Erreurs à ne pas commettre lors de la présentation d’une demande de subvention de recherche

Dans le but d’aider les candidats aux subventions, la Société canadienne du cancer a recensé les erreurs les plus fréquemment commises lors de la préparation d’une demande de subvention de recherche. La liste ci-dessous vise à attirer l’attention des candidats sur les erreurs fréquemment commises à éviter.
  1. Langage trop compliqué dans le résumé public/non scientifique

    Le résumé public/non scientifique est un outil très important que la Société canadienne du cancer utilise pour recueillir des fonds et orienter ses communications et ses promotions. Les candidats doivent employer un langage à la portée du profane. Vous devez rédiger votre demande comme si vous tentiez d’expliquer votre projet de recherche à une classe du secondaire ou à un donateur.
  2. Résumé de la section Abrégé des autres subventions demandées et accordées absent des annexes

    Les membres du comité doivent disposer de ce résumé pour déterminer les chevauchements budgétaires.
  3. Les sections de la proposition et du résumé scientifique contiennent des symboles et des styles d'en-têtes non compatibles avec l'éditeur Rich Text

    Reportez-vous au document Utiliser l'éditeur Rich Text EGrAMS (en anglais seulement) pour des renseignements sur le format correct à adopter pour votre demande.
  4. L’inclusion d’images, de tableaux ou de graphiques inadéquats. Le contenu devrait être étiqueté clairement de manière à indiquer qu’il s’agit d’image, de tableau ou de graphique, et ne devrait en outre contenir que les renseignements ou les données à l’appui, y compris les légendes descriptives appropriées.
  5.  

Nous incitons vivement les candidats à consulter le document d'accompagnement intitulé Conseils pour la préparation d'une demande adéquate de subvention à la Société canadienne du cancer pour obtenir d’autres renseignements utiles.

Dernière modification le: 21 septembre 2017