Maladie trophoblastique gestationnelle

Vous êtes ici:

Facteurs de risque de la maladie trophoblastique gestationnelle

Un facteur de risque est quelque chose, comme un comportement, une substance ou un état, qui accroît le risque d’apparition d’un cancer. La plupart des cancers sont attribuables à de nombreux facteurs de risque, mais il arrive que la maladie trophoblastique gestationnelle (MTG) apparaisse chez des femmes qui ne présentent aucun des facteurs de risque décrits ci-dessous.

Les taux de MTG sont plus élevés aux Philippines, dans d’autres parties de l’Asie et dans certaines régions d’Afrique. Ils sont plus bas au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Les taux de MTG sont plus élevés dans certains groupes ethniques; c’est le cas pour les Inuites au Canada.

Ce sont les femmes de 40 ans et plus qui présentent le risque le plus élevé de MTG. Les femmes de moins de 20 ans courent également un risque accru d’avoir la maladie.

Les éléments qui suivent sont des facteurs de risque de la MTG. Tous ces facteurs de risque ne sont pas modifiables. Aucun de ces facteurs de risque n’est modifiable. Cela signifie que vous ne pouvez pas les changer. D’ici à ce qu’on en sache davantage sur ces facteurs de risque, il n’y a pas de façon spécifique de réduire votre risque.

Les facteurs de risque sont habituellement classés du plus important au moins important. Mais dans la plupart des cas, il est impossible de les classer avec une certitude absolue.

Facteurs de risque

Présence antérieure d'une môle hydatiforme
Antécédents familiaux

Des preuves convaincantes permettent d’affirmer que les facteurs suivants font augmenter votre risque de MTG.

Présence antérieure d’une môle hydatiforme

Les femmes qui ont déjà eu une môle hydatiforme, le type de MTG le plus courant, risquent davantage d'avoir une autre môle hydatiforme ou d'être atteintes d’un type différent de MTG. Le risque augmente si plus d’une môle hydatiforme a déjà affecté la femme.

Antécédents familiaux

Si d’autres femmes de votre famille ont déjà eu une MTG, vous courez un plus grand risque d’avoir ce type de cancer.

Facteurs de risque possibles

Les femmes dont le type sanguin est A ou AB pourraient être plus sujettes à la MTG, mais on ne possède pas suffisamment de preuves pour affirmer que c’est un facteur de risque. On doit faire plus de recherches pour clarifier le rôle du type sanguin dans l’apparition de la MTG.

Questions à poser à votre équipe de soins

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les risques à votre équipe de soins.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Robert Day Traiter le cancer de la prostate en ciblant une enzyme ennemie

Investir pour réduire le fardeau du cancer

Icône – tirelire

L’an dernier, la SCC a financé la recherche sur le cancer à hauteur de 40 millions de dollars, grâce à nos donateurs. Découvrez comment vous pouvez aider à réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus