Vous êtes ici:
A-|A|A+

Virus T-lymphotrope humain (HTLV)

Le HTLV ressemble au VIH, un autre virus, mais il ne cause pas le sida. La forme de HTLV associée au cancer est le virus T-lymphotrope humain de type 1 (HTLV-1).

Une personne infectée par le HTLV-1 le demeure toute sa vie. Il n’existe aucun traitement pour se débarrasser du virus une fois qu’on est infecté. Dans de nombreux cas, toutefois, le virus n’entraîne ni symptômes ni problèmes de santé.

HTLV-1 et cancer

Le HTLV-1 peut causer chez l’adulte un type peu commun de leucémie lymphoïde à cellules T et de lymphome non hodgkinien qu’on appelle lymphome ou leucémie à cellules T de l'adulte (ATL/L). Ce cancer n’est pas courant au Canada et se manifeste surtout au Japon et dans les Caraïbes.

Le risque à vie d’une personne porteuse du HTLV-1 de développer l’ATL/L est de 2 à 4 %. Il faut souvent beaucoup de temps avant que la personne infectée développe l’ATL/L. Cependant, seules quelques personnes porteuses du HTLV-1 développeront l’ATL/L.

Comment se propage le HTLV?

Le HTLV-1 se propage à peu près de la même façon que le VIH. Ce ne sont pas toutes les personnes exposées au HTLV-1 qui deviennent infectées. Le HTLV-1 peut se propager :

  • lors de relations sexuelles non protégées
  • par le partage d’aiguilles, de seringues ou d’autre matériel pour injection de drogues
  • lors d’une transfusion sanguine avec du sang ou des produits sanguins contaminés
  • d’une mère infectée à son bébé pendant l’accouchement ou l’allaitement.

La Société canadienne du sang analyse chaque don de sang pour savoir si le HTLV-1 est présent; le risque de contracter une infection au HTLV-1 par transfusion sanguine est donc très faible. Le risque d’une mère infectée par le HTLV-1 de transmettre le virus à son enfant est de 10 à 30 %. Le risque diminue si la mère n’allaite pas.

Comment procéder au dépistage du HTLV-1?

On peut faire une analyse sanguine pour détecter la présence d’anticorps du HTLV-1.

Comment réduire votre risque

À l’heure actuelle, il n’y a aucun vaccin qui prévient l’infection au HTLV-1. Pour aider à réduire votre risque d’infection au HTLV-1, suivez ces quelques conseils.

Adoptez des pratiques sexuelles plus sûres.

Si vous avez une vie sexuelle active, utilisez un condom et d’autres moyens pour vous protéger contre le HTLV-1 ainsi que d’autres infections transmises sexuellement.

Protégez-vous du sang ou des liquides corporels contaminés.

Ne partagez pas de seringues ni aucun autre matériel lié à l’utilisation de drogues. Si vous consommez des drogues injectables, participez à un programme d’échange de seringues.


Découvrez des articles connexes

Virus d’Epstein-Barr (VEB)

Herpès-virus humain 8 (HHV-8)

Virus de l’immunodéficience humaine (VIH)

Poursuivez votre lecture

A-|A|A+