Un nouvel essai clinique évalue un médicament courant contre le diabète pour améliorer la fonction cérébrale chez les jeunes qui survivent au cancer du cerveau

15 septembre 2020

Toronto -

Un nouvel essai clinique financé par la Société canadienne du cancer (SCC) en partenariat avec les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) évalue un traitement prometteur pour guérir les lésions cérébrales et améliorer la qualité de vie des personnes qui survivent au cancer infantile du cerveau.

On estime que les deux tiers des survivants au cancer infantile présentent au moins un effet secondaire chronique ou tardif causé par le traitement contre le cancer. Chez les enfants et les adolescents qui survivent au médulloblastome, le type de tumeur cérébrale le plus couramment diagnostiqué chez les enfants, ces effets secondaires comprennent souvent des troubles cognitifs à long terme. Même si le traitement agressif que ces jeunes reçoivent parvient à traiter le cancer, il peut endommager le cerveau pendant sa croissance, ce qui entraîne des difficultés pour le reste de leur vie et nuit à leur capacité à bien réussir à l’école, à obtenir un emploi ou à vivre de façon autonome.

Grâce au soutien d’une Subvention d’équipe pour la recherche sur la survie au cancer de la SCC et des IRSC, le chercheur Donald Mabbott, Ph. D., psychologue et scientifique principal au Hospital for Sick Children de Toronto, dirige un essai clinique national qui pourrait aider à atténuer ces effets secondaires néfastes. L’essai évaluera si un médicament couramment utilisé pour traiter le diabète, la metformine, peut stimuler la fonction cognitive et promouvoir le rétablissement chez les survivants au cancer infantile du cerveau. Si l’essai est concluant, ce nouveau traitement pourrait mener à un grand changement dans les soins offerts à ces jeunes : au lieu d’aider les enfants et leurs familles à gérer les difficultés cognitives possibles à long terme, on pourrait plutôt les prévenir activement et les traiter à leur source.

« Ce financement nous permet d’approfondir nos travaux précédents, qui avaient révélé que la metformine, un médicament capable de stimuler les cellules du cerveau, pourrait entraîner une croissance cérébrale et un rétablissement cognitif, ce qui n’avait jamais été démontré auparavant, explique Donald Mabbott. Avec le soutien de la SCC et des IRSC, nous pouvons maintenant mener un vaste essai clinique dans l’ensemble du Canada afin de savoir de façon définitive si c’est bien le cas. Nous passons vraiment d’un modèle où nous tentons d’aider les survivants à gérer et à pallier les effets des lésions à un autre où nous traitons réellement ces lésions en exploitant la capacité du cerveau à se réparer. »

Cet essai est l’un des six projets qui ont été annoncés aujourd’hui dans le cadre des premières Subventions d’équipe pour la recherche sur la survie au cancer de la SCC et des IRSC en partenariat avec l’Alberta Cancer Foundation. Représentant un investissement commun de 13,4 M$, ces subventions constituent la plus grande initiative de recherche sur la survie au cancer au Canada et la première en son genre.

« Huit survivants au cancer sur dix affirment éprouver des difficultés physiques ou émotives après la fin de leur traitement, déclare Stuart Edmonds, Ph. D., vice-président principal, Mission, recherche et défense de l’intérêt public à la SCC. Grâce à l’appui de nos donateurs, ces subventions pancanadiennes uniques viseront à répondre au besoin essentiel des personnes qui sont ou ont été touchés par le cancer de vivre plus longtemps, d’être en meilleure santé et de profiter pleinement de la vie. »

Chaque subvention a une portée nationale et rassemble des chercheurs, des cliniciens, des survivants et des aidants afin d’aborder des questions centrales en matière de survie au cancer. En employant des stratégies intégrées favorisant l’engagement des patients et l’application des connaissances, les équipes collaboreront pour atteindre des résultats qui auront une incidence concrète sur la vie des personnes touchées par le cancer.

En plus de l’essai clinique sur la metformine, les cinq autres projets viseront à :

  • concevoir des cliniques virtuelles destinées aux survivants au cancer du sein et de la prostate pour permettre à plus de personnes d’obtenir le soutien dont elles ont besoin après le cancer;
  • créer des programmes de mise en forme communautaires pour aider les survivants habitant dans des régions rurales à faire davantage d’exercice et à avoir une meilleure qualité de vie;
  • rendre la réadaptation plus efficace et plus accessible pour les personnes qui ont eu un cancer;
  • améliorer la santé cardiaque chez les personnes atteintes d’un cancer du sein ou de la prostate, chez qui le traitement pourrait accroître le risque de maladie du cœur;
  • donner aux jeunes femmes atteintes de cancer du sein de l’assurance, des compétences et des ressources pour surmonter les difficultés uniques liées à la survie qu’elles rencontrent.

« La recherche continue sur le diagnostic et le traitement du cancer a aidé de nombreuses personnes au pays à survivre au cancer. Il est maintenant essentiel d’appuyer la recherche dont le but est d’améliorer la qualité de vie des personnes qui sont ou ont été touchées par le cancer qui éprouvent des difficultés, précise Stephen Robbins, Ph. D., directeur scientifique de l’Institut du cancer des IRSC. Les IRSC sont fiers d’investir 5 M$ dans ces subventions. »

Les résultats et les apprentissages rendus possibles grâce aux Subventions pour la recherche sur la survie au cancer joueront un rôle clé au Centre pour la prévention et le soutien du cancer de la SCC, qui est actuellement en construction à Vancouver et qui devrait être achevé au début de 2021. Ce nouveau centre servira de carrefour national de recherche et d’innovation sur la prévention du cancer et la survie et accélérera le passage de la recherche à l’action en plus d’encourager un changement progressif du système en vue, ultimement, d’améliorer les résultats concernant la santé des Canadiens. Les connaissances acquises grâce à ces subventions seront amplifiées au Centre par une équipe qui les appliquera à des programmes et à des initiatives visant à améliorer la qualité de vie des personnes qui ont survécu au cancer.

-30-

À propos de la Société canadienne du cancer
La Société canadienne du cancer (SCC) est le seul organisme de bienfaisance national à soutenir les personnes touchées par tous les types de cancer, dans les communautés à travers le pays. Aucune autre organisation ne fait la même chose que nous. Nous sommes la voix des femmes et des hommes qui ont le cancer à cœur. Nous finançons des projets de recherche novateurs, nous fournissons un réseau d’aide pour toutes les personnes touchées par le cancer et nous favorisons l’adoption de politiques de santé qui aident à prévenir le cancer et soutiennent les personnes qui sont atteintes de la maladie.

Ensemble, agissons contre le cancer. Appelez-nous au 1 888 939-3333 ou visitez cancer.ca aujourd’hui.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Betty Zou
Gestionnaire, Communications sur la recherche
Société canadienne du cancer
Téléphone : 416 737-5172