La SCC accueille favorablement l’engagement du NPD à prolonger la période de congé rémunéré pour les personnes qui reçoivent un traitement contre le cancer

17 juin 2019

Ottawa- -

La Société canadienne du cancer (SCC) appuie l’engagement fédéral du Nouveau Parti démocratique (NPD) de prolonger, s’il est élu, la période de versement des prestations de maladie de l’assurance emploi pour les personnes touchées par le cancer. Cet engagement a été annoncé hier par le chef du NPD Jagmeet Singh.

À l’heure actuelle, les prestations de maladie de l’assurance-emploi donnent aux personnes touchées par le cancer 15 semaines de congé rémunéré pour recevoir un traitement contre le cancer, alors que leurs aidants se voient accorder 26 semaines. Le NPD s’est engagé à faire passer la période de prestations à 50 semaines.

« Les Canadiens qui font face au cancer sont confrontés à un défi non seulement sur le plan médical, mais également sur le plan financier, affirme Kelly Masotti, directrice, Questions d’intérêt public, à la SCC. Une prolongation de la période de versement des prestations de maladie de l’assurance-emploi permettrait aux personnes atteintes de cancer de prendre le temps dont elles ont besoin pour recevoir leur traitement. Les prestations actuelles ne sont pas versées assez longtemps pour que les personnes atteintes de cancer reçoivent leur traitement et réintègrent le marché du travail avec succès. »

La SCC appuie aussi l’amélioration de l’accès aux médicaments pour les Canadiens, une autre recommandation faite par le NPD, pour que tous les Canadiens aient accès à un régime d’assurance médicaments universel. Les médicaments anticancéreux jouent un rôle essentiel dans le traitement et peuvent améliorer considérablement les résultats pour la santé, de même que la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Plus précisément, la SCC recommande que le gouvernement fédéral crée l’équité dans l’accès aux médicaments anticancéreux pris à la maison pour tous les Canadiens.

Plus tard ce mois-ci, la SCC publiera une série de recommandations à l’intention de tous les chefs des partis politiques fédéraux. Le but de ces recommandations est d’aider à stopper un plus grand nombre de cancers avant qu’ils n’apparaissent, d’offrir aux personnes atteintes de cancer et à leurs familles le soutien dont elles ont grandement besoin et d’établir une base pratique pour mieux gérer les répercussions à long terme du cancer sur nos communautés.

Depuis longtemps, la SCC assume un rôle complémentaire au sein du système de soins de santé. Les Canadiens se tournent vers la SCC pour obtenir un soutien pratique, affectif et psychosocial, dont de l’information au sujet des services mis à leur disposition, comme les prestations de maladie de l’assurance-emploi. Alors que plus d’un Canadien sur deux risque de développer un cancer au cours de sa vie et que plus de 200 000 Canadiens sont aujourd’hui touchés par le cancer, on demande au gouvernement fédéral de faire preuve de leadership en s’assurant que les Canadiens ont accès aux soins et au soutien dont ils ont besoin dans le milieu de leur choix.
Quelques mots sur la Société canadienne du cancer
La Société canadienne du cancer est un organisme bénévole national, à caractère communautaire, dont la mission est l’éradication du cancer et l’amélioration de la qualité de vie des personnes touchées par le cancer. Pour de plus amples renseignements, visitez cancer.ca ou appelez notre Service d’information sur le cancer, un service bilingue et gratuit, au 1 888 939-3333.

Pour un supplément d’information, veuillez communiquer avec :
Nuala McKee
Gestionnaire, Communications de mobilisation et de défense de l'intérêt public
Société canadienne du cancer
Téléphone : 416-934-5324