Bourse supplémentaire transposée en faveur de la prévention du cancer

Cette catégorie n'est pas offerte. Des détails sont fournis à titre d'information uniquement. Veuillez consulter la section Administration financière pour les mises à jour des exigences et des politiques scientifiques et financières.

Admissibilité

Aux fins d’admissibilité à une bourse supplémentaire, le travail proposé doit découler d’une subvention soumise à une évaluation par les pairs. Ce concours était auparavant ouvert aux bénéficiaires actuels de subventions de la Société canadienne du cancer, mais il est désormais ouvert à tout chercheur bénéficiant ou ayant bénéficié d’un financement d’un organisme subventionnaire reconnu d’évaluation par les pairs.

Les chercheurs peuvent collaborer avec d’autres établissements de recherche, le cas échéant. Les propositions de recherche doivent démontrer un impact mesurable pour ce qui est d’acquérir de nouvelles connaissances en matière de prévention du cancer et de favoriser la mise en pratique de ces connaissances. La bourse supplémentaire viendra appuyer les études pilotes qui répondent aux exigences suivantes :

  1. La subvention d’origine inclut l’identification ou la quantification d’une cause de facteur de risque de cancer ou d’un changement de comportement qui pourrait être modifié par le biais d’une intervention au sein de la population humaine.
  2. Les coûts inhérents à l’intervention suggérée ne peuvent avoir été inclus dans la subvention d’origine.
  3. Le chercheur principal pour la bourse supplémentaire doit être nommé en tant que chercheur dans la subvention d’origine. Si le chercheur principal de la subvention d’origine n’est pas cité en tant que participant pour la bourse supplémentaire, une lettre d’accusé de réception et de soutien en faveur de l’étude pilote proposée doit être fournie à la SCC avec la demande intégrale.

L’inscription du résumé doit avoir été effectuée afin de pouvoir présenter une demande intégrale.

Description du programme

L’objectif de cette initiative de financement est de stimuler la transposition des découvertes issues de la recherche fondamentale, de la recherche épidémiologique et de la recherche observationnelle en faveur de la prévention du cancer en soutenant les études pilotes axées sur les interventions issues d’un projet de recherche actuellement financé (c’est-à-dire « la subvention initiale »). Les secteurs prioritaires établis par la Société canadienne du cancer incluent, mais ne sont pas limitées à :

  • la lutte contre le tabagisme
  • les carcinogènes professionnels et environnementaux
  • l’exposition aux rayons UV
  • l’alimentation saine et l’activité physique
  • la recherche fondamentale, dont l’acquisition de nouvelles connaissances sur l’étiologie du cancer, et des études axées sur les gènes liées à la réduction du risque et à la prévention

On prévoit que ces projets miseront sur les preuves existantes afin de les transposer dans un projet de recherche axé sur les interventions. Un élément clé de ce programme de financement, et la raison pour laquelle des secteurs prioritaires ont été établis par le comité d’établissement de l’objectif 1 de la Société canadienne du cancer, est de donner la possibilité d’approfondir les découvertes actuelles en matière de recherche sur le cancer afin de les mettre en pratique pour prévenir le cancer.

Les demandes doivent émaner de tout chercheur bénéficiant ou ayant bénéficié d'un financement d'un organisme subentionnaire reconnu d'évaluation par les pairs dans toutes les disciplines et présenter des études pilotes visant à la transposition des résultats de recherche dans le but d’identifier des interventions efficaces pour la réduction de l’incidence du cancer parmi la population humaine. Des exemples d’études qui pourraient être appropriées dans le cadre de cette initiative comprennent (sans toutefois s’y limiter) :

  • les premières phases des études visant à déterminer la posologie appropriée et les effets secondaires d’une stratégie d’intervention prometteuse issue de la subvention initiale, qui pourrait inclure des agents pharmacologiques (par ex., la chimioprévention) ou des comportements (par ex., les activités physiques)
  • les études pilotes afin d’examiner la faisabilité (par ex., le recrutement, le nombre de sujets, l’assiduité, l’ampleur de l’effet) d’une intervention issue de la subvention initiale
  • les interventions pilotes en faveur de la prévention du cancer dans les populations humaines qui examinent plus en profondeur l’utilisation de marqueurs biologiques et les prédictions de résultats identifiés dans la subvention initiale
  • les interventions pilotes en faveur de la prévention du cancer dans des groupes à risque élevé selon les découvertes de la subvention initiale (par ex. la prédisposition génétique au cancer)

Les chercheurs qui font une demande pour ces bourses supplémentaires sont vivement encouragés à établir des collaborations appropriées afin d’obtenir l’expertise unique liée à la conception et à la mise en œuvre des interventions en faveur de la prévention du cancer. Ces collaborations peuvent impliquer, par exemple, des experts de la science du comportement et/ou des praticiens en oncologie.

