La Société canadienne du cancer félicite le gouvernement du Nouveau-Brunswick pour l’interdiction de fumer dans les endroits publics fréquentés par les enfants

27 mai 2015

Nouveau-Brunswick -

La Société canadienne du cancer se dit entièrement favorable à l’annonce du gouvernement du Nouveau-Brunswick de modifier la Loi sur les endroits sans fumée pour y inclure l’interdiction de fumer dans les endroits publics fréquentés par les enfants.

« Nous sommes heureux de voir le gouvernement du Nouveau-Brunswick prendre des mesures pour protéger la santé de nos jeunes, déclare Anne McTiernan-Gamble, chef de la direction de la Société canadienne du cancer Nouveau-Brunswick. Grâce à ces mesures, les enfants seront moins exposés à la fumée secondaire et auront une meilleure image des personnes qu’ils prennent comme modèles. Ces mesures permettront également de réduire notre taux de tabagisme qui est parmi les plus élevés au Canada. »

Si cette loi annoncée aujourd’hui est adoptée, il sera interdit de fumer sur les terrasses ou autres installations semblables où l’on sert de la nourriture et de l’alcool; à moins de neuf mètres des portes, des fenêtres et des entrées d’air d’endroits publics fermés et de lieux de travail intérieurs; sur les équipements des terrains de jeux pour enfants et des aires de loisir situées dans des lieux publics extérieurs ou à moins de 20 mètres de ceux-ci; sur les sentiers de marche et de course à pied situés dans des lieux publics extérieurs ou à moins de neuf mètres de ceux-ci et à l’intérieur des limites des parcs provinciaux, à l’exception des emplacements de camping loués, des terrains de golf et des endroits désignés à l’intérieur du parc. Les modifications proposées interdiront aussi l’usage de cigarettes électroniques ou de pipes à eau dans tous les endroits où l’usage du tabac traditionnel est actuellement interdit.

La Société canadienne du cancer presse le gouvernement du Nouveau-Brunswick de poursuivre sa lancée avec la loi annoncée aujourd’hui et de franchir la prochaine étape : interdire les produits du tabac aromatisés, y compris le menthol. Les produits de tabac aromatisés sont très prisés des jeunes. L’Enquête sur le tabagisme chez les jeunes la plus récente révèle que 52 % des jeunes fumeurs néo‑brunswickois qui fréquentent l’école secondaire penchent pour les produits du tabac aromatisés, et que 38 % optent pour les produits mentholés.

« Les produits aromatisés du tabac constituent une menace importante pour la santé des jeunes et y inclure le menthol est primordial », ajoute Mme McTiernan-Gamble.

Au Canada, l’interdiction des produits de tabac aromatisés, y compris le menthol, gagne en popularité. La Nouvelle-Écosse a déposé un projet de loi le 17 avril, lequel a déjà passé le stade de la troisième lecture et entrera en vigueur le 31 mai. L’Ontario a justement passé le stade de la troisième lecture hier. Au Québec, le projet de loi a franchi l’étape de la première lecture le 5 mai. L’Alberta a interdit les produits du tabac aromatisés, mais pas le menthol, même si le nouveau gouvernement albertain a une politique qui soutient l’interdiction du menthol.

La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national à caractère communautaire dont la mission est l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Grâce à nos donateurs et nos bénévoles, la Société est l’organisme qui a le plus d’impact, contre le plus de cancers, dans le plus de collectivités au Canada. Forts des progrès réalisés, nous travaillons avec les Canadiens afin de changer le cancer à jamais. Pour plus d’information, visitez cancer.ca ou appelez notre Service d’information sur le cancer, un service bilingue et gratuit, au 1 888 939‑3333 (ATS : 1 866 786‑3934).

Renseignements :

Paula White

Manager, Communications, CCSNB

Téléphone : (506) 634-6040