Vous êtes ici:
A-|A|A+

Dr Morag Park

Prix Robert L. Noble, récipiendaire en 2017

Dre Morag Park

La Dre Morag Park est une véritable figure de proue de la recherche canadienne sur le cancer, et jouit d’une grande renommée pour avoir repéré des événements clés dans l’apparition d’un cancer et montré l’importance de l’environnement tumoral pour l’évolution du cancer. Elle a également fait preuve d’un leadership exceptionnel en établissant des stratégies nationales de recherche sur le cancer.


L’une de ses premières réalisations marquantes a été l’isolement de la Met, une protéine de signalisation cellulaire qui aide à régir la croissance, la survie et le mouvement des cellules. La Dre Park a été l’une des premières à découvrir le rôle important de cette protéine dans le cancer, et à démontrer que celle-ci pouvait entraîner le développement de tumeurs d’une manière inattendue. Ses recherches ont fait ressortir la Met comme une cible thérapeutique prometteuse contre le cancer.

La Dre Park a aussi fait avancer nos connaissances sur les cellules de soutien non cancéreuses qui entourent les tumeurs, soit le microenvironnement tumoral. Par exemple, elle a décrit comment les patrons d’activité génétique dans les cellules de soutien des tumeurs sont prédictifs des résultats qui seront obtenus en clinique chez les femmes atteintes d’un cancer du sein. Ce faisant, elle a également ouvert une nouvelle avenue pour la mise au point de traitements anticancéreux.

En tant que sommité scientifique au Canada, la Dre Park a été directrice scientifique de l’Institut du cancer des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) de 2008 à 2013. À ce titre, elle a participé à l’établissement de partenariats entre des organismes canadiens et internationaux de recherche sur le cancer en vue de coordonner les efforts de recherche.

La Dre Park est considérée comme l’une des personnalités les plus influentes du monde dans le domaine de la recherche sur le cancer du sein. Elle a amélioré notre compréhension du cancer grâce à son travail, et a guidé nos chercheurs afin qu’ils aient le plus d’impact possible sur cette maladie au Canada et ailleurs.
A-|A|A+

Histoires

Researcher Dr John Bell Combattre le cancer au moyen de virus sur mesure

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus