Lymphome
hodgkinien

Vous êtes ici:

Pronostic et survie pour le lymphome hodgkinien

Si vous êtes atteint d’un lymphome hodgkinien (LH), vous vous posez peut-être des questions sur votre pronostic. Le pronostic est l’acte par lequel le médecin évalue le mieux comment le cancer affectera une personne et comment il répondra au traitement. Le pronostic et la survie dépendent de nombreux facteurs de risque. Seul un médecin qui connaît bien vos antécédents médicaux, le type de cancer dont vous êtes atteint, le stade et les caractéristiques de la maladie, les traitements choisis et la réponse au traitement peut examiner toutes ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic.

Un facteur pronostique est un aspect du cancer ou une caractéristique de la personne que le médecin prend en considération lorsqu’il fait un pronostic. Un facteur prédictif influence la façon dont le cancer répond à un certain traitement. On aborde souvent les facteurs pronostiques et les facteurs prédictifs ensemble. Ils jouent tous les deux un rôle dans le choix du plan de traitement et dans l’établissement du pronostic.

Le stade du LH est un facteur important quand on établit le pronostic et qu’on planifie le traitement. Toutefois, l’étendue de la propagation du LH et les organes ou les régions de tissus affectés peuvent varier au sein d’un même stade. Les médecins se fondent donc sur les facteurs suivants pour faire le pronostic du LH précoce ou avancé. Ces facteurs sont appelés risques défavorables, ou négatifs, car ils impliquent que le risque de réapparition (récidive, ou rechute) du LH après le traitement est plus élevé.

Lymphome hodgkinien précoce

Le LH précoce comprend les stades 1 et 2. Les médecins déterminent si le LH précoce est favorable ou défavorable en se basant sur les 5 facteurs qui suivent. Ils pourraient aussi avoir recours à certains des facteurs de l’International Prognostic Score (IPS) employé pour le LH avancé. Le LH est favorable si aucun de ces facteurs de risque n’est présent. Le LH est défavorable si un ou plusieurs de ces facteurs de risque sont présents.

Symptômes B

Si une personne ne présente aucun symptôme B, les médecins ajoutent la lettre A après le stade. Si elle en éprouve, ils ajoutent la lettre B. Le LH précoce comprend donc les stades 1A, 1B et 2A.

Les symptômes B sont généralisés, c’est-à-dire qu’ils affectent tout le corps :

  • fièvre inexpliquée
  • sueurs nocturnes abondantes
  • perte de poids inexpliquée équivalant à plus de 10 % du poids corporel au cours des 6 mois précédents

Grosse masse médiastinale (thorax)

Les tumeurs au thorax qui sont grosses, ou volumineuses, engendrent souvent un pronostic moins favorable que les petites tumeurs, car elles ont tendance à moins bien répondre au traitement. Les médecins peuvent considérer les tumeurs suivantes comme volumineuses :

  • tumeur au thorax mesurant au moins le tiers de la largeur du thorax à la radiographie pulmonaire
  • tumeur mesurant au moins 10 cm de diamètre à la tomodensitométrie (TDM)

Propagation à des régions autres que les ganglions lymphatiques

Le pronostic du LH est plus favorable s’il est confiné dans les ganglions lymphatiques que s’il s’est propagé à d’autres organes ou régions du corps comme la moelle osseuse, le foie ou les poumons. Les médecins peuvent donner le nom de sièges extraganglionnaires aux régions atteintes autres que les ganglions lymphatiques.

Propagation à plusieurs régions ganglionnaires

Le pronostic du LH est moins favorable si 3 régions ganglionnaires ou plus sont atteintes.

Vitesse de sédimentation globulaire

Les vitesses de sédimentation globulaire (VSG) suivantes sont des facteurs de risque défavorables :

  • VSG supérieure ou égale à 50 mm/h chez les personnes qui n’éprouvent aucun symptôme B
  • VSG supérieure ou égale à 30 mm/h chez les personnes qui éprouvent des symptômes B

Lymphome hodgkinien avancé

Le LH avancé comprend les stades 3 et 4. Certains médecins incluent également les personnes présentant des symptômes B ou les personnes dont la tumeur est volumineuse.

L’International Prognostic Score (IPS) aide les médecins à établir le pronostic et le traitement des personnes atteintes d’un LH avancé. Celui-ci se base sur les 7 facteurs de risque défavorables qui suivent.

Stade 4

Le pronostic du LH de stade 4 est moins favorable que celui du LH de stade 2B ou 3.

Âge plus avancé

Le pronostic des personnes âgées de 45 ans ou plus est moins favorable.

Sexe masculin

Le pronostic des hommes est moins favorable que celui des femmes.

Faible taux d’hémoglobine

Un taux d’hémoglobine inférieur à 105 g/L est moins favorable.

Faible taux d’albumine

Un taux d’albumine inférieur à 40 g/L est moins favorable.

Nombre élevé de globules blancs

Un nombre de globules blancs supérieur ou égal à 15 000/mm3 est moins favorable.

Nombre peu élevé de lymphocytes

Un nombre de lymphocytes inférieur à 600/mm3 ou représentant moins de 8 % du nombre total de globules blancs est moins favorable.

stade

Description de l’étendue du cancer dans le corps, dont la taille de la tumeur, la présence de cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques et la propagation de la maladie de l’emplacement initial vers d’autres parties du corps.

Les stades se basent sur des critères spécifiques de chaque type de cancer.

La méthode qui consiste à déterminer l’étendue du cancer dans le corps en se fondant sur des examens et des tests est appelée stadification.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.