Cancer colorectal

Vous êtes ici:

Radiothérapie pour le cancer colorectal

En radiothérapie, on a recours à des rayons ou à des particules de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. La radiothérapie est plus souvent administrée pour traiter le cancer du rectum que le cancer du côlon. Votre équipe de soins prendra en considération vos besoins personnels pour choisir le type de radiothérapie, la dose à administrer, la façon de le faire et l’horaire à suivre. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements.

On associe souvent la radiothérapie à la chimiothérapie pour traiter le cancer du rectum. C’est ce qu’on appelle une chimioradiothérapie. On administre ces 2 traitements pendant la même période.

On administre la radiothérapie pour différentes raisons. Vous pouvez recevoir une radiothérapie ou une chimioradiothérapie pour :

  • réduire la taille de la tumeur avant d’autres traitements comme une chirurgie ou une chimiothérapie (radiothérapie néoadjuvante);
  • détruire les cellules cancéreuses qui restent après la chirurgie afin de réduire le risque de réapparition (récidive) du cancer (radiothérapie adjuvante);
  • traiter le cancer colorectal si vous n’êtes pas en assez bonne santé pour subir une chirurgie;
  • soulager la douleur ou contrôler les symptômes d’un cancer colorectal de stade avancé (radiothérapie palliative);
  • traiter un cancer colorectal qui s’est propagé à d’autres régions comme les os ou le cerveau.

On a le plus souvent recours aux types suivants de radiothérapie pour traiter le cancer colorectal.

Radiothérapie externe

Lors de la radiothérapie externe, un appareil émet des radiations à travers la peau jusqu’à la tumeur et une partie du tissu qui l’entoure.

En présence d’un cancer du rectum, on administre souvent une radiothérapie externe avant une chirurgie. Cela peut réduire la taille de la tumeur et aider à la rendre plus facile à enlever. Selon l’emplacement de la tumeur dans le rectum, il est possible qu’on administre seulement une radiothérapie ou bien une chimioradiothérapie. Les médecins décident également de la durée de la radiothérapie en fonction du stade et de l’emplacement de la tumeur.

On peut administrer une radiothérapie après la chirurgie du cancer du côlon pour aider à prévenir une récidive locale. Ce traitement n’est pas courant puisque le cancer du côlon a l’habitude de se propager à des organes éloignés comme le foie.

On peut administrer une radiothérapie externe à l’abdomen ou au bassin comme traitement palliatif d’un cancer colorectal avancé ou d’un cancer colorectal qu’on ne peut pas enlever par chirurgie. On peut aussi administrer une radiothérapie externe quand le cancer colorectal s’est propagé aux os ou au cerveau. Apprenez-en davantage sur les métastases osseuses et les métastases au cerveau.

Curiethérapie

La curiethérapie est un type de radiothérapie interne. On se sert d’une substance radioactive appelée radio-isotope. On la place directement dans la tumeur ou très près. On peut aussi mettre les substances radioactives dans la région où se trouvait la tumeur avant qu’on l’enlève. La radiation détruit les cellules cancéreuses au fil du temps.

Dans certains cas, on peut avoir recours à la curiethérapie plutôt qu’à la radiothérapie externe. On peut l’administrer avant une chirurgie visant à traiter un cancer du rectum.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du cancer colorectal, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu.

Lors des séances de radiothérapie, l’équipe de soins protège le plus possible les cellules saines qui se trouvent dans la zone de traitement. Mais il est possible que les cellules saines soient endommagées et qu’elles provoquent ainsi des effets secondaires. Si des effets secondaires se manifestent, ils peuvent le faire n’importe quand pendant la radiothérapie, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines plus tard. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la radiothérapie (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires de la radiothérapie dépendent surtout de la taille de la région traitée, de la région ou des organes spécifiques traités, de la dose totale, du type de radiation, de l’administration d’une chimiothérapie en même temps (chimioradiothérapie) et du mode d’administration. Les effets secondaires de la chimioradiothérapie peuvent être plus graves que ceux de la radiothérapie.

Voici certains effets secondaires fréquents de la radiothérapie administrée pour traiter le cancer colorectal :

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à la radiothérapie. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider à les soulager.

Questions à poser sur la radiothérapie

Apprenez-en davantage sur la radiothérapie et les effets secondaires de la radiothérapie. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la radiothérapie à votre équipe de soins.

récidive

Cancer qui est réapparu après une période au cours de laquelle aucun signe ou symptôme de la maladie ne s’est manifesté (rémission).

On parle de récidive locale lorsque le cancer est réapparu dans la même région du corps que l’emplacement initial (siège primitif) de la tumeur. On parle de récidive à distance lorsque le cancer est réapparu dans une région du corps autre que l'emplacement initial (siège primitif) de la tumeur.

La récidive est aussi appelée cancer récidivant.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Mani Larijani Étudier en 3D une protéine qui cause le cancer

Plus de details

Investir pour réduire le fardeau du cancer

Icône – tirelire

L’an dernier, la SCC a financé la recherche sur le cancer à hauteur de 40 millions de dollars, grâce à nos donateurs. Découvrez comment vous pouvez aider à réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus