A A A

Une histoire, votre impact

29 septembre 2014

Montréal -

Dans le cadre du Mois de la sensibilisation au cancer du sein, nous vous racontons l’histoire de Marie-Claude qui, à 37 ans, a appris qu’elle était touchée par la maladie. Voyez comment vos dons font une différence dans la vie de femmes qui, comme Marie-Claude, font face au cancer du sein.

Trouver les mots

Pour Marie-Claude, l’un des premiers défis a été de parler du cancer avec ses enfants. Elle aurait voulu pouvoir dire à ses amours que tout allait bien, mais elle avait peur. Quoi leur dire? Comment leur dire? Les parents atteints de cancer ont parfois besoin d’aide pour mieux comprendre les réactions possibles de leurs enfants et mieux communiquer avec eux. Inspirés par l’histoire de Marie-Claude, nous avons publié un guide pour soutenir ces parents. Grâce à vos dons, nous leur offrons des outils qui les aident à traverser cette épreuve.

Conciliation maladie-famille

Être malade, c’est un peu comme avoir un emploi à temps plein. En plus des nombreux rendez-vous et traitements, il y a les lunchs, les devoirs, les soupers. Ce qui a permis à Marie-Claude de passer à travers, c’est le soutien de sa famille et de ses amis. Aujourd’hui, la jeune mère de famille va bien. Toute sa famille a recommencé à vivre comme avant.

Détecter le cancer du sein plus tôt

Marie-Claude a eu de la chance. La tumeur était localisée et facile à traiter. Chez les femmes de 50 à 69 ans, le groupe d’âge le plus à risque, la mammographie est la méthode la plus fiable pour détecter un cancer du sein plus tôt. Plus un cancer est détecté tôt, plus les chances de réussite du traitement sont grandes. C’est pourquoi la Société canadienne du cancer rappelle aux femmes l’importance de la mammographie avec le Mémo-mamo, un porte-clés « aide-mémoire ».

Une recherche qui pourrait sauver des vies

Pour celles qui ont moins de chances que Marie-Claude, nous subventionnons des recherches, comme celles du Dr Basik. Ce dernier fait de la recherche pour les femmes dont le cancer du sein a envahi d’autres parties de leur corps, formant de nouvelles tumeurs appelées métastases. Il veut comprendre pourquoi ces métastases résistent aux traitements de chimiothérapie actuels, dans l’espoir de trouver un moyen, une future médication, capable de les détruire. Grâce à vos dons, le chirurgien espère un jour sauver plus de vies.

Nous faisons tous partie de la solution. Grâce à vos dons, vous nous permettez d’aider plus de personnes, que ce soit par le soutien, la prévention ou la recherche. Ensemble, sauvons plus de vies.