Cancer primitif
inconnu

Vous êtes ici:

Traitements de l’adénocarcinome de siège primitif inconnu

En présence d’un adénocarcinome de siège primitif inconnu, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement.

Quand votre équipe de soins décide quels traitements vous offrir pour l’adénocarcinome de siège primitif inconnu, elle prend les éléments suivants en considération :

  • le degré de différenciation des cellules cancéreuses
  • le risque du cancer primitif inconnu (CPI) (risque favorable ou mauvais risque)
  • le nombre et l’emplacement des différents sites où le cancer est détecté
  • le pronostic
  • l’indice fonctionnel
  • le siège primitif (l’emplacement où le cancer pourrait avoir pris naissance)
  • votre état de santé global
  • votre âge
  • vos préférences en matière de traitement

Pour déterminer qu’un adénocarcinome est de risque favorable, on se fonde sur l’emplacement où le cancer a été détecté et sur les résultats de la biopsie. Les types de cancer suivants sont des adénocarcinomes de risque favorable :

  • adénocarcinome de siège primitif inconnu dans les ganglions lymphatiques de l’aisselle, chez les femmes
  • adénocarcinome dans le revêtement de l’abdomen (appelé péritoine), chez les femmes
  • cancer qui s’est propagé aux os, chez les hommes dont le taux d’antigène prostatique spécifique (APS) est élevé
  • tumeur unique située dans le foie, un poumon, le cerveau ou un autre organe
  • adénocarcinome de siège primitif inconnu de type colorectal

Chimiothérapie

Le type de chimiothérapie proposé dans le cas d’un adénocarcinome de siège primitif inconnu dépend de l’emplacement où le cancer a été détecté.

Si, à partir des résultats des épreuves diagnostiques, l’équipe de soins croit que le cancer provient d’une partie précise du corps, elle pourrait proposer une chimiothérapie visant à traiter le type de cancer touchant cette partie. Par exemple, elle pourrait vous offrir une chimiothérapie du cancer colorectal ou une chimiothérapie du cancer du poumon non à petites cellules.

Lorsqu’on détecte un adénocarcinome de siège primitif inconnu dans les ganglions lymphatiques de l’aisselle d’une femme, il est possible que le siège primitif soit le sein. Ainsi, la femme recevra des médicaments visant à traiter le cancer du sein et les médecins examineront les cellules cancéreuses pour déterminer leur statut HER2. Si le cancer est HER2 positif, la femme pourrait aussi recevoir du trastuzumab (Herceptin). Apprenez-en davantage sur la chimiothérapie du cancer du sein et sur l’analyse du statut HER2.

Lorsqu’on détecte un adénocarcinome de siège primitif inconnu dans le revêtement de l’abdomen d’une femme, il est possible qu’il ait pris naissance dans un ovaire. Une femme atteinte de ce type de cancer recevra de la chimiothérapie du cancer épithélial de l’ovaire.

Si vous êtes atteint d’un adénocarcinome de siège primitif inconnu qui est indifférencié ou de mauvais risque et que les médecins n’arrivent pas à estimer où le cancer a probablement pris naissance, votre équipe de soins vous proposera le type de chimiothérapie qui, selon elle, sera le plus efficace dans votre cas. C’est ce qu’on appelle la chimiothérapie empirique. Elle consiste habituellement en 2 médicaments ou plus. La plupart des associations médicamenteuses comprennent au moins l’un des agents suivants :

  • un médicament à base de platine, c’est-à-dire du cisplatine (Platinol AQ) ou du carboplatine (Paraplatin, Paraplatin AQ)
  • un taxane, c’est-à-dire du paclitaxel (Taxol) ou du docétaxel (Taxotere)
  • de la gemcitabine (Gemzar)

L’association la plus courante est le carboplatine (qui cause moins d’effets secondaires graves que d’autres agents) et le paclitaxel.

Radiothérapie

On peut proposer une radiothérapie externe pour traiter un adénocarcinome de siège primitif inconnu.

Lorsqu’on détecte un adénocarcinome de siège primitif inconnu dans les os d’un homme et que son taux d’antigène prostatique spécifique (APS) est élevé, il est possible que le cancer ait pris naissance dans la prostate. On peut alors administrer de la radiothérapie dirigée vers les os pour soulager la douleur, réduire la taille des tumeurs et prévenir les fractures.

Après la chirurgie, on peut proposer de la radiothérapie pour le cancer du sein aux femmes chez qui on a détecté un adénocarcinome de siège primitif inconnu dans les ganglions lymphatiques de l’aisselle. La radiothérapie peut être dirigée vers l’endroit où on a enlevé les ganglions lymphatiques et vers le sein situé de ce côté du corps.

Hormonothérapie

L’hormonothérapie est un traitement qui ajoute, bloque ou enlève des hormones. Le type d’hormonothérapie proposé dépend de l’emplacement où le cancer a été détecté.

Les femmes chez qui on a détecté un adénocarcinome de siège primitif inconnu dans les ganglions lymphatiques de l’aisselle recevront de l’hormonothérapie pour le cancer du sein.

Les hommes dont les os sont touchés par le cancer et dont le taux d’antigène prostatique spécifique (APS) est élevé recevront de l’hormonothérapie pour le cancer de la prostate.

Chirurgie

Les médecins peuvent proposer une chirurgie lorsqu’il n’y a qu’une seule tumeur et que celle-ci peut être enlevée complètement. Le type de chirurgie pratiqué dépend de l’emplacement de la tumeur dans le corps.

La chirurgie peut aussi être offerte aux femmes chez qui le cancer a été détecté dans la cavité péritonéale ou dans les ganglions lymphatiques de l’aisselle.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui visent à vous faire sentir mieux plutôt qu’à traiter le cancer lui-même, peut-être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement du cancer avancé.

Essais cliniques

On peut vous demander si vous voulez participer à un essai clinique sur le CPI. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

indice fonctionnel

Mesure de la capacité d’une personne à effectuer des tâches courantes ainsi que ses activités quotidiennes.

Des exemples d’échelles utilisées pour évaluer l’indice fonctionnel incluent celle du Eastern Cooperative Oncology Group (ECOG), celle de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’échelle de l’indice fonctionnel de Karnofsky.

antigène prostatique spécifique (APS)

Protéine fabriquée par la prostate présente normalement dans le sperme et le sang. On peut détecter un taux plus élevé d’APS dans le sang d’hommes atteints d’un cancer de la prostate, d’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) ou d’une inflammation de la prostate.

On peut se servir de l’APS comme marqueur tumoral. Il permet de surveiller la réaction d’un homme au traitement du cancer de la prostate ou de savoir si le cancer de la prostate est réapparu après avoir été traité (récidive).

cavité péritonéale

Espace compris entre le péritoine pariétal (membrane qui tapisse les parois de l’abdomen et du bassin) et le péritoine viscéral (membrane qui recouvre et soutient la plupart des organes dans l’abdomen).

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Steve Manske Aider les jeunes à améliorer leur santé

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus