A A A

Comités d’établissement des programmes

En 2010, la Société canadienne du cancer a adopté un plan stratégique pancanadien mettant en lumière ses trois objectifs à long terme : réduction de l’incidence du cancer chez les Canadiens (objectif 1), réduction des taux de mortalité par le cancer chez les Canadiens (objectif 2) et amélioration de la qualité de vie des Canadiens atteints d’un cancer et des survivants du cancer (objectif 3).

La SCC a mis sur pied trois sous-comités d’établissement des programmes au sein du Conseil consultatif de la recherche (CCR), axés sur les trois « objectifs », afin d’orienter le développement de programmes de recherche et de faciliter l’intégration des activités liées à la recherche, aux pratiques et aux politiques à la Société et dans le réseau étendu de la prévention du cancer.

Comité de la prévention et de la réduction du risque (objectif 1)

Le comité de la prévention et de la réduction du risque apporte son expertise concernant l’objectif 1 dans le but de mettre en place des programmes de recherche  favorisant l’habilitation la recherche en matière de prévention. Le comité a  également la responsabilité de mettre au point des stratégies efficaces d’application des connaissances en vue d’intégrer et de mettre en commun les conclusions sur les causes du cancer, les facteurs de risque et les comportements à adopter, dans le but d’améliorer les programmes et politiques de prévention du cancer. Le comité bénéficie d’un lien direct avec le CCR. Ses membres sont des chercheurs experts du Canada et des États-Unis. Parmi les membres actuels figurent des scientifiques évoluant dans divers domaines de recherche liés aux priorités de la Société en matière de prévention et de réduction des risques, des employés de la Société – du bureau national, des programmes de prévention de certaines divisions et qui s’occupent de la promotion – de même que le personnel responsable de la politique nationale de lutte contre le cancer.

Cadre de référence

Généralités et mandat

Le plan stratégique de la Société canadienne du cancer doit conduire à des recherches qui se traduiront par une meilleure prévention du cancer et une augmentation relative des ressources dévouées à la recherche pour la prévention et pour la réduction du risque.L

Le comité de la prévention et de réduction du risque mettra à profit son expertise concernant les programmes de recherche de la SCC et joue un rôle clé dans l’atteinte des objectifs stratégiques de la Société et accordera son appui à des recherches qui amélioreront les politiques et pratiques en ce qui concerne la lutte contre le tabagisme, les carcinogènes professionnels et environnementaux, l’obésité, la saine alimentation et l’activité physique et à la recherche fondamentale pour une meilleure compréhension de l’étiologie du cancer et pour la prévention. L'expérience des programmes, la promotion et les politiques environnementales seront également des indicateurs clés de la ligne directrice des recherches.

Les priorités des programmes de prévention et de réduction du risque de la SCC sont les suivantes :

  • Renforcer la capacité à l’échelle canadienne dans des domaines négligés de la recherche pour la réduction du risque.
  • Appliquer les connaissances selon le continuum de recherche-politique-pratique.
  • Intégrer les initiatives majeures et les principaux programmes de recherche de la SCC au programme, à la politique et aux activités de promotion de la Société afin de créer un portefeuille de recherche plus cohérent et percutant.
  • Faire de la Société le chef de file national dans la recherche pour la réduction des taux de mortalité par le cancer chez les Canadiens.
Effectif et composition
  • De 12 à 16 membres
  • Président, qui normalement est aussi membre du CCR
  • De 1 à 2 cadres supérieurs des divisions de la Société canadienne du cancer (SCC)
  • Des cadres supérieurs parmi le personnel responsable de la recherche, des programmes et des politiques de la SCC
  • D'autres experts ad hoc pourraient se joindre au groupe, au besoin  
Aptitudes et savoir-faire des membres

Les membres doivent avoir un savoir-faire, des aptitudes et de l’expérience en prévention du cancer et en réduction du risque, principalement au chapitre de la lutte contre le tabagisme, des carcinogènes professionnels et environnementaux, de l’obésité, de la saine alimentation, de l’activité physique, du dépistage, de l’étiologie du cancer, de la recherche, des causes fondamentales du cancer, de l’application et de l’échange des connaissances, des décisions en matière de politiques fondées sur les données, des services de santé et de la prestation des programmes de prévention.

Soutien

Le soutien vient du gestionnaire principal des programmes de recherches de la SCC ainsi que du directeur des opérations de la recherche, et de la vice-présidente, recherche.

Fonctions

Le comité de prévention et de réduction du risque fournit des conseils précis pour guider les activités et programmes de recherche quant aux aspects suivants :

  • Mécanismes de financement de la recherche sur les priorités de l’objectif 1 : lutte contre le tabagisme, carcinogènes professionnels et environnementaux, obésité, saine alimentation et activité physique, soutien à la recherche fondamentale pour une meilleure compréhension de l’étiologie du cancer et prévention.
  • Mécanismes de financement de la recherche pour la promotion de l’intégration des activités de la Société liées à la recherche, aux politiques et aux pratiques.
  • Mécanismes de financement pour le soutien à la recherche multisectorielle ou multidisciplinaire.
  • Évaluation continue des programmes de recherche sur le cancer et ses incidences, en lien avec l’objectif 1.
  • Activités d’application des connaissances pour promouvoir la collaboration au sein de la communauté de recherche-pratique-politique et l’intégration des nouvelles connaissances découlant des recherches en lien avec l’objectif 1.
  • Partenariats avec des organisations externes pour tirer profit des ressources, s’il y a lieu.
Durée du mandat et mises en candidature

Les membres sont désignés par le président et chef de la direction, avec le conseil président du comité, du président scientifique du CCR et des cadres supérieurs de recherche de la SCC. Chaque mandat dure trois ans, renouvelable une fois.

Le président est nommé par le président et chef de la direction de la Société, avec le conseil du président scientifique du CCR ainsi que du vice-président à la recherche et du directeur des opérations de la recherche. Le président du comité et au moins un autre de ces membres sont normalement membres à part entière du CCR.

Le président sortant est invité à rester un membre à part entière du comité pendant une autre année, à titre de président sortant.

Mode de fonctionnement
  • des rencontres en personnes ou par téléconférence, au besoin
  • une majorité simple des membres du comité constitue le quorum
Mise à jour

Le cadre de référence sera mis à jour un an après son entrée en vigueur, puis selon la fréquence déterminée par le comité.

Conflits d’intérêts

Toutes les recommandations de financement de la SCC sont soumises par le Conseil consultatif sur la recherche (CCR) au président et chef de la direction de la SCC. Tous les membres du comité doivent se conformer à la politique de recherche de la SCC en matière de conflit d'intérêts. Ces derniers ne sont pas à l’abri d'un conflit d’intérêts lorsqu’ils déposent une demande de financement de recherche.

Membres actuels (mai 2015)

Siân Bevan, Toronto
Deborah Bowen, Seattle, WA
Angela Brooks-Wilson, Vancouver
Paul Demers, Toronto
Eduardo Franco, Montreal
Christine Friedenreich, Calgary
Carolyn Gotay, Vancouver (président)
David Hammond, Waterloo
Jon Kerner, Toronto
Louise Parker, Halifax
Barbara Riley, Waterloo
Jill Tinmouth, Toronto

Comité de recherche biomédicale et translationnelle (objectif 2)

Un sous-comité du Conseil consultatif de la recherche (CCR) informe le personnel de recherche de la SCC à propos de l’objectif 2. D’autres spécialistes pourraient se joindre au comité, au besoin. Le Dr Cal Roskelley, président scientifique du CCR, est le président actuel du comité d’établissement de l’objectif 2.

Cadre de référence

Généralités et mandat

Le plan stratégique de la Société canadienne du cancer, pour réduire les décès liés au cancer, exige des efforts soutenus et constants en recherche afin d'atteindre l’excellence et de stimuler l’innovation en matière de recherche biomédicale et translationnelle.

Le comité de recherche biomédicale et translationnelle mettra à profit son expertise concernant les programmes de recherche de la SCC et joue un rôle clé dans l’atteinte des objectifs stratégiques de la Société  en soutenant les recherches qui améliorent le dépistage de la maladie, sa détection précoce, l'établissement du diagnostic et les possibilités de traitements ainsi qu’en encourageant la recherche fondamentale visant à accroître notre compréhension de la biologie du cancer.

