprennent aux gens comment prendre soin de la trachéostomie après la chirurgie. Ils leur offrent aussi du soutien et des conseils une fois que les personnes ont quitté l’hôpital. Il est possible d’obtenir du soutien et des renseignements auprès d’associations ou de groupes pour les personnes atteintes du cancer du larynx.

Apprenez-en davantage sur la façon de vivre avec une trachéostomie.

Troubles de la parole

La chirurgie ou la radiothérapie d’un cancer du larynx peut engendrer des troubles de la parole. Une personne qui a subi une laryngectomie partielle ou une radiothérapie lors d’un traitement du cancer du larynx peut avoir une voix enrouée ou voix faible. Une personne qui a eu une laryngectomie totale ne peut pas parler en utilisant ses cordes vocales et doit apprendre de nouvelles façons de parler. Un orthophoniste peut vous aider à vous adapter aux changements de votre voix et à réapprendre à parler.

Apprenez-en davantage sur l’orthophonie.

Troubles de la déglutition

La chirurgie ou la radiothérapie d’un cancer du larynx peut engendrer des problèmes de déglutition. Un orthophoniste peut vous aider avec les troubles de la déglutition.

Apprenez-en davantage sur les troubles de déglutition.

Estime de soi et image corporelle

L’estime de soi, c’est ce qu'on ressent face à soi-même. L’image corporelle, c’est la façon dont on voit son propre corps. Le cancer du larynx et ses traitements peuvent affecter l’estime de soi et l’image corporelle d’une personne. Cela se produit souvent en raison des changements que le corps subit à cause du cancer ou de ses traitements. Les changements peuvent comprendre les suivants :

  • changements de la voix
  • mise en place d’une canule de trachéostomie
  • incapacité de parler et de communiquer avec les autres comme avant
  • changements de la peau
  • cicatrices
  • perte de poils et de cheveux
  • perte d’une partie du corps, comme le larynx

Certains de ces changements peuvent être temporaires. D’autres dureront longtemps ou seront permanents.

Pour de nombreuses personnes, l’image corporelle et la façon dont ils pensent que les autres les voient sont étroitement liées à l’estime de soi. Certaines personnes qui ont subi une laryngectomie totale peuvent se sentir mal à l’aise à propos de la stomie, ce qui peut affecter la confiance en soi et causer des troubles émotifs. Le médecin, l’infirmière et l’orthophoniste peuvent donner des renseignements et du soutien. Certaines personnes se sentent réconfortées par le soutien émotif et pratique que d’autres survivants au cancer peuvent leur apporter. L’International Association of Laryngectomees offre des groupes de soutien au Canada.

Apprenez-en davantage sur les façons de faire face aux problèmes liés à l’estime de soi et à l'image corporelle.

Changements du goût et de l’odorat

Il est possible que le traitement du cancer du larynx cause des changements du goût. Une radiothérapie de la tête et du cou peut endommager les glandes salivaires et les papilles gustatives de la langue, ce qui peut affecter le goût de certains aliments. Les agents chimiothérapeutiques peuvent également affecter les cellules gustatives de la bouche. Une personne à qui on a posé une canule de trachéostomie dans le cadre du traitement d’un cancer du larynx éprouvera aussi des changements d’odorat parce l’air ne passe plus par le nez. Une personne ayant une canule de trachéostomie peut apprendre de nouvelles façons de sentir.

Apprenez-en davantage sur les changements du goût.

Sécheresse de la bouche

De nombreuses personnes auront la bouche sèche pendant et après le traitement d’un cancer du larynx. La chimioradiothérapie peut rendre la bouche encore plus sèche que la radiothérapie seule. Il peut être difficile de mâcher, d’avaler et de parler quand on a la bouche sèche. Lorsqu’elle est grave, la sécheresse de la bouche pourrait nuire à votre capacité à bien vous alimenter. L’équipe de soins prend certaines mesures afin de vérifier, de prévenir et de soulager la sécheresse de la bouche. Une diététiste professionnelle peut aussi vous suggérer des moyens pour conserver une bonne alimentation si la sécheresse de la bouche vous empêche de bien manger.

Apprenez-en davantage sur la sécheresse de la bouche.

Caries dentaires

L’apparition de caries dentaires est un effet tardif de la radiothérapie à la tête et au cou. La radiothérapie risque d’endommager les glandes salivaires, réduisant ainsi la quantité de salive qu’elles produisent. La salive aide à nettoyer les dents et les gencives, c’est pourquoi le risque de caries et de maladie des gencives est plus grand lorsqu’il y a moins de salive dans la bouche.

Il faut souvent passer un examen dentaire avant de commencer le traitement. Une bonne hygiène de la bouche est très importante pour prévenir les problèmes. On recommande souvent de consulter régulièrement le dentiste après le traitement.

Apprenez-en davantage sur l’hygiène de la bouche.

