La Société canadienne du cancer se réjouit de l’engagement à prolonger les prestations de maladie de l’assurance-emploi

30 septembre 2019

Ottawa -

La Société canadienne du cancer (SCC) applaudit l’engagement du Parti libéral du Canada à prolonger les prestations de maladie de l’assurance-emploi pour les faire passer de 15 à 26 semaines s’il est réélu.

La prolongation proposée aiderait les Canadiens ayant reçu un diagnostic de cancer et devant s’absenter de leur travail pour suivre des traitements.

« Nous savons que l’épreuve subie par les Canadiens qui font face au cancer est non seulement médicale, mais aussi financière. Une prolongation des prestations de maladie de l’assurance-emploi réduira le stress associé au fardeau financier chez les personnes atteintes de cancer et permettra à celles-ci de se concentrer sur leur rétablissement », déclare Kelly Masotti, directrice des questions d’intérêt public à la SCC.

La SCC accueille aussi favorablement les propositions du Parti libéral d’augmenter le financement de la recherche sur le cancer infantile, de continuer d’investir dans les soins à domicile et les soins palliatifs, de mettre sur pied un régime d’assurance-médicaments universel national et de créer un Institut national de recherche sur la santé des femmes.

« Nous sommes impatients d’en apprendre davantage sur les mesures proposées et de collaborer avec tous les partis en vue d’améliorer la vie des personnes touchées par le cancer », ajoute Kelly Masotti.

En juin, la SCC a publié un ensemble de recommandations que tous les partis politiques devraient suivre pour soutenir directement les personnes touchées par le cancer et éviter de nouveaux diagnostics, c’est-à-dire :
  1. Prolonger les prestations de maladie de l’assurance-emploi pour les faire passer de 15 à 26 semaines afin que les personnes qui suivent des traitements contre le cancer bénéficient d’un congé aussi long que celles qui s’occupent d’elles.
  2. Aider à tenir l’industrie du tabac responsable des méfaits du tabagisme sur la santé en lui imposant des droits annuels de recouvrement des coûts de 66 millions de dollars pour financer les programmes de réduction de la consommation de tabac de Santé Canada.
  3. Éliminer les disparités en matière d’assurance pour les médicaments anticancéreux pris à domicile pour donner à tous les Canadiens un accès égal aux médicaments anticancéreux et leur permettre de suivre leur traitement à domicile.
La SCC est ravie que le Parti libéral s’engage à suivre l’une de ses principales recommandations.

Depuis longtemps, la SCC assume un rôle complémentaire au sein du système de soins de santé. Les Canadiens se tournent vers la SCC pour obtenir du soutien pratique, affectif et psychosocial ainsi que de l’information sur les services mis à leur disposition, comme les prestations de maladie de l’assurance-emploi. Alors qu’un Canadien sur deux risque d’être atteint de cancer au cours de sa vie et que plus de 200 000 Canadiens sont actuellement touchés par la maladie, le gouvernement fédéral doit faire preuve de leadership en s’assurant que les Canadiens ont accès aux soins et au soutien dont ils ont besoin là où ils le souhaitent.

À propos de la Société canadienne du cancer
La Société canadienne du cancer est un organisme national à caractère communautaire dont la mission est l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Pour en savoir plus sur le cancer, visitez notre site Web cancer.ca ou appelez notre Service d’information sur le cancer, un service gratuit et bilingue, au 1 888 939-3333

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Nuala McKee
Gestionnaire, Communications de mobilisation et de défense de l’intérêt public
Société canadienne du cancer
Bureau national
Téléphone : 416 934-5324