Les priorités des programmes de recherche biomédicale et translationnelle de la SCC sont les suivantes :

  • Maintenir l’excellence des comités canadiens de recherché biomédicale de base, translationnelle et clinique.
  • Appuyer la poursuite de recherches novatrices et significatives en organisant des concours de bourses accessibles.
  • Alimenter un canal de diffusion des nouvelles idées scientifiques à l’échelle du Canada.
  • Accroître l’influence du Canada en ce qui a trait aux recherches de l'objectif 2 en réduisant les taux d’incidence du cancer et en améliorant la qualité de vie des patients atteints du cancer, en plus de réduire les taux de mortalité liés au cancer.
  • Intégrer initiatives majeures et les principaux programmes de recherche de la SCC au programme, à la politique et aux activités de promotion de la Société afin de créer un portefeuille de recherche plus cohérent et percutant. 
Nombre de membres et composition
  • de 6 à 8 membres issus du CCR actuel, et possédant une expertise en recherche biomédicale, translationnelle et clinique
  • le président, qui sera également un membre du CCR
  • un cadre supérieur des divisions de la Société canadienne du cancer (SCC)
  • s’il y a lieu, d’autres experts ad hoc peuvent se joindre au comité
Aptitudes et savoir-faire des membres

Les membres doivent posséder un savoir-faire, des aptitudes et de l’expérience dans les domaines de recherche liés à la biologie du cancer, à la détection précoce de la maladie et à l'établissement de diagnostics et de traitements qui contribuent à faire évoluer les soins aux personnes atteintes du cancer.

Soutien

Le soutien vient du gestionnaire principal des programmes de recherches de la SCC ainsi que du directeur des opérations de la recherche, et du vice-présidente, recherche.

Fonctions

Le comité de recherche biomédicale et translationnelle fournira des conseils précis pour guider les activités et programmes de recherche quant aux aspects suivants :

  • mécanismes de financement de la recherche sur les priorités de l’objectif 2 : dépistage, détection précoce de la maladie, diagnostic et traitements ainsi que l’appuie de la recherche fondamentale visant à accroître notre compréhension de la biologie du cancer
  • mécanismes de financement pour appuyer la recherche multisectorielle et multidisciplinaire
  • évaluation continue des programmes de recherche sur le cancer et ses incidences, en lien avec l’objectif 2
  • activités d’application des connaissances pour promouvoir le continuum recherche-pratique-politique et l'intégration des nouvelles connaissances découlant des recherches en liens avec l'objectif 2
  • partenariats avec des organisations externes pour tirer profit des ressources en matière de recherche, s’il y a lieu
Durée du mandat et mises en candidatures

Les membres sont désignés par le président et chef de la direction, qui sera conseillé par le président du comité, le président scientifique du CCR et des cadres supérieurs de recherche de la SCC. La durée de chaque mandat est de trois ans et celui-ci peut être reconduit.

Le président est nommé par le président et chef de la direction de la Société, avec le conseil du président scientifique du CCR ainsi que du vice-président à la recherche et du directeur des opérations de la recherche. Le président est normalement membre à part entière du CCR.

Le président sortant est invité à demeurer un membre à part entière du comité pendant une autre année, à titre de président sortant.

Mode de fonctionnement
  • des rencontres en personnes ou par téléconférence, au besoin
  • une majorité simple des membres du comité constitue le quorum
Conflits d’intérêts

Toutes les recommandations de financement de la SCC sont soumises par le Conseil consultatif sur la recherche (CCR) au président et chef de la direction. Tous les membres du comité doivent se conformer à la politique de recherche de la SCC en matière de conflit d'intérêts. Ces derniers ne sont pas à l’abri d'un conflit d’intérêts lorsqu’ils déposent une demande de financement de recherche.

Comité de recherche sur la qualité de vie (objectif 3)

Le comité de recherche sur la qualité de vie apporte son expertise concernant le programme de recherche lié à l’objectif 3. En raison de l’investissement considérable de la Société dans la prestation des programmes et la diffusion de l’information aux Canadiens atteints d’un cancer, le comité fait également des recommandations sur l’utilisation des données de recherche afin d’assurer le bon déroulement des programmes sur la qualité de vie, les politiques publiques et les efforts de promotion. Le comité bénéficie d’un lien direct avec le CCR. Ses membres sont des chercheurs spécialisés du Canada et des États-Unis. Parmi ces membres, il y a des scientifiques évoluant dans divers domaines liés aux priorités de la Société en matière de qualité de vie, des employés de la Société – du bureau national, des programmes de prévention de certaines divisions et qui s’occupent de la promotion –, de même que le personnel responsable de la politique nationale de lutte contre le cancer.

Cadre de référence

Généralités et mandat

Le plan stratégique de la Société canadienne du cancer doit conduire à des recherches qui se traduiront par une meilleure qualité de vie. Grâce à la recherche, la Société peut contribuer à la mise en place de programmes factuels et à la promotion. Les expériences liées aux programmes, à la promotion et à la politique environnementale pourront également servir de ligne directrice pour la recherche.

