Subventions de recherche sur la prévention en partenariat avec la SCC

Veuillez consulter la section admissibilité, exigences et obligations avant de créer une demande.

Dates limites

tel qu'il est annoncé

Remise de la lettre d’intention : TBD
Résultats basés sur la lettre d’intention : TBD
Remise de la demande intégrale : TBD
Annonce des résultats : TBD
Date de début prévue : TBD

Des guides pour la présentation d’une demande sont disponibles sur la page EGrAMS documentation for applicants (en anglais seulement).

Description du programme

Les subventions de recherche sur la prévention en partenariat avec la SCC ont été créées pour soutenir les chercheurs dont la recherche aborde des aspects clés de la prévention du cancer et de la réduction des risques associés à la maladie. La collaboration avec la SCC vise à ce que les résultats des travaux aient davantage de chances d'influencer ou de modifier la politique ou les directives de pratique au sein de la Société. Ce programme est centré sur la collaboration entre les chercheurs et les représentants de la SCC. Il doit décrire précisément la manière dont la recherche proposée s’attaquera à un aspect prioritaire de la prévention ou de la réduction des risques en vue d’influencer les programmes de la Société, ses activités ou son travail associé à sa politique publique. Il est également attendu de ce programme qu’il contribue à bâtir la  communauté qui l’animera et à assurer sa propre durabilité sur le plan de la recherche, d’une part, et qu’il contienne un volet de formation, d’autre part.

Les programmes de prévention seront axés sur les travaux de recherche visant à réduire les risques de cancer. Selon la SCC, la recherche sur la prévention visant la modification du profil de risque peut s’effectuer à tout point du continuum de recherche, qu’il s’agisse de la définition des facteurs augmentant le risque de cancer chez une personne ou d’interventions dans la population visant à encourager les actions qui réduisent des facteurs de risques reconnus (modification d'une politique ou de pratiques).

Nous encourageons le dépôt de demandes dans les domaines suivants : épidémiologie, recherche en laboratoire, sciences sociales, politique, promotion de la santé et services de santé. Les projets devront être pertinents pour la SCC et traiter d’enjeux importants en matière de prévention et de réduction des risques de cancer, dans l’optique d’avoir un effet important sur la réduction de l'incidence de la maladie dans la population canadienne.

Les secteurs prioritaires ciblés par la Société canadienne du cancer comprennent, sans en exclure d’autres : 

  • la lutte contre le tabagisme
  • les carcinogènes professionnels et environnementaux
  • l’exposition aux rayons UV
  • l’alimentation saine et l’activité physique
  • le dépistage
  • l’économie de la santé et des systèmes de santé liés à la prévention du cancer

Voici des exemples des thèmes et objectifs de recherche qui pourraient se révéler pertinents dans le cadre de ce programme de subvention :

  • le transfert des résultats de recherche vers des programmes de prévention ou l’élaboration de politique ainsi que leur mise en pratique
  • l’identification de nouvelles approches pour adresser le fardeau de la maladie et l’évaluation des risques
  • provoquer des changements mesurables en matière de comportements préventifs et d’exposition à des risques professionnels et environnementaux
  • provoquer des changements mesurables en ce qui a trait aux indicateurs de résultats intermédiaires
  • améliorer la compréhension des obstacles à la prévention ou des limites de la recherche préventive
  • créer des recommandations politiques en matière de santé basées sur des faits pertinents pour la prévention du cancer
  • le transfert des découvertes issues de la recherche fondamentale sur l’étiologie du cancer et  l’étude de la génétique en interventions visant la réduction des risques et la prévention du cancer

Caractère scientifique du programme

Ce programme de subventions est d’abord conçu pour soutenir les projets de recherche qui auront un impact mesurable sur la prévention du cancer au moyen du programme et des travaux de politique publique de la Société canadienne du cancer.

La proposition de recherche doit comprendre :

  • un plan de partenariat avec la Société canadienne du cancer adressant l’un des aspects prioritaires en matière de prévention du cancer et de réduction des risques associés à la maladie
  • un plan de transfert des connaissances visant la diffusion efficace des notions tirées des recherches, qu'elles soient associées ou non à la SCC
  • un volet de formation contribuant à augmenter la capacité de recherche sur la prévention et de partenariats avec la SCC partout au Canada.

Partenaire de la Société canadienne du cancer

Chaque demande doit comprendre les noms des partenaires de la Société canadienne du cancer qui seront entièrement impliqués dans l'élaboration du calendrier de recherche, qui participeront à l’avancement de la recherche et à la diffusion des résultats, et qui mettront en application les conclusions de la recherche dans le cadre des programmes ou des travaux de politique publique de la SCC. Les projets proposés doivent établir un lien précis avec la SCC et se traduire par des propositions collaboratives qui influenceront le travail et faciliteront le transfert des découvertes de recherche en connaissances utiles au fonctionnement des programmes de la SCC, à ses travaux de politique publique ainsi qu’à la représentation de la cause qu’elle défend.

L’identification des employés de la SCC qui pourraient être impliqués dans votre projet dépendra de la nature de votre proposition. Par exemple, le choix d’employés travaillant dans les domaines de la prévention, des communications, de la représentation de la cause ou alors des services aux programmes.

Les responsabilités suivantes pourraient, à titre d’exemple, faire partie du rôle des employés de la SCC :

  • émettre des suggestions sur l'avancement de la recherche et l’identification des priorités de l'étude
  • optimiser les ressources axées sur des faits pour renseigner et renforcer les programmes et services de la SCC en matière de prévention du cancer
  • concevoir un cadre de travail collaboratif et coordonné pour encourager les pratiques fondées sur des faits
  • travailler au développement de la capacité de réception des connaissances de l’utilisateur en matière de recherche collaborative sur la prévention du cancer
  • collaborer avec les chercheurs pour tisser des liens avec des médecins et des décideurs clés
  • assister la conception de matériel et de stratégies destinées au transfert des connaissances
  • assister le recrutement de participants pour des entrevues et des groupes de discussion
  • assurer le transfert des découvertes issues de la recherche vers la politique et les pratiques publiques en matière de santé.

Le partenariat doit se poursuivre outre la diffusion des résultats de recherche.

Les chercheurs peuvent suggérer des collaborations supplémentaires avec d’autres établissements de recherche ou des partenariats avec d’autres agences et groupes communautaires, selon le cas.

Nous encourageons les chercheurs à identifier eux-mêmes des partenaires potentiels de la SCC. Pour obtenir de l’assistance sur la manière de former d’éventuels partenariats avec la SCC, écrivez à research@cancer.ca. Veuillez inclure à votre courriel une brève description de votre projet ainsi que le rôle prévu du partenaire de la SCC pour nous aider à vous répondre.

Il n'est pas obligatoire d'avoir finalisé le partenariat avec la SCC lors de la remise de la lettre d’intention.

Fonds disponibles

Nous prévoyons que  le prochain concours sera ouvert tel qu'il est annoncé et que jusqu’à deux subventions seront offertes.

Les budgets annuels disponibles peuvent atteindre 200 000 $, s'élevant possiblement jusqu’à 800 000 $ par subvention. Les demandes de financement doivent être cohérentes par rapport aux travaux prévus dans le cadre du projet. Les subventions peuvent durer jusqu’à quatre ans et sont renouvelables. 

Les fonds doivent servir à couvrir les frais de recherche directs comme les fournitures, les dépenses, les salaires et l’équipement associés au projet proposé. Les frais indirects ne sont pas admissibles au financement. Les demandes d'acquisition d'équipement ne peuvent former plus de 25 % du budget soumis.

Évaluation par les pairs

Le processus de demande et d’évaluation compte deux étapes. Les candidats devront présenter une lettre d’intention, et ceux qui seront retenus seront invités à soumettre une demande intégrale. Un comité d’évaluation multidisciplinaire par les pairs sera constitué pour procéder à l’évaluation des lettres d’intention et des demandes intégrales. Il se composera de scientifiques, d’experts en matière de programmes et politiques et de praticiens, selon la portée des demandes soumises. La participation de représentants de la communauté permettra également de connaître le point de vue des patients, des survivants et des fournisseurs de soins.

Critères d’évaluation de la lettre d’intention

La lettre d’intention sera évaluée en fonction de sa pertinence par rapport au programme de subvention et de sa valeur scientifique. Les candidats doivent prendre note qu’un tri sera fait à la suite de l’évaluation des lettres d’intention.

Lettres d’intention

Le chercheur principal/cochercheur principal ne peut présenter plus d’une demande de subvention par concours. Un chercheur principal/cochercheur principal ne peut détenir qu’une seule subvention de recherche sur la prévention en partenariat avec la SCC à la fois.

La lettre d’intention doit comporter les éléments suivants :

  1. un énoncé de pertinence appuyant la légitimité de la proposition par rapport à l’occasion de financement
  2. un résumé scientifique
  3. jusqu’à trois pages de chiffres, de tableaux et de diagrammes accompagnés de leur légende
  4. un résumé du projet (maximum de quatre pages à interligne simple) comprenant les éléments suivants :
    • les enjeux spécifiques abordés par la recherche
    • les justifications et antécédents scientifiques liés au projet
    • la conception et la méthodologie de recherche
    • le lien proposé avec un programme ou une politique de premier plan de la Société canadienne du cancer et un plan de transfert des connaissances
  5. un budget préliminaire (coûts annuels seulement) incluant les autres sources de financement requises
  6. les noms et les CV des chercheurs principaux/cochercheurs principaux, ainsi que les employés de la SCC si leur identité est connue
  7. les noms des évaluateurs suggérés/déconseillés

Veuillez noter qu’il est permis de modifier les éléments énoncés dans la lettre d’intention après la remise de celle-ci. Ces changements doivent toutefois être communiqués à la Société le plus rapidement possible.

Demande intégrale

Les candidats retenus après l’évaluation des lettres d’intention seront invités à soumettre une demande intégrale.



La demande intégrale devra contenir les éléments suivants. Des directives spécifiques relatives aux demandes en ligne sont disponibles :

  1. Dans le cadre du résumé « public » (non scientifique), une déclaration de pertinence par rapport au cancer décrivant clairement l'impact potentiel de ce projet sur la lutte contre le cancer. 
  2. Un résumé scientifique (peut être une version mise à jour du résumé présenté lors du dépôt de la lettre d’intention). 
  3. Une proposition scientifique détaillée énonçant clairement les buts du projet, notamment les travaux antérieurs menés dans ce domaine, le concept expérimental, les méthodes employées et les analyses effectuées. Des précisions relatives aux membres de l'équipe de recherche qui seront responsables de chacun des aspects du projet, le motif de leur participation au projet, ainsi qu'une description de l'environnement dans lequel se déroulera la recherche sont requis,  ainsi qu’une description précise de la collaboration avec la Société canadienne du cancer et de son rôle dans le programme, une explication de la pertinence du programme par rapport à la prévention du cancer et à la mission de la Société canadienne du cancer, l’impact mesurable qu’auront les résultats de la recherche sur les efforts déployés par la SCC pour réduire le fardeau qu'est le cancer et contribuer à l'avancement de la recherche sur la prévention (un plan d'examen de l'impact du programme sur la prévention du cancer et la réduction des risques associés à la maladie devrait être inclus), une description détaillée des résultats actuellement attendus du programme, un plan détaillé de diffusion des découvertes issues de la recherche excluant les publications scientifiques et incluant une stratégie de transfert des connaissances associées aux programmes, aux travaux de politique publique ou à la représentation de la cause par des experts de la Société canadienne du cancer. En outre, cinq pages de figures, de tableaux et de graphiques de données et de légendes qui les accompagnent sont permises. 
  4. Une lettre de soutien de la part d'un partenaire de la Société canadienne du cancer.  
  5. Une justification budgétaire en ce qui concerne les fournitures, les dépenses et le personnel liés au projet de recherche. Elle doit comprendre le nombre de membres du personnel nécessaires afin d'exécuter le travail, une description de leur expérience ou de leur niveau d’études, ainsi que leur engagement relatif au projet.

Critères d’évaluation de la demande intégrale

Les critères comprendront, sans s’y limiter, cinq catégories d’évaluation : stratégie de recherche, chercheurs, environnement, pertinence par rapport au cancer, intégration de la Société canadienne du cancer.

Stratégie de recherche
  • pertinence par rapport aux enjeux prioritaires établis par la Société canadienne du cancer en matière de réduction des risques et de prévention du cancer
  • valeur scientifique de la recherche en ce qui a trait à la prévention de l’incidence du cancer
  • cohérence de la proposition par rapport à l'occasion de financement
  • cohérence de la durée de la recherche et du degré de soutien demandé
Chercheurs
  • compétences et l’expérience des chercheurs
Environnement
  • qualité de l’environnement dans lequel les travaux seront menés
Pertinence par rapport au cancer
  • impact potentiel sur la prévention du cancer et la réduction des risques associés à la maladie
  • démonstration de la capacité du programme à contribuer au champ de connaissances lié à la réduction des risques ou à la prévention du cancer ou à avoir un impact sur l’avancement du domaine d’étude
Intégration de la Société canadienne du cancer (Échelle d'évaluation de partenariat)
  • degré d’intégration du projet par rapport aux activités de la SCC, incluant l’étendue de l’implication et de l’engagement de la SCC en ce qui à trait à l'élaboration du calendrier de recherche, à sa participation au développement de la recherche, à la diffusion des découvertes et à l’application des résultats de la recherche dans les travaux de la SCC, selon le cas.

Demandes et sources de financement multiples

Il est convenu que des demandes peuvent également être soumises à d’autres agences afin de bénéficier de subventions et de programmes de similaires à ceux de l’IRSCC. Le candidat est responsable de signaler l’absence ou l'étendue du recouvrement du soutien obtenu. Les boursiers sont autorisés à accepter du financement de la part d’autres sources, jusqu’à concurrence de la somme recommandée par le comité de l’IRSCC.

Les candidats sont invités à consulter la section admissibilité, exigences et obligations pour obtenir des renseignements sur les rapports scientifiques et financiers, la reconnaissance du bailleur de fonds, ainsi que les politiques de la Société canadienne du cancer sur le libre accès et le recours au financement lié à l’industrie du tabac.

Dernière modification le: 22 décembre 2015