Fonds disponibles

Les bourses supplémentaires individuelles s’élèveront à un maximum de 200 000 $ sur une période de deux ans. Les demandes budgétaires peuvent comprendre (dans la limite du plafond de financement) une demande de subventions d’équipement permanent allant jusqu’à 35 000 $.

Le délai et les dépenses associées doivent être clairement justifiés dans le budget. La subvention n’est pas renouvelable.

Comité d’évaluation par les pairs

Un comité d’évaluation par les pairs unique et interdisciplinaire se réunira pour ce concours. Le comité d’évaluation par les pairs se composera d’experts scientifiques, ainsi que de représentants de la communauté afin de fournir le point de vue des patients/survivants/prestataires de soins.

Inscription du résumé

L’inscription est obligatoire et devra inclure les renseignements concernant le candidat (chercheurs principaux, codemandeurs, auteurs additionnels), les résumés, les mots clés, des suggestions concernant les évaluateurs et les données concernant le suivi de la recherche.

Tout changement majeur quant à la proposition de projet ou à l’équipe de demandeurs survenant après la date limite pour l’inscription des résumés devrait être communiqué à la SCC (research@cancer.ca) dès qu’il est connu.

Le formulaire de demande en ligne est accessible depuis le système de demande en ligne de la SCC, EGrAMS. Toutes les demandes doivent respecter les exigences d’admissibilité.

Structure de la demande intégrale

La proposition ne contiendra pas plus de 5 pages à simple interligne et 5 pages de chiffres, tableaux, diagrammes et légendes qui accompagnent les textes. Des directives spécifiques pour la demande en ligne sont disponibles.

En préparant l’application intégrale, les candidats doivent fournir les renseignements suivants :

  1. Une description détaillée des travaux qui seront menés, et la façon dont la bourse supplémentaire servira de transition et approfondira les découvertes de la subvention initiale :
    • une précision sur quel(s) membre(s) de l’équipe de recherche sera (seront) responsable(s) de chacun des aspects du projet, y compris le raisonnement détaillé de leur participation au projet
    • un aperçu scientifique énonçant clairement les buts du projet, notamment les travaux antérieurs menés dans ce domaine, la méthodologie expérimentale et les méthodes d’analyse
    • une explication de la pertinence du projet en matière de prévention du cancer, notamment de l’impact que les résultats de la recherche pourraient avoir sur le fléau qu’est le cancer ou l’avancement de la recherche sur la prévention du cancer
    • une description détaillée des produits actuels que l’on prévoit mettre au point dans le cadre du projet
    • un plan détaillé pour la dissémination des découvertes issues de la recherche, au-delà des revues scientifiques, y compris la stratégie de transposition des connaissances et d’échanges qui peut comprendre des partenariats avec des experts en matière de politiques, d’application des programmes et de défense de la cause
  2. Une justification budgétaire en ce qui concerne les fournitures, les dépenses et le personnel liés au projet de recherche. Elle doit comprendre le nombre de membres du personnel nécessaires afin d’entreprendre les travaux et une description de leur expérience et/ou niveau d’études. Si un équipement spécial est nécessaire pour mener les travaux, au moins deux devis pour chaque pièce d’équipement d’une valeur supérieure à 10 000 $ doivent être soumis.

Critères d’évaluation

Le comité d’évaluation fera des critiques par écrit. Les critères d’évaluation de la demande écrite comprendront, sans toutefois s’y limiter, ceux qui suivent :

  • la pertinence dans le contexte de la mission de la Société canadienne du cancer
  • la pertinence dans les secteurs prioritaires de la réduction du risque et de la prévention identifiés par la Société canadienne du cancer
  • le mérite scientifique du projet de recherche pour ce qui est de la prévention du cancer
  • les qualifications et l’expérience des chercheurs responsables des diverses composantes du projet de recherche
  • le caractère innovateur du projet de recherche proposé
  • l’adéquation des méthodes quant à l’objectif de la recherche
  • l’adéquation de la stratégie de transposition des connaissances et d’échanges afin de disséminer les découvertes issues de la recherche au-delà des revues scientifiques
  • la probabilité que la recherche proposée ait un impact sur l’avancement du domaine de la recherche sur la prévention du cancer
  • l’adéquation de la période et du montant du financement requis

Multiples demandes ou sources de financement

Il est entendu que des demandes peuvent également être soumises à d'autres agences à des fins de soutien à des subventions ou programmes similaires à ceux présentés à la Société canadienne du cancer. Le demandeur est tenu d'indiquer l'étendue (ou l'absence) de tout chevauchement. Les récipiendaires de subventions peuvent accepter les fonds provenant d'autres sources jusqu'à concurrence du montant recommandé par le comité de la SCC.

Nous rappelons aux candidats de passer en revue la section admissibilité, exigences et obligations pour en savoir plus sur la présentation de l’information scientifique et financière, la mention reconnaissant le fournisseur de fonds, les politiques de la SCC sur le libre accès et le financement lié au tabac.

Dernière modification le: 14 septembre 2017