Cancer de
l’œsophage

Vous êtes ici:

Œsophage de Barrett

Les états précancéreux de l’œsophage sont des changements subis par les cellules de l’œsophage qui les rendent plus susceptibles de devenir cancéreuses. Ces états ne sont pas encore cancéreux, mais les changements anormaux dans les cellules pourraient se transformer en cancer de l’œsophage s’ils ne sont pas traités.

L'œsophage de Barrett est l’état précancéreux de l’œsophage le plus fréquent. Les cellules normales qui tapissent l'œsophage sont remplacées par des cellules qui ressemblent à celles du revêtement de l'estomac ou de l'intestin. C’est ce qu’on appelle métaplasie intestinale. On l’observe le plus souvent dans la jonction œsophago-gastrique (OG), c’est-à-dire là où l'œsophage se joint à l'estomac.

Chez les personnes atteintes de l’œsophage de Barrett, les cellules risquent davantage de se développer anormalement, ce qu’on appelle dysplasie. La dysplasie décrit à quel point les cellules semblent anormales. Dans le cas de la dysplasie de bas grade, l’aspect des cellules anormales diffère un peu de celui des cellules normales. Dans le cas de la dysplasie de haut grade, les cellules semblent très anormales.

La dysplasie accroît le risque de cancer de l’œsophage. La dysplasie de haut grade fait davantage augmenter le risque comparativement à la dysplasie de bas grade ou à la métaplasie.

Facteurs de risque

Le principal facteur de risque de l’œsophage de Barrett est le reflux gastro-œsophagien pathologique (RGOP). Mais ce ne sont pas toutes les personnes qui font du RGOP qui développeront un œsophage de Barrett, ni toutes les personnes atteintes de l’œsophage de Barrett qui auront un jour un cancer.

Il y a d’autres facteurs de risque de l’œsophage de Barrett, dont l’obésité, le tabagisme et la consommation d’alcool.

Symptômes

Les symptômes de l’œsophage de Barrett peuvent être ceux-ci :

  • retour d’acide gastrique dans l’œsophage (reflux gastrique);
  • brûlures d'estomac;
  • difficulté à digérer;
  • toux chronique;
  • enrouement;
  • infections pulmonaires fréquentes (pneumonie);
  • retour du contenu de l’estomac dans la bouche (régurgitation);
  • nausées et vomissements;
  • changements des dents causés par la régurgitation.

Diagnostic

Si vous éprouvez des symptômes de l’œsophage de Barrett ou si votre médecin pense que vous pourriez en être atteint, vous passerez des examens. Les tests qui permettent de diagnostiquer l’œsophage de Barrett peuvent comprendre ceux-ci :

Traitement

Les options de traitement de l’œsophage de Barrett peuvent comprendre celles qui suivent.

Des médicaments comme les inhibiteurs de la pompe à protons ou les anti-H2 pourraient être administrés comme traitement du RGOP. Ces médicaments contrôlent la quantité d’acide produite dans l’estomac et atténuent le reflux gastrique.

La résection muqueuse endoscopique (REM) pourrait servir à traiter une dysplasie de haut grade dans l’œsophage. Lors de cette intervention, on enlève le revêtement interne de l’œsophage où il y a des cellules anormales.

L’ablation par radiofréquence (ARF) a recours à un courant électrique de haute fréquence pour enlever les cellules anormales. On fixe un ballonnet à l'extrémité d'un endoscope. On insère ensuite l’endoscope dans l’œsophage, puis on gonfle le ballonnet afin qu’il puisse couvrir la région contenant les cellules anormales. Le courant de radiofréquence est émis à travers la paroi du ballonnet.

La thérapie photodynamique (TPD) a recours à un médicament qui rend les cellules sensibles à la lumière. On administre le médicament par intraveineuse, alors il circule dans le sang, où les cellules anormales l’absorbent. À l’aide d’un endoscope inséré dans l’œsophage, le médecin expose les cellules anormales à la lumière afin de les détruire.

La chirurgie pratiquée pour enlever l’œsophage en partie ou en totalité est appelée œsophagectomie. On peut y avoir recours pour traiter la dysplasie de haut grade en présence de l’œsophage de Barrett, s’il y a de très grandes régions ou de nombreuses régions atteintes par la dysplasie. Vous devez être en assez bonne santé pour subir cette chirurgie.

métaplasie

Transformation de cellules matures et spécialisées en une forme qui est anormale pour le tissu observé. Les cellules paraissent normales au microscope, mais elles ne constituent pas le type de cellules normalement présentes dans ce tissu.

reflux gastro-œsophagien (RGO)

Trouble caractérisé par une remontée de l’acide gastrique dans l’œsophage (tube par lequel la nourriture passe du pharynx, ou gorge, à l'estomac), ce qui cause des brûlures d’estomac, des régurgitations acides et des dommages au revêtement de l’œsophage. Le RGO fait augmenter le risque de cancer de l’œsophage.

endoscopie digestive haute

Intervention lors de laquelle on se sert d’un endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d’une lumière et d’une lentille) pour examiner ou traiter l’œsophage, l’estomac et le duodénum.

Le médecin peut prélever des cellules ou du tissu pour les examiner au microscope. Il peut aussi avoir recours à l’endoscopie digestive haute pour enlever une tumeur.

L’endoscopie digestive haute est aussi appelée œsophagogastroduodénoscopie (OGD) ou gastroscopie.

biopsie

Prélèvement de cellules ou de fragments de tissu qui seront examinés au microscope.

Les différents types de biopsie incluent la biopsie incisionnelle, la biopsie excisionnelle et la biopsie à l’aiguille. On a parfois recours à des techniques d’imagerie pour guider l’aiguille pendant la biopsie, par exemple la biopsie échoguidée et la biopsie guidée par tomodensitométrie

échographie

Technique d’imagerie fondée sur l’emploi d’ondes sonores de haute fréquence en vue de produire des images des structures et des organes internes du corps.

L’image ainsi produite est appelée sonogramme.

Cette technique est aussi appelée ultrasonographie ou sonographie.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Troy Harkness À la recherche de nouveaux moyens de traiter les cancers pharmacorésistants

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus