A A A

Investir dans l’immunothérapie

26 novembre 2019

Lorsque le Dr Brad Nelson, directeur et scientifique émérite du Deeley Research Centre, BC Cancer Agency, s’est consacré à la recherche sur le cancer plutôt que sur les neurosciences, son instinct lui disait que le système immunitaire pouvait jouer un rôle majeur dans le traitement de la maladie.

Près de 30 ans plus tard, le Dr Nelson est une sommité dans le domaine en plein essor de la recherche sur l’immunothérapie, et les avancées incroyables dans le domaine prouvent que son intuition était exacte.

La recherche en immunothérapie vise à découvrir des façons d’utiliser le système immunitaire pour combattre le cancer, et à explorer comment elles peuvent mener à de nouveaux traitements. Les travaux novateurs du Dr Nelson offrent de nouvelles possibilités pour traiter le cancer et sauver des vies.

Dans le cadre de projets en cours financés par la Société canadienne du cancer (SCC), le Dr Nelson et son équipe travaillent à élaborer de nouveaux traitements d’immunothérapie pour le lymphome (un type de cancer du sang) et le cancer cancer de l’ovaire.

« Plusieurs personnes atteintes de cancer ont des cellules immunitaires appelées lymphocytes T qui peuvent reconnaître leurs cellules cancéreuses et les attaquer. Les lymphocytes T agissent en repérant spécifiquement des marqueurs d’ADN qui sont uniques aux cellules cancéreuses », explique le Dr Nelson.

Toutefois, le potentiel des lymphocytes T de devenir un traitement efficace est limité par le fait qu’ils sont souvent inactifs et peu nombreux.

Pour surmonter ce problème, le Dr Nelson et son équipe ont trouvé une manière d’isoler des cellules du sang d’une personne et de les multiplier en laboratoire pour en obtenir de grandes quantités. Ces perfusions de lymphocytes T concentrés sont ensuite réinjectées à cette personne comme traitement anticancéreux. Avec le soutien de la SCC, les chercheurs préparent maintenant le terrain pour le premier essai clinique du monde qui permettra d’évaluer ces lymphocytes T ciblant une mutation chez des personnes atteintes de lymphome.

« Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour investir dans la recherche sur le cancer, ajoute le Dr Nelson. Le processus pour amener un nouveau traitement anticancéreux jusqu’aux personnes atteintes de cancer commence toujours par des dons. Chaque dollar investi maintenant rapportera dix fois plus dans un proche avenir et pour les générations futures. »

En cette période des fêtes, vous pouvez vous joindre à des sympathisants de la SCC partout au pays en offrant un cadeau de Recherche en immunothérapie, qui servira à financer des projets de recherche prometteurs en immunothérapie comme ceux du Dr Nelson.