Alimentation

La difficulté à avaler, la sécheresse de la bouche et les troubles dentaires peuvent mener à la malnutrition et à une perte de poids. On peut prendre des mesures afin d’accroître l’appétit d’une personne et l’aider à manger davantage et à conserver une bonne alimentation. Il est possible qu’on recommande la prise de suppléments alimentaires. Une diététiste professionnelle peut souvent aider les personnes qui font face à une perte d’appétit.

Apprenez-en davantage sur la nutrition des personnes atteintes de cancer.

Sexualité

Il est possible qu’une personne atteinte d’un cancer du larynx éprouve des changements sur le plan de sa sexualité à cause du cancer même ou de son traitement. Certaines personnes ne se sentent pas à l’aise avec leur corps, en particulier si elles ont subi une trachéostomie. La pose d’une canule de trachéostomie change l’apparence physique ainsi que la parole et la respiration. Il arrive que le fait de ne pas se sentir à l’aise à propos de son apparence affecte l’intimité sexuelle. Les troubles de la parole peuvent interférer avec la communication. Il faut parfois déployer plus d’efforts pour parler et la voix peut perdre certaines de ses expressions émotives. Si un dispositif vocal manuel est utilisé, il peut rendre la communication difficile et gênante durant la relation sexuelle.

Les partenaires peuvent se sentir incertains ou nerveux face à leur première expérience sexuelle à la suite du traitement. Ils risquent d’éviter l’intimité, les caresses et l’activité sexuelle. Toutes ces réactions sont normales et doivent être anticipées. Le fait d’être conscients de ces réactions peut aider une personne atteinte de cancer ainsi que son partenaire à comprendre les changements qui se produisent dans leur vie et leur relation et à s’y adapter. Parler ouvertement peut les aider à surmonter ces préoccupations sexuelles. Même si cela peut être embarrassant au début, la personne et son partenaire devraient poser des questions au médecin, à un autre membre de l’équipe de soins ou à la personne-ressource d’un organisme de soutien aux stomisés et discuter avec lui de toute question d’ordre sexuel.

Apprenez-en davantage sur la sexualité et le cancer.

Diminution de la fonction thyroïdienne

Une radiothérapie au cou et certaines chirurgies du cancer du larynx peuvent causer une diminution de la fonction thyroïdienne (hypothyroïdie). La thyroïde fabrique des hormones qui jouent un rôle important dans la régulation de la décomposition de certains éléments nutritifs, la formation normale des os, la régulation du système nerveux et le maintien d’une température corporelle normale.

Les symptômes de l’hypothyroïdie comprennent les suivants :

  • fatigue et sentiment de léthargie
  • peau et cheveux secs
  • gain de poids ou difficulté à perdre du poids
  • sensibilité accrue aux températures froides
  • sentiment de tristesse ou de déprime

Les examens de suivi des personnes traitées pour le cancer du larynx comprennent des analyses sanguines afin de vérifier la fonction thyroïdienne. Le traitement de l’hypothyroïdie comporte la prise quotidienne de médicaments pour réguler la glande thyroïde.

Ostéoradionécrose

L’ostéoradionécrose est la mort du tissu osseux causée par la radiation. Une personne qui a reçu une radiothérapie à la tête et au cou risque d’être atteinte d’ostéoradionécrose dans la mâchoire inférieure.

Apprenez-en davantage sur l’ostéoradionécrose.

Trismus

Le trismus se définit par la difficulté à ouvrir la mâchoire. Il apparaît parce que du tissu cicatriciel s'est formé dans les muscles ou l’articulation de la mâchoire. Le trismus peut être causé par la chirurgie ou la radiothérapie du cancer du larynx. Si une personne subit à la fois une chirurgie et une radiothérapie, le risque d’être atteinte d’un trismus est plus grand.

Apprenez-en davantage sur le trismus.

Troubles émotifs

Les personnes atteintes d’un cancer de la tête et du cou, dont le cancer du larynx, éprouvent souvent des troubles émotifs. La maladie et le traitement peuvent causer un changement de l’apparence, l’interruption d’activités quotidiennes et de certaines habitudes de vie, et des bouleversements qui les empêchent de s’adonner à leurs intérêts habituels. Cela peut retarder leur réadaptation et causer une plus grande détresse. Les symptômes des troubles émotifs comprennent l’inquiétude, l’anxiété, la fatigue, la dépression et les changements d’humeur. Parlez à votre médecin de vos émotions. Il pourrait vous prescrire des médicaments et vous diriger vers une personne qui vous conseillera et vous aidera à démêler toutes les émotions que vous ressentez. Vous pourriez trouver utile de parler à une personne qui a déjà été atteinte du même cancer et qui a eu les mêmes traitements que vous.

Consultez la liste de questions à poser à votre médecin sur les soins de soutien après un traitement.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Rebecca and James Hamm Nous trouvions très important que la collecte se fasse en l’honneur de mon oncle, car c’était un formidable moyen pour nous de lui manifester notre solidarité.

Lisez l’histoire de James et Rebecca

Faire avancer la lutte contre le cancer

Icône – flèche

Le taux de survie au cancer après cinq ans a augmenté, passant de 25 pour cent dans les années 1940 à 60 pour cent aujourd’hui.

Apprenez-en plus