Vous êtes ici:

Vue d’ensemble des statistiques sur le cancer

Les statistiques sur le cancer nous renseignent sur le nombre de Canadiens qui, chaque année, reçoivent un diagnostic de cancer et en meurent. Elles nous révèlent les tendances pour les nouveaux cas de cancer et les décès par cancer. Les statistiques sur le cancer nous indiquent également quels sont la probabilité de survivre à un diagnostic de cancer et le pourcentage de personnes encore en vie des années après avoir reçu un diagnostic de cancer.

Les provinces et territoires canadiens recueillent des données sur les cas de cancer et les décès par cancer. On associe ces données pour obtenir un portrait de l’impact du cancer sur tous les Canadiens.

Les statistiques sont une constituante importante de la planification des soins de santé et de la mesure du succès de la lutte contre le cancer.

Incidence et mortalité

L’incidence se rapporte au nombre de nouveaux cas de cancer. La mortalité se rapporte au nombre de décès causés par le cancer. Pour obtenir les statistiques sur le cancer les plus actuelles, les chercheurs ont recours aux données les plus à jour qui soient disponibles et à des méthodes statistiques pour estimer le nombre de nouveaux cas de cancer et de décès pour l’année en cours.

On estime que 220 400 nouveaux cas de cancer et 82 100 décès causés par cette maladie surviendront au Canada en 2019. (Le nombre de nouveaux cas estimés ne comprend pas les cas de cancer de la peau autre que le mélanome.)

Le cancer est la principale cause de décès au Canada et il est responsable de 30 % de tous les décès.

Schéma de la proportion de décès attribuables au cancer et à d'autres causes au Canada en 2016

On estime qu’en 2019 :

  • 113 000 hommes au Canada recevront un diagnostic de cancer et que 43 300 en mourront;
  • 107 400 femmes au Canada recevront un diagnostic de cancer et que 38 700 en mourront;
  • en moyenne, chaque jour, 604 Canadiens recevront un diagnostic de cancer;
  • en moyenne, chaque jour, 225 Canadiens mourront d’un cancer.

Les cancers du poumon, du sein, de la prostate ainsi que le cancer colorectal sont les types de cancer les plus fréquemment diagnostiqués au Canada (à l’exclusion du cancer de la peau autre que le mélanome). Selon les estimations de 2019 :

  • ces cancers représentent environ la moitié (48 %) de tous les nouveaux cas de cancer;
  • le cancer de la prostate représente environ le cinquième (20 %) de tous les nouveaux cas de cancer chez l’homme;
  • le cancer du poumon représente 13 % de tous les nouveaux cas de cancer;
  • le cancer du sein représente environ le quart (25 %) de tous les nouveaux cas de cancer chez la femme;
  • le cancer colorectal représente 12 % de tous les nouveaux cas de cancer.

Tendances des taux de cancer

Le cancer est une maladie qui affecte surtout les Canadiens âgés de 50 ans et plus, mais il peut apparaître à tout âge.

Dans tout le Canada, les taux d’incidence du cancer varient en raison des différences entre les facteurs de risque (dont les comportements à risque) et les pratiques de détection précoce. De même, les taux de mortalité par cancer varient à cause des différences d’incidence mais aussi en raison des variations possibles dans la disponibilité et les résultats des activités de lutte contre le cancer (dépistage, diagnostic, traitement et suivi par exemple) d’un bout à l’autre du pays.

Risque (probabilité) d’être atteint ou de mourir d’un cancer

Selon les estimations de 2015 :

  • on prévoit que 1 Canadien sur 2 (45 % d’hommes et 43 % de femmes) sera atteint de cancer au cours de sa vie;
  • on prévoit que 1 Canadien sur 4 (26 % d’hommes et 23 % de femmes) mourra du cancer.

Survie

Il existe de nombreuses méthodes différentes pour évaluer et consigner les statistiques de survie au cancer. La méthode employée ici est la survie nette qui est une estimation du pourcentage de personnes qui vivent encore à un moment donné après avoir reçu leur diagnostic de cancer, en l’absence d’autres causes de décès. La plupart des statistiques de survie font référence à une période spécifique, habituellement 5 ans.

Selon des données de 2012 à 2014, on s’attend à ce que 63 % des Canadiens atteints de cancer vivent 5 ans ou plus après avoir reçu leur diagnostic.

Les taux de survie varient de faible à élevé en fonction du type de cancer. Selon des données de 2012 à 2014 par exemple :

  • le taux de survie nette après 5 ans pour le cancer du poumon est faible (19 %);
  • le taux de survie nette après 5 ans pour le cancer colorectal est à peu près moyen (65 %);
  • le taux de survie nette après 5 ans pour le cancer de la prostate est élevé (93 %) tout comme celui du cancer du sein (88 %).

Entre 1992 et 1994 et entre 2012 et 2014, les taux de survie ont augmenté, passant de 55 % à 63 % pour tous les cancers combinés.

Pour en savoir davantage au sujet des statistiques sur le cancer, cliquez sur le lien suivant : Publication Statistiques canadiennes sur le cancer.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Claude Perreault Mobiliser le système immunitaire pour combattre le cancer

Plus de details

Réduire le fardeau du cancer

Icône – main avec signe de dollar flottant au-dessus d’elle

Les Canadiens peuvent aider la SCC à financer les meilleurs projets de recherche et à soutenir les personnes touchées par le cancer en étant donateurs ou bénévoles.

Apprenez-en plus