Lymphome
hodgkinien

Vous êtes ici:

Traitements du lymphome hodgkinien récidivant ou réfractaire

En présence d’un lymphome hodgkinien (LH) récidivant ou réfractaire, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. On dit que le LH est récidivant (rechute) si le cancer est réapparu à la suite du traitement. Le LH est réfractaire si le cancer n’a pas répondu au traitement ou s’il a continué de croître malgré le traitement.

Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement. Ces traitements dépendront de l’emplacement du LH dans le corps, du temps écoulé depuis le traitement initial et des traitements que vous avez déjà reçus.

Chimiothérapie

La chimiothérapie a recours à des médicaments anticancéreux pour détruire les cellules cancéreuses. On peut administrer une chimiothérapie pour traiter un LH qui réapparaît après le traitement. On peut aussi y avoir recours en préparation à une greffe de cellules souches.

On pourrait vous administrer l’association d’agents chimiothérapeutiques que vous avez reçue la première fois comme traitement du LH s’il y avait bien répondu. Vous pourriez aussi recevoir des agents chimiothérapeutiques différents.

On peut avoir recours aux associations chimiothérapeutiques suivantes pour traiter le LH récidivant ou réfractaire :

  • ESHAP – étoposide (Vepesid), méthylprednisolone (Medrol), cytarabine à forte dose et cisplatine
  • ASHAP – doxorubicine, méthylprednisolone, cytarabine à forte dose et cisplatine
  • ICE – ifosfamide (Ifex), carboplatine et étoposide
  • DHAP – dexaméthasone, cytarabine et cisplatine
  • GVD – gemcitabine, vinorelbine et doxorubicine liposomale pégylée (Caelyx)
  • IGEV – ifosfamide, gemcitabine et vinorelbine
  • GDP – gemcitabine, dexaméthasone et cisplatine

Apprenez-en davantage sur la chimiothérapie du lymphome hodgkinien.

Radiothérapie

On peut vous proposer une radiothérapie comme traitement d’un LH qui réapparaît ou qui demeure dans une seule région ganglionnaire si vous n’avez pas déjà reçu de radiothérapie. En radiothérapie, on a recours à des rayons ou à des particules de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. La radiothérapie peut être employée seule ou associée à une autre chimiothérapie.

On peut aussi avoir recours à la radiothérapie en préparation à une greffe de cellules souches.

Apprenez-en davantage sur la radiothérapie du lymphome hodgkinien.

Greffe de cellules souches

La greffe de cellules souches est le traitement principal du LH qui ne disparaît pas complètement après un traitement à base de chimiothérapie ou de radiothérapie. On peut aussi y avoir recours si le LH réapparaît rapidement après le traitement initial.

Lors d’une greffe de cellules souches, on administre une chimiothérapie à forte dose pour détruire toutes les cellules dans la moelle osseuse. On donne ensuite des cellules souches saines pour remplacer celles qui ont été détruites dans la moelle osseuse. Dans le cas de l’autogreffe, on prélève des cellules souches dans votre propre moelle osseuse ou votre propre sang. Dans le cas de l’allogreffe, on prélève des cellules souches chez une autre personne.

Si le LH est toujours présent après une autogreffe de cellules souches, on peut envisager une allogreffe chez certaines personnes.

Apprenez-en davantage sur la greffe de cellules souches pour le lymphome hodgkinien.

Traitement ciblé

Le traitement ciblé a recours à des médicaments pour cibler des molécules spécifiques, comme des protéines, présentes à la surface ou à l’intérieur des cellules cancéreuses dans le but d’interrompre la croissance et la propagation du cancer tout en limitant les dommages aux cellules normales. Le traitement ciblé peut être une option en présence d’un LH classique récidivant ou réfractaire si :

  • le LH demeure présent ou continue de croître après une chimiothérapie et une radiothérapie;
  • le LH réapparaît après une greffe de cellules souches;
  • vous ne pouvez pas subir de greffe de cellules souches parce que vous avez d’autres problèmes de santé ou que vous êtes trop âgé.

Apprenez-en davantage sur le traitement ciblé du lymphome hodgkinien.

Immunothérapie

L’immunothérapie aide à renforcer ou à rétablir la capacité du système immunitaire de trouver et de détruire les cellules cancéreuses.

On peut vous proposer une immunothérapie comme traitement d’un LH classique récidivant ou réfractaire si :

  • le LH demeure présent ou continue de croître après d’autres traitements;
  • le LH réapparaît après une greffe de cellules souches;
  • vous ne pouvez pas subir de greffe de cellules souches parce que vous avez d’autres problèmes de santé ou que vous êtes trop âgé.

Apprenez-en davantage sur l’immunothérapie du lymphome hodgkinien.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui visent à vous faire sentir mieux sans traiter le cancer même, peut-être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement du cancer avancé.

Essais cliniques

Demandez à votre médecin s’il y a des essais cliniques en cours au Canada pour les personnes atteintes d’un LH. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.