Cancer de la vessie

Vous êtes ici:

Stades du cancer de la vessie

La stadification décrit ou classe un cancer en fonction de la quantité de cancer présente dans le corps et de son emplacement lors du diagnostic initial. C’est ce qu’on appelle souvent l’étendue du cancer. On se sert de l’information révélée par les examens pour savoir quelle est la taille de la tumeur, quelles parties de l’organe sont atteintes par le cancer, si le cancer s’est propagé à partir de son lieu d’origine et où il s’est propagé. Votre équipe de soins a recours au stade pour planifier votre traitement et prévoir l’issue (votre pronostic).

Le système de stadification le plus fréquemment employé pour le cancer de la vessie est la classification TNM. Dans le cas du cancer de la vessie, il y a 5 stades, soit le stade 0 suivi des stades 1 à 4. Pour les stades 1 à 4, on utilise souvent les chiffres romains I, II, III et IV. Mais dans le but de rendre le texte plus clair, nous emploierons les chiffres arabes 1, 2, 3 et 4. En général, plus le chiffre est élevé, plus le cancer s’est propagé. Parlez à votre médecin si vous vous posez des questions sur le stade.

Quand les médecins décrivent le stade, ils peuvent employer les mots local, régional ou distant. Local signifie que le cancer se trouve seulement dans la vessie et qu’il ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps. Régional signifie près ou autour de la vessie. Distant signifie dans une partie du corps plus éloignée de la vessie.

Apprenez-en davantage sur le stade du cancer.

Stade 0

La tumeur se trouve seulement dans le revêtement de la vessie. Le stade 0 comprend ceux-ci :

Un cancer de stade 0A est aussi appelé carcinome papillaire non invasif. La tumeur ressemble à un champignon.

Un cancer de stade 0is est appelé carcinome in situ. La tumeur est plate.

Stade 1

La tumeur a envahi la couche de tissu conjonctif de la vessie.

Stade 2

La tumeur a envahi la couche musculaire de la vessie.

Stade 3A

La tumeur a envahi les tissus voisins à l’extérieur de la vessie mais pas la paroi pelvienne ou la paroi abdominale.

OU

Le cancer s’est propagé à 1 ganglion lymphatique du bassin.

Stade 3B

Le cancer s’est propagé à au moins 2 ganglions lymphatiques du bassin ou à au moins 1 ganglion lymphatique iliaque commun situé juste au-dessus du bassin.

Stade 4A

La tumeur a envahi la paroi pelvienne ou la paroi abdominale.

OU

Le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques plus éloignés de la vessie.

Stade 4B

Le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps (métastases à distance), comme aux poumons, au foie ou aux os. On parle aussi de cancer de la vessie métastatique.

Récidive de cancer de la vessie

La récidive d’un cancer de la vessie signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. S’il réapparaît à l’endroit où il a d’abord pris naissance, on parle de récidive locale. S’il réapparaît dans des tissus ou des ganglions lymphatiques situés près de l’endroit où il a d’abord pris naissance, on parle de récidive régionale. Il peut aussi réapparaître dans une autre partie du corps : on parle alors de récidive ou de métastase à distance.

carcinome in situ

Cancer à un stade très précoce : les cellules tumorales n’ont pas encore envahi les tissus voisins.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Robert Day Une nouvelle stratégie thérapeutique pour le cancer de la prostate

Plus de details

Financer des projets de recherche de calibre international

Icône – papier

Le cancer touche tous les Canadiens, mais ensemble, nous pouvons réduire le fardeau en investissant dans la recherche et la prévention. Découvrez l’impact de la recherche que nous finançons.

Apprenez-en plus