A A A

Politique de financement complémentaire

Selon la politique de la Société canadienne du cancer (SCC), des demandes de financement complémentaire peuvent être présentées, mais les demandes visant à compenser des réductions effectuées par d’autres organismes ne seront pas prises en considération. Les demandes doivent être destinées à des travaux nouveaux ou supplémentaires rattachés à un projet en cours ou en instance. Dans l’un ou l’autre cas, la demande présentée à la SCC doit contenir la proposition complète qui sera jugée par le comité d’évaluation. Les détails du projet doivent être décrits dans la proposition scientifique, sans que le nombre limite de pages des demandes présentées à la SCC soit dépassé. Les demandes doivent clairement délimiter les travaux proposés qui seraient appuyés par la SCC, par opposition à d’autres bailleurs de fonds. Si les détails requis sont manquants ou figurent en annexe (et non dans la proposition scientifique), la demande sera jugée inadmissible. La justification budgétaire doit détailler la source et la durée du financement en cours ou en instance et différencier les fonds demandés à la SCC. Si une demande est en instance, les demandeurs doivent inclure une déclaration indiquant la date à laquelle la décision de financement est attendue.

En cas de succès, le déblocage des fonds de la SCC dépendra de l’obtention des autres fonds. Une lettre confirmant l’approbation des autres fonds doit être fournie à la SCC dans un délai de six mois à compter de la date de début de la subvention de la SCC, sauf s’il en a été convenu autrement. Le financement des projets cofinancés peut dépendre des fonds à la disposition de la SCC (ou de ses partenaires), d’une fenêtre appropriée pour le déblocage des autres fonds et d’autres facteurs qui influent sur la faisabilité des projets.


Dernière modification le: 20 octobre 2017