Évaluation des bourses d’aide au personnel

La SCC a réalisé une évaluation rétrospective de son programme de bourses d’aide au personnel (bourses de formation) dans l’intention de déterminer les résultats, l’impact et l’intérêt des bourses de formation octroyées entre 1994 et 2007. Un sondage a été réalisé. Les candidats retenus ou non entre 1994 et 2007 ainsi que les stagiaires titulaires d’une bourse (bourses de recherche clinique et post-doctorales financées par la subvention de recherche du superviseur) entre 2004 et 2007 ont été invités à remplir un questionnaire en ligne dans le but de mesurer et de comparer l’intérêt du programme aux yeux des répondants, ainsi que leur parcours professionnel et leur performance professionnelle.

Ce projet a fourni une indication des effets à long terme du programme de bourses de formation de la SCC. D’une manière générale, il a montré qu’il existait relativement peu de différences au niveau du parcours professionnel, de la performance professionnelle et de l’intérêt du programme tel que le conçoivent les candidats retenus, les candidats non retenus et les stagiaires titulaires d’une bourse. La SCC prend aujourd’hui ses décisions relatives au programme en fonction de ces données. La méthode d’évaluation et les principaux résultats ont par ailleurs été communiqués à la communauté de la recherche en santé lors d’un exposé présenté dans le cadre de l’édition octobre 2010 du Forum des commanditaires de la recherche en santé.

Points saillants
  • La majorité des répondants, qu’ils aient ou non bénéficié d’une bourse de formation, participent actuellement à des travaux de recherche sur le cancer.
  • La majorité des répondants, qu’ils aient ou non bénéficié d’une bourse de formation, déclarent exercer dans un domaine professionnel similaire, être à l’origine d’un nombre similaire de brevets, avoir une influence sur les lignes directrices cliniques similaires, bénéficier de subventions de recherche similaires (type et nombre) et éprouver un niveau de satisfaction similaire à l’égard de leur travail. Ils ont également le sentiment de contribuer à l’éradication du cancer et (ou) à l’amélioration de la qualité de vie des personnes aux prises avec le cancer dans une mesure similaire.
  • Les stagiaires qui ont bénéficié d’une bourse du personnel de la Société canadienne du cancer sont devenus des chercheurs indépendants plus rapidement que les candidats non retenus, qui n’ont pas bénéficié d’une telle bourse.
  • Les stagiaires qui ont bénéficié d’une bourse du personnel de la Société canadienne du cancer ont fait paraître un plus grand nombre d’articles (nombre total de publications) que les candidats non retenus qui n’ont pas bénéficié d’une telle bourse et que les stagiaires autrement subventionnés (bourses de recherche clinique et post-doctorales financées par la subvention de recherche du superviseur).
  • La majorité des répondants, qu’ils aient ou non bénéficié d’une bourse de formation, ont conscience de l’intérêt des bourses de formation en tant que mécanisme qui encourage les stagiaires à entreprendre une carrière dans la recherche sur le cancer et à créer de la capacité dans la recherche sur le cancer. Ils sont néanmoins moins convaincus de l’intérêt des bourses de formation si elles sont octroyées aux dépens des subventions de recherche.

Dernière modification le: 22 septembre 2017