Le comité de recherche sur la qualité de vie fournit une expertise afin de développer les programmes de recherche de la SCC et joue un rôle clé dans l’atteinte des objectifs stratégiques de la Société en améliorant les soins de soutien – aux survivants et de fin de vie – ainsi qu’en appuyant la recherche fondamentale pour une meilleure compréhension du cheminement des personnes atteintes d’un cancer.

Les priorités des programmes de recherche sur la qualité de vie de la SCC sont les suivants :

  • Déterminer les domaines de recherche prioritaires et offrir des concours ciblés sur la recherche au chapitre de la qualité de la vie.
  • Miser sur les conclusions des recherches afin d’offrir des programmes et services qui amélioreront la qualité de la vie des survivants du cancer et des membres de leur famille.
  • Intégrer initiatives majeures et les principaux programmes de recherche de la SCC au programme, à la politique et aux activités de promotion de la Société afin de créer un portefeuille de recherche plus cohérent et percutant.
Effectif et composition
  • De 10 à 12 membres
  • Président et au moins un autre de ces membres, normalement aussi membres du CCR
  • De 1 à 2 cadres supérieurs des divisions de la Société canadienne du cancer (SCC)
  • Des cadres supérieurs parmi le personnel responsable de la recherche, des programmes et des politiques de la SCC
  • D'autres experts ad hoc pourraient se joindre au groupe, au besoin

Aptitudes et savoir-faire des membres

Les membres doivent avoir un savoir-faire, des aptitudes et de l’expérience dans la compréhension du cheminement des personnes atteintes d’un cancer, principalement au chapitre des soins de soutien, aux survivants et de fin de vie, en recherche, avoir de l’expérience en matière de décisions en matière de politiques fondées sur les données, en soins de santé et en prestation des programmes en matière de qualité de vie.

Soutien

Le soutien vient du gestionnaire principal des programmes de recherches de la SCC ainsi que du directeur des opérations de la recherche, et de la vice-présidente, recherche.

Fonctions

Le comité de recherche sur la qualité de vie fournit des conseils précis pour guider les activités et programmes de recherche quant aux aspects suivants :

  • Mécanismes de financement de la recherche sur les priorités de l’objectif 3 : meilleure compréhension du cheminement des personnes atteintes d’un cancer grâce à l’amélioration des soins de soutien, aux survivants et de fin de vie.
  • Mécanismes de financement de la recherche pour la promotion de l’intégration des activités de la Société liées à la recherche, aux politiques et aux pratiques.
  • Mécanismes de financement pour le soutien à la recherche multisectorielle ou multidisciplinaire.
  • Évaluation continue des priorités de l’objectif 3 en fonction des nouvelles données disponibles.
  • Activités d’application des connaissances pour promouvoir le continuum recherche-pratique-politique.
  • Partenariats avec des organisations externes pour tirer profit des ressources en matière de recherche, s’il y a lieu.
Durée du mandat et mises en candidature

Les membres sont désignés par le président et chef de la direction, avec le conseil président du comité, du président scientifique du CCR et des cadres supérieurs de recherche de la SCC. Chaque mandat dure trois ans, renouvelable une fois.

Le président est nommé par le président et chef de la direction de la Société, avec le conseil du président scientifique du CCR ainsi que du vice-président à la recherche et du directeur des opérations de la recherche. Le président du comité et au moins un autre de ces membres sont normalement membres à part entière du CCR.

Le président sortant est invité à rester un membre à part entière du comité pendant une autre année, à titre de président sortant.

Mode de fonctionnement
  • des rencontres en personnes ou par téléconférence, au besoin
  • une majorité simple des membres du comité constitue le quorum. 
Conflits d’intérêts

Toutes les recommandations de financement de la SCC sont soumises par le Conseil consultatif sur la recherche (CCR) au président et chef de la direction. Tous les membres du comité doivent se conformer à la politique de la SCC en matière de conflit d'intérêts. Ces derniers ne sont pas à l’abri d'un conflit d’intérêts lorsqu’ils déposent une demande de financement de recherche. 

Membres actuels (mai 2015)

Shabbir Alibhai, Toronto
Lynda Balneaves, Toronto
Siân Bevan, Toronto
Michael Brundage, Kingston
Mélanie Champagne, Montreal
Harvey Max Chochinov, Winnipeg
Lise Fillion, Quebec
Eva Grunfeld, Toronto
Dan Holinda, Calgary
Gabriel Miller, Ottawa
Patricia Parker, New York
Jolie Ringash, Toronto
Gary Rodin, Toronto
Zeev Rosberger, Montréal (président)
Lillian Sung, Toronto

Dernière modification le: 22 septembre 2017