Cancer des canaux biliaires

Vous êtes ici:

Statistiques de survie au cancer des canaux biliaires extrahépatiques

Les statistiques de survie au cancer des canaux biliaires extrahépatiques sont des estimations très générales qui doivent être interprétées avec prudence. Puisqu’elles sont fondées sur l’expérience de groupes de personnes, elles ne permettent pas de prévoir les chances de survie d’une personne en particulier.

Il existe de nombreuses méthodes différentes pour évaluer et consigner les statistiques de survie au cancer. Votre médecin peut vous expliquer les statistiques sur le cancer des canaux biliaires extrahépatiques et ce qu’elles signifient pour vous.

Survie nette

La survie nette représente la probabilité de survivre au cancer en l’absence d’autres causes de décès. Elle permet d’estimer le pourcentage de personnes qui survivront à leur cancer.

Au Canada, les statistiques de survie nette après 5 ans pour le cancer des canaux biliaires sont incluses dans une catégorie appelée autres cancers de l’appareil digestif, qui comporte des cancers similaires dont les statistiques sont regroupées et consignées ensemble. Ces statistiques ne reflètent pas nécessairement la survie réelle de chacun des cancers du groupe.

La survie nette après 5 ans pour les autres cancers de l’appareil digestif est de 21 %, ce qui signifie qu’en moyenne, 21 % des personnes ayant reçu un diagnostic d’autre cancer de l’appareil digestif survivront au moins 5 ans.

Survie selon le stade du cancer des canaux biliaires extrahépatiques

La survie varie selon le stade et le traitement du cancer des canaux biliaires extrahépatiques. Les facteurs suivants peuvent aussi affecter la survie au cancer des canaux biliaires extrahépatiques.

  • En général, plus on diagnostique et on traite le cancer des canaux biliaires extrahépatiques à un stade précoce, meilleur est le pronostic.
  • Il arrive souvent que le cancer des canaux biliaires extrahépatiques ne soit détecté qu’à un stade tardif ou avancé, ce qui le rend plus difficile à traiter.
  • Un cancer qu’on peut complètement enlever par chirurgie (tumeur résécable) engendre un meilleur pronostic.

La survie selon le stade pour le cancer des canaux biliaires extrahépatiques est consignée sous forme de survie relative après 5 ans. La survie relative sert à déterminer quelle est la probabilité qu’une personne atteinte de cancer soit encore en vie après son diagnostic comparativement à des personnes qui font partie de la population générale et qui n’ont pas le cancer, mais qui présentent des caractéristiques semblables, comme l’âge et le sexe.

On peut regrouper les statistiques sur la survie au cancer des canaux biliaires extrahépatiques selon que la propagation est :

  • localisée – inclut les cancers de stade 1
  • régionale – inclut les cancers de stades 2 et 3
  • à distance – inclut les cancers de stade 4

On ne dispose pas de statistiques canadiennes spécifiques sur les différents stades du cancer des canaux biliaires extrahépatiques. Les renseignements suivants sont tirés de diverses sources et peuvent comprendre des statistiques provenant d’autres pays.

Survie au cancer des canaux biliaires extrahépatiques
GroupeSurvie relative après 5 ans

Propagation localisée

30 %

Propagation régionale

24 %

Propagation à distance

2 %

La survie médiane pour les personnes atteintes d’un cancer des canaux biliaires non résécable est d’environ 6 à 12 mois. La survie médiane correspond à la période, habituellement calculée en mois ou en années, au bout de laquelle la moitié des personnes atteintes d’un cancer seront encore en vie. L’autre moitié des gens aura vécu moins longtemps que cette période.

Questions sur la survie

Les personnes atteintes de cancer devraient discuter de leur pronostic avec leur médecin. Le pronostic repose sur de nombreux facteurs, dont ceux-ci :

  • vos antécédents de santé
  • le type de cancer
  • le stade du cancer
  • les caractéristiques du cancer
  • les traitements choisis
  • la réponse au traitement

Seul le médecin qui connaît bien ces facteurs peut examiner toutes ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Alison Allan Le rôle des os dans la propagation du cancer du sein

Ensemble, nous pouvons réduire le fardeau du cancer

Icône – bécher

L’an dernier, avec les fonds dont nous disposions, nous avons réussi à financer seulement 40 pour cent des projets de recherche considérés comme de grandes priorités. Imaginez l’impact que nous pourrions avoir si nous étions capables d’en financer 100 pour cent.

Apprenez-en plus