Vous êtes ici:
A-|A|A+

Les produits sans soleil, pour bronzer en sécurité

Pour obtenir un teint hâlé sans la menace d’un cancer de la peau, il existe sur le marché de nombreux produits de bronzage sans soleil pour vous donner ce petit air de « retour de vacances » tant recherché.

Les produits de bronzage sans soleil sont-ils sans danger?

Rien n’indique que les bronzeurs, autobronzants et autobronzants en vaporisateur puissent être dommageables pour la santé; ils sont considérés comme sûrs, pour autant qu’on les applique correctement et avec soin. Ces produits sont destinés à une application externe seulement sur la peau et ne doivent pas être appliqués près des lèvres, de la bouche et du nez, ou au pourtour des yeux. Assurez-vous de bien protéger ces régions, et ce, même si le produit est appliqué au vaporisateur ou à l’aérographe dans un établissement professionnel.

Prenez également soin de ne pas respirer ou avaler un produit de bronzage sans soleil. Si vous appliquez vous-même le produit, prenez les mêmes précautions et suivez les instructions sur l’étiquette.

Dois-je quand même appliquer un écran solaire et protéger ma peau du soleil?

Oui. Les produits autobronzants ne protègent pas votre peau des effets nocifs du soleil. Certains contiennent un écran solaire, mais leur facteur de protection solaire (FPS) est généralement faible. Votre bronzage ne vous mettra aucunement à l’abri des effets d’une exposition aux dangereux rayons UV.

Qu’appelle-t-on « bronzeurs »?

Les bronzeurs sont des produits cosmétiques qui teintent temporairement la surface de la peau d’une couleur dorée ou brune afin de lui donner un aspect hâlé, qui disparaît lorsqu’on nettoie la peau à l’eau et au savon. Les poudres et les hydratants teintés font partie des bronzeurs. Ces produits sont généralement considérés comme étant sans danger.

Qu’appelle-t-on « autobronzants »?

Les autobronzants qu’on applique sur la peau sont offerts sous différentes formes : lotions, crèmes, gels, mousses, lingettes et atomiseurs. L’ingrédient qui se retrouve le plus souvent dans les autobronzants est le dihydroxyacétone (DHA). Le DHA est une molécule de sucre provenant de sources végétales; on l’utilise comme colorant. Lorsqu’il est absorbé, le DHA réagit avec la couche superficielle de l’épiderme pour la foncer ou la teinter, lui donnant une couleur bronzée ayant l’apparence d’un hâle. Ce « bronzage » est temporaire et disparaît progressivement lorsqu’on cesse d’utiliser le produit et que les cellules cutanées se régénèrent. À défaut de réappliquer le produit, l’effet disparaît habituellement au bout d’une semaine.

Qu’appelle-t-on « autobronzants en vaporisateur »?

Les autobronzants en vaporisateur ont ceci de particulier qu’ils peuvent être appliqués par des professionnels à l’aide d’un aérographe (airbrush) ou dans des cabines de bronzage où on utilise un vaporisateur ou un brumisateur (spraytan) pour appliquer très rapidement sur le corps une solution qui contient le plus souvent du DHA.

Qu’appelle-t-on « produits de bronzage oraux ou injectables »? Sont-ils sécuritaires?

Santé Canada n’a pas approuvé l’utilisation des produits de bronzage oraux (ou pilules de bronzage) ou injectables. D’ici à ce qu’ils aient fait l’objet d’une analyse et que les experts en aient confirmé l’innocuité, ces produits ne devraient pas être utilisés.


Découvrez des articles connexes

Comment obtenir un apport suffisant de vitamine D si j’évite le soleil?

Les dangers du bronzage artificiel

Quatre mythes sur le bronzage artificiel

Poursuivez votre lecture

A-|A|A+