A A A

Hommage aux bénévoles dévoués de la SCC

24 novembre 2020

Chaque année, à l’occasion de la Journée internationale des bénévoles (le 5 décembre), la Société canadienne du cancer (SCC) souligne la contribution et le dévouement de ses bénévoles aux quatre coins du pays.

« La SCC regroupe des Canadiens qui unissent leurs forces pour améliorer concrètement la vie des personnes qui ont à faire face au cancer, a déclaré Mia Gardiner, directrice de l’Expérience bénévole à la SCC. C’est grâce aux bénévoles que nous pouvons aider ces personnes de mille et une façons et nous vous sommes infiniment reconnaissants de votre contribution à la cause du cancer. »

Forte de l’appui de ses bénévoles, la SCC peut offrir un soutien aux personnes touchées par tous les types de cancer dans les communautés de partout au pays.

Amasser des fonds pour aider les Canadiens touchés par le cancer

Andrew Stewart
a voulu s’impliquer comme bénévole à la SCC en 2016, inspiré par sa mère et son oncle, qui avaient tous deux reçu un diagnostic de cancer quelques années auparavant. Travaillant au sein du Service de police de Toronto, il a décidé de participer au programme Policiers contre le cancer.

Andrew a réussi à amasser 3000 $ en seulement deux mois. Il ne s’est toutefois pas arrêté là. Déterminé à montrer son appui à la cause du cancer, il a recueilli 50 000 $ pour la SCC depuis 2016.

« Je me consacre au bien commun, explique Andrew. En amassant des fonds, j’espère pouvoir aider les Canadiens touchés par le cancer ainsi que leurs familles lorsqu’ils en ont le plus besoin. »

Andrew continue d’amasser des fonds pour la SCC dans le cadre de Policiers contre le cancer et a même participé à un rasothon en 2017. Il travaille aujourd’hui chez Rogers Communications à Toronto et fait appel à ses contacts pour solliciter des dons auprès déquipes sportives.

Déterminée à changer les choses

Tout comme Andrew, Sheryl Bates est devenue bénévole à la SCC à la suite du diagnostic de cancer du sein qu’a reçu sa mère, en 2002. Elle a compris l’importance que pourrait revêtir son travail lorsqu’elle a entendu parler d’un projet de recherche financé par la SCC portant sur la mise au point d’un traitement contre le cancer. 

« Ma mère prenait ce médicament, et c’est grâce à celui-ci qu’elle a pu vivre quelques années de plus, raconte Sheryl. Je savais que j’étais au bon endroit. »

Au cours de 18 dernières années, Sheryl a joué tant de rôles à la SCC qu’elle en a perdu le compte. Elle a, entre autres, participé à la planification du Relais pour la vie et de la campagne de la jonquille par l’entremise d’activités de sensibilisation du public et de présentations. Ce qu’elle a aimé le plus a été d’assister aux cérémonies d’ouverture du Relais pour la vie aux côtés des survivants et des bénévoles qui ont croisé son chemin.

« Je ne suis qu’une voix parmi des dizaines de milliers d’autres au Canada et je ne serais pas là où je suis aujourd’hui sans les personnes qui m’ont précédée, a souligné Sheryl. Ces personnes symbolisent la solidarité communautaire, la durabilité des amitiés et la détermination inaltérable à éradiquer le cancer et à améliorer la qualité de vie des personnes touchées par la maladie. »

La
SCC et ses bénévoles s’unissent pour agir contre le cancer. Pour contribuer à changer les choses et vous impliquer, visitez cancer.ca.

Redonner grâce au Relais pour la vie

Lucie Cote a commencé à la Société canadienne du cancer comme bénévole du Relais pour la vie. Elle redonne à la cause depuis plus de dix ans en se consacrant aux activités du Relais, dont elle dirige le comité organisateur à Portneuf, au Québec.

Pour plusieurs personnes comme Lucie, le Relais représente beaucoup plus qu’une collecte de fonds – c’est l’occasion parfaite de répandre un puissant message de solidarité dans leur communauté, et le moment de prouver qu’ensemble, nous sommes plus grands que le cancer.

« Pour moi, le Relais est l’événement le plus rassembleur – il me permet de me sentir proche de ma communauté et d’insuffler un profond sentiment de soutien aux personnes atteintes de cancer et à leurs proches », confie-t-elle.

Chaque année, nous constatons à quel point les événements du Relais ont un véritable rayonnement, et c’est grâce aux initiatives et à la passion de personnes qui, comme Lucie, nous aident à changer des vies maintenant et pour les années à venir.

« Je crois sincèrement qu’un jour, nous n’aurons plus à craindre le cancer », affirme Lucie.