A A A

Semaine nationale sans fumée : une nouvelle vidéo de la Société canadienne du cancer demande aux gouvernements d’agir immédiatement contre le vapotage chez les jeunes

24 février 2020

Saint-Jean, Nouveau-Brunswick -

La Société canadienne du cancer (SCC) a publié aujourd’hui une vidéo en anglais (cliquez ici) envoyant un message clair aux gouvernements : il doit en faire plus pour contrer le vapotage chez les jeunes, et l’augmentation de l’âge légal à 21 ans est un bon point de départ. « Les taux de vapotage dans la province atteignent des proportions épidémiques. Le gouvernement doit agir immédiatement et fermement, en adoptant un ensemble de mesures exhaustives destinées à réduire les taux de vapotage chez les jeunes », affirme Julie Chiasson, Gestionnaire des services de prévention et de soutien, au Nouveau-Brunswick.

Le 10 mars, l’ouverture de la 3e session de la 59e Assemblée législative du Nouveau-Brunswick représente une occasion de mettre en évidence l’épidémie de tabagisme actuelle et d’instaurer des politiques et des programmes efficaces qui favoriseront l’adoption de modes de vie plus sains et qui protégeront la prochaine génération de Canadiens.

Pour agir efficacement contre le vapotage, il faut mettre en place des politiques clés, comme augmenter l’âge légal à 21 ans pour l’achat de cigarettes électroniques et de tabac, limiter la vente de cigarettes électroniques à des endroits interdits aux mineurs, et éliminer les saveurs des cigarettes électroniques, entre autres. Récemment, l’Île-du-Prince-Édouard a adopté une loi visant à augmenter l’âge légal pour fumer et vapoter à 21 ans ainsi qu’à limiter la vente de cigarettes électroniques à des endroits interdits aux mineurs. Le mois dernier, la Nouvelle-Écosse a annoncé des lois visant à interdire la vente de cigarettes électroniques aromatisées d’ici le 1er avril 2020.

En 2018, une étude menée par le professeur David Hammond de l’Université de Waterloo a révélé que le taux de vapotage chez les jeunes de 16 à 19 ans a fait un bond stupéfiant de 74 %, passant de 8,4 % en 2017 à 14,6 % en 2018. « L’industrie des cigarettes électroniques a créé un marché persuasif et attirant pour les jeunes; l’utilisation et la popularité croissantes des produits de vapotage menacent directement les progrès réalisés dans la lutte contre le tabagisme, continue Julie Chiasson. Les gouvernements ont l’occasion d’endiguer cette crise grandissante et nous les exhortons à agir rapidement et fermement. »

Au Canada, le tabagisme est la principale cause de maladie et de décès évitables. C’est pourquoi la SCC presse les gouvernements provinciaux de fixer l’âge légal à 21 ans. La vaste majorité des fumeurs commencent à fumer avant l’âge de 19 ans; beaucoup deviennent dépendants et le restent. Un rapport récent de l’Institute of Medecine américain a conclu que faire passer l’âge légal pour acheter des produits de tabac à 21 ans aux États-Unis entraînerait une réduction de 25 % du taux de tabagisme chez les jeunes de 15 à 17 ans et de 15 % chez les jeunes de 18 à 19 ans.

(Cliquez ici)

-30-



La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à caractère communautaire, dont la mission est l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Grâce à nos donateurs et à nos bénévoles, la Société est l’organisme qui a le plus d’impact, contre le plus de cancers, dans le plus de collectivités au Canada. Forts des progrès réalisés, nous travaillons avec les Canadiens afin de changer le cancer pour toujours. Pour obtenir plus de renseignements, visitez cancer.ca ou appelez notre Service d’information sur le cancer, un service bilingue et gratuit, au 1 888 939-3333 (ATS : 1 866 786-3934).

Renseignements :

Paula White

Manager, Communications, CCSNB

Téléphone : (506) 634-6040