A A A

Subventions de recherche en prévention

Veuillez consulter la section admissibilité, exigences et obligations avant de créer une demande.

Dates limites

Date limite de remise des lettres d’intention : 1er février
Résultats des lettres d’intention : début avril
Date limite de dépôt des demandes intégrales : 25 juin
Annonce des résultats : octobre
Date de début : 1er novembre

Des guides pour la présentation d’une demande sont disponibles sur la page EGrAMS documentation for applicants (en anglais seulement). Consulter la FAQ (en anglais seulement).

Description du programme

L’objectif de ce programme de subvention est d’appuyer et d’accélérer la recherche en matière de prévention du cancer et l’application de nouvelles connaissances ayant une incidence potentielle sur la prévention du cancer chez les populations humaines. Les projets proposés doivent présenter des effets potentiels précis clairement définis sur l’incidence du cancer, que ce soit, notamment, par des recherches, des programmes et des pratiques de prévention et de réduction des risques, dont les interventions, le transfert de connaissances, l’adoption de pratiques exemplaires et la prise de décisions relatives à la santé au niveau de l’individu, des organisations et du système de santé. Nous encouragerons la soumission de demandes axées sur la prévention du cancer au moyen des sciences sociales, psychosociales et du comportement, ainsi que des politiques de la santé, de la santé de la population, de la promotion de la santé et des services qui y sont dédiés.

Les programmes de prévention seront axés sur les travaux de recherche visant à réduire les risques de cancer. Selon la SCC, la recherche sur la prévention visant la modification du profil de risque peut s’effectuer à tout point du continuum de recherche, qu’il s’agisse de la définition des facteurs liés au risque de cancer chez une personne ou d’interventions dans la population visant à encourager les actions qui réduisent des facteurs de risques reconnus (modification d'une politique ou de pratiques).

Les demandes peuvent provenir d'équipes ou de chercheurs individuels. La collaboration multidisciplinaire est encouragée.

Les secteurs prioritaires ciblés par la Société canadienne du cancer et l’Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer comprennent, sans s'y limiter :

  • la lutte contre le tabagisme ;
  • les carcinogènes professionnels et environnementaux (chimiques, physiques et biologiques) ; 
  • l’exposition aux rayons UV et ionisants ;
  • l’alimentation saine et l’activité physique ; 
  • le dépistage ;
  • l’économie de la santé et les systèmes de santé liés à la prévention du cancer ;
  • les interventions comportementales et les interventions auprès de la population.

Les projets suivants pourraient, à titre d’exemple, s’avérer pertinents dans le cadre de ce programme de subvention :

  • des études concernant l’effet des interventions de prévention du cancer sur le coût des soins de santé ;
  • une comparaison, en termes d’efficacité, des interventions visant à réduire les facteurs de risque liés au cancer, en matière de politique ou de population, ou encore sur les interventions visant un changement des comportements ;
  • les effets de nouvelles modalités pour la communication des risques de cancer et/ou des stratégies préventives ; 
  • le repérage des personnes à risque, pour des activités et des interventions ciblées porteuses de résultats ;
  • l’analyse des politiques efficaces pour la propagation des comportements liés à la prévention du cancer au sein d’une population ;
  • l’élaboration et la mise à l’essai de stratégies destinées à réduire l’incidence du cancer chez un groupe donné ;
  • l’identification ou la caractérisation d’expositions aux carcinogènes, qui, dans un avenir rapproché, se traduiront potentiellement par des avancées en matière d’intervention préventive ;
  • la transposition des découvertes issues de la recherche fondamentale sur l’étiologie du cancer et l’étude de la génétique en interventions visant la réduction des risques et la prévention du cancer chez les populations humaines.

Fonds disponibles

Le budget annuel maximal est fixé à 150 000 $, pour une durée de un, deux, trois ou quatre ans, soit un maximum de 600 000 $ par subvention. De quatre à cinq subventions devraient être accordées. Le financement sera fourni afin de couvrir les coûts directs de la recherche, dont les fournitures, les dépenses, les salaires et le matériel associés aux travaux envisagés. Les coûts indirects ne seront pas considérés comme des dépenses admissibles. Le budget proposé peut comprendre jusqu’à 10 000 $ en demandes de subvention de matériel, à condition que ces demandes soient adéquatement justifiées. Les subventions seront renouvelables.

Évaluation par les pairs

Les demandes seront échelonnées en plusieurs étapes et feront l’objet d’un processus d’évaluation. Les candidats devront soumettre une lettre d’intention, évaluée par un panel qui retiendra certaines candidatures. Les candidats retenus devront par la suite remplir une demande intégrale. Un comité d’évaluation multidisciplinaire par les pairs sera constitué pour procéder à l’évaluation des lettres d’intention et des demandes intégrales. Il se composera de scientifiques  chevronnés  et de représentants de la communauté dans le but de connaître le point de vue des patients, des survivants et des fournisseurs de soins.

Critères d’évaluation

Les critères d’évaluation comprennent, sans toutefois s’y limiter, les cinq catégories suivantes : la pertinence de la recherche par rapport à la bourse, les stratégies de recherche, les chercheurs, le lieu de recherche et le lien de la recherche avec le cancer. Les membres du groupe utilisent les échelles de mérite scientifiques et d’évaluation de la pertinenceLes candidats doivent prendre note que l’évaluation des lettres d’intention sera faite à la suite du tri des candidatures; ainsi, ce ne sont pas tous les candidats qui seront invités à remplir une demande intégrale.

Pertinence
  • Pertinence de la demande par rapport à la bourse (potentiel bien défini pour une incidence sur la recherche contre le cancer)
Les stratégies de recherche
  • valeur scientifique et contenu suffisamment convaincant pour mener une analyse critique des données préliminaires ou de la littérature publiée, selon le cas ;
  • identification des problèmes potentiels et les façons d’y remédier, y compris les solutions alternatives ; 
  • le potentiel du projet en vue d’améliorer la compréhension des stratégies en matière de prévention du cancer, ou le transfert de connaissances qui auront une incidence directe ou imminente sur les stratégies en matière de prévention du cancer ;
  • qualité du transfert des connaissances et des stratégies d’échanges dans le but de diffuser les résultats de la recherche, s’il y a lieu ; 
  • le caractère approprié du montant demandé en financement et de la durée du projet en fonction de la recherche prévue.
Le(s) chercheur(s)
  • leadership ;
  • qualifications et expertise adéquates ;
  • s’il s’agit d’un projet en collaboration ou multidisciplinaire, démontrer la complémentarité de l’expertise et des ressources appropriées intégrées au projet.
Le lieu de recherche
  • la qualité du lieu où la recherche prendra place.
Le lien de la recherche avec le cancer
  • l’incidence potentielle sur la prévention du cancer ; 
  • la mesure dans laquelle la recherche proposée répond à une des priorités stratégiques de la Société dans le but de réduire le nombre de cancers.

La lettre d’intention

Un chercheur principal/cochercheur principal peut recevoir une subvention par demande pour un concours. Les éléments suivants devront être fournis avec la lettre d’intention :

  1. Un résumé scientifique.
  2. Un résumé de la recherche proposée* (maximum de deux pages, interligne simple).
  3. Un maximum de trois pages contenant illustrations, tableaux, graphiques et légendes associées  (optionnel).
  4. Une déclaration de pertinence, indiquant la pertinence de la demande par rapport à la bourse.
  5. Une estimation du budget annuel.
  6. Le nom du ou des chercheurs et le CV du chercheur principal et des cochercheurs principaux.
  7. Le nom des lecteurs critiques recommandés et des lecteurs critiques à exclure.

*Les éléments suivants devront être inclus dans le résumé de recherche :

  1. La problématique de la recherche en question ou l’hypothèse qui sera mise à l’épreuve.
  2. Le contexte et le fondement scientifique. 
  3. La conception et la méthodologie de la recherche. 
  4. La pertinence de la recherche par rapport à la prévention du cancer.

Les lettres d’intention seront évaluées selon leur pertinence par rapport à la subvention et par le mérite scientifique de la recherche proposée.

Le formulaire de soumission de la lettre d’intention sera accessible dans le système de dépôt de candidatures en ligne de l'IRSCC (EGrAMS). Tout changement important apporté au projet ou à l’équipe de demandeurs après la date limite de soumission des lettres d’intention doit être communiqué à l’IRSCC  par l’équipe afin de permettre au panel de prendre une décision éclairée.

Demande intégrale

Les éléments suivants devront être fournis avec la demande intégrale :

  1. Dans le cadre du résumé « public » (non scientifique), un énoncé de pertinence relativement à la cancérologie décrivant clairement en quoi le projet pourrait améliorer les activités de prévention du cancer et/ou les connaissances en la matière. 
  2. Un résumé scientifique.  
  3. Une proposition scientifique détaillée comprenant :
    • les buts du projet, notamment les travaux antérieurs menés dans ce domaine, le modèle d’étude, les méthodes et l’analyse ;
    • une description des effets qu’auront les résultats de la recherche sur le fléau qu’est le cancer en ce qui concerne l’incidence de la maladie, l’avancement des connaissances à son égard et les meilleurs moyens de réduire ce fléau ;
    • des renseignements sur le ou les chercheurs, y compris les aspects du projet dont chacun sera responsable, la raison de leur participation ainsi qu’une description de l’environnement de recherche où les travaux seront effectués ;
    • une description de la stratégie de transfert et d’échange des connaissances et du public visé s’il y a lieu.
    La proposition ne doit pas excéder 10 pages de texte à simple interligne. Il est également permis d’inclure jusqu’à 5 pages de chiffres, de tableaux et de diagrammes accompagnés de leur légende. Des directives précises sont fournies pour la présentation d’une demande en ligne.
  4. Une justification budgétaire concernant les fournitures, le matériel et le personnel associés au programme de recherche, incluant le nombre de personnes requises pour la réalisation des travaux, une description de leur expérience et/ou niveau d’études, ainsi que de leur engagement à l’égard du projet. Le budget doit correspondre au type de recherche proposé.

Demandes multiples et sources de financement multiples

Il ne doit pas y avoir, à la date limite fixée pour la demande intégrale, de chevauchement important (plus de 50 %) avec d’autres demandes en instance dans le cadre de n’importe quel autre programme de l’IRSCC. Les demandes en double seront refusées. Il incombe au candidat d'indiquer l’étendue (ou l’absence) de tout chevauchement.

On rappelle aux candidats de consulter la section admissibilité, exigences et obligations pour en apprendre davantage sur la présentation de rapports scientifiques et financiers, les remerciements aux bailleurs de fonds, les politiques de libre accès de la Société canadienne du cancer et le financement relatif au tabac.

Dernière modification le: 7 mars 2016