Améliorer la santé sexuelle des hommes atteints du cancer de la prostate

27 mai 2019

Richard Hamel se souvient du choc qu’il a ressenti lorsque, à l’âge de 58 ans, il a appris qu’il avait le cancer de la prostate. Après son diagnostic, il a rencontré un oncologiste pour discuter des traitements disponibles, et Richard a décidé de subir l’ablation de la prostate.

À la suite d’une telle opération, il peut y avoir deux effets secondaires majeurs : des changements dans le contrôle de la vessie et dans la fonction sexuelle. Environ 7 hommes sur 10 continueront à souffrir de dysfonction érectile durant 18 mois après l’opération, ce qui en fait un des principaux défis auxquels font face les hommes et leurs partenaires à la suite d’un traitement contre le cancer de la prostate.

À l’aide d’une Subvention de recherche sur l’amélioration de la qualité de vie de la Société canadienne du cancer (SCC), le Dr Andrew Matthew a étudié une nouvelle procédure pour les survivants du cancer de la prostate qui allie des stratégies médicales, psychologiques et sociales pour améliorer la santé sexuelle, le bien-être psychologique et la qualité de vie.

Offerte par le Dr Matthew et une équipe de professionnels de la santé avec le Prostate Cancer Rehabilitation Clinic (PCRC) au centre de cancérologie de l’hôpital Princess Margaret à Toronto, cette approche intégrée permet de sensibiliser les hommes à l’utilisation de médicaments et d’appareils pour améliorer leur fonction sexuelle et les aider à gérer leurs attentes, à assurer une communication plus franche et à développer une meilleure intimité.

Après une opération réussie, Richard et son épouse Cheri ont commencé à prendre part au programme de réadaptation du PCRC et continuent de le faire aujourd’hui.

« Je crois que la recherche du le Dr Matthew est très importante parce que lorsque vous subissez une telle opération qui affecte votre vie de façon significative, il est essentiel de comprendre non seulement les facteurs physiologiques de la guérison, mais également les facteurs psychologiques, dit Richard. Sans la recherche, et sans le financement comme celui de la SCC, mon expérience du cancer aurait été différente. »

Dr Matthew a aussi élaboré un programme en ligne sur la santé sexuelle pour les hommes atteints du cancer de la prostate. Maintenant, il utilise son expertise pour créer un programme de réadaptation pour aborder les défis liés à la santé sexuelle que rencontrent les hommes et les femmes atteints de différents types de cancer.

Saviez-vous que vous pouvez aider à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de cancer et celle des survivants? Aidez à financer les chercheurs les plus brillants au Canada en offrant Le Cadeau de découverte.