Améliorer le rétablissement cognitif chez les survivants d’un cancer infantile du cerveau

30 septembre 2020

En ce Mois de la sensibilisation au cancer infantile, un nouveau projet de recherche avant-gardiste financé par la Société canadienne du cancer (SCC) en partenariat avec les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) apporte de l’espoir aux enfants touchés par le cancer du cerveau et à leurs familles.

Les enfants et les adolescents qui survivent à un médulloblastome, une tumeur cérébrale qui apparaît le plus souvent durant l’enfance, doivent souvent faire face à des problèmes cognitifs à long terme. Bien qu’ils soient efficaces, les traitements intensifs que les jeunes patients reçoivent peuvent causer des dommages à leur cerveau en plein développement. Il peut alors s’ensuivre des difficultés qui les affecteront toute leur vie, notamment en ce qui a trait au rendement scolaire, à la capacité d’occuper un emploi et à l’autonomie. De telles conséquences sont évidemment une source de stress et d’anxiété pour les personnes touchées par la maladie et pour leurs proches.

Grâce à une Subvention d’équipe pour la recherche sur la survie au cancer de la SCC et des IRSC, Donald Mabbott et son équipe mènent un essai clinique national afin de vérifier si un médicament couramment utilisé pour traiter le diabète peut stimuler la fonction cognitive chez les survivants d’un cancer infantile du cerveau. Une étude pilote a donné des résultats prometteurs quant au potentiel de la metformine, un médicament antidiabétique homologué, pour stimuler la croissance et la guérison du cerveau.

« La recherche, en raison de son vaste rayonnement, me donne la possibilité de venir en aide à un plus grand nombre d’enfants et de familles, déclare M. Mabbott. J’entretiens l’espoir que nous puissions trouver des moyens de traiter et de guérir les répercussions tardives du cancer infantile, au même titre que nous sommes en mesure de traiter et de guérir la maladie primitive. »

Si cette stratégie s’avère fructueuse, elle permettrait de prévenir et de réduire les dommages cérébraux ainsi que les troubles cognitifs chez les survivants d’un cancer infantile du cerveau, procurant ainsi à ces derniers et à leurs familles une meilleure qualité de vie.

La subvention de 2,3 M$ échelonnée sur cinq ans qui a été accordée à M. Mabbott est l’une des six Subventions d’équipe pour la recherche sur la survie au cancer de la SCC et des IRSC, financées en partenariat avec l’Alberta Cancer Foundation. Ces subventions constituent la plus importante initiative du genre au Canada en matière de recherche sur la survie au cancer. Les projets s’attaquent à d’importants enjeux en vue de prévenir, de réduire et de gérer les effets physiques, psychologiques et psychosociaux d’un diagnostic de cancer et de son traitement – le but étant d’aider les personnes touchées par le cancer à vivre plus pleinement, plus longtemps, et en meilleure santé.

La SCC finance des recherches comme celle de M. Mabbott afin de modifier positivement l’avenir des jeunes grâce à de nouvelles façons de détecter, de diagnostiquer et de traiter le cancer infantile, en plus de réduire les effets indésirables à long terme qu’entraînent les traitements.

Vous pouvez aider la SCC à apporter des changements durables à la santé des jeunes atteints de cancer en offrant des cadeaux pour la recherche sur le cancer infantile.