Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Faites preuve de bon sens sous le soleil

Personne n’a envie de rester à l’intérieur quand il fait soleil. Lorsque vous êtes à l’extérieur, il suffit par contre d’un peu de bon sens sous le soleil pour réduire les risques d’une exposition prolongée au soleil pour toute la famille.

Si vous travaillez en plein air, vous risquez d’être plus souvent et plus longtemps exposé au soleil; vous avez dons tout intérêt à prendre vous aussi les précautions qui suivent.

  • Vérifiez l’indice UV chaque jour

    Avant d’aller dehors, consultez le bulletin météo pour connaître l’indice UV du jour. Les jours où cet indice est de 3 ou plus (modéré), il importe plus que jamais de bien protéger votre peau. Évitez autant que possible de vous exposer au soleil entre 11 h et 15 h, lorsque ses rayons sont les plus forts, ou à toute heure du jour lorsque l’indice UV est de 3 ou plus. Au Canada d’avril à septembre, l’indice UV peut atteindre ou dépasser 3 entre 11 h et 15 h, et ce, même par temps nuageux.

  • Recherchez l’ombre

    Si votre ombre est plus courte que vous, il est temps de vous mettre à l’ombre. Asseyez-vous sous un arbre au parc ou sous un auvent à la terrasse du restaurant. Au besoin, créez vos propres zones d’ombre. Soyez prévoyant et apportez un parasol – vous pourrez ainsi avoir de l'ombre à volonté! Même à l’ombre, si vous pouvez voir le ciel d’où vous êtes, vous devez quand même porter des vêtements couvrants, un chapeau, des lunettes de soleil et un écran solaire. En effet, les rayons UV peuvent réfléchir sur les surfaces environnantes et vous atteindre.

  • Couvrez-vous

    Un des meilleurs moyens de vous protéger du soleil est de vous couvrir.

    •  Couvrez votre peau le plus possible en portant des vêtements faits d’un tissu serré ou anti-UV. Les vêtements offrent une meilleure protection que les écrans solaires.
    • Portez un chapeau à large bord qui protège votre tête, votre visage, vos oreilles et votre cou. Des chapeaux comme les casquettes de baseball n’offrent pas suffisamment de protection. Plusieurs cancers de la peau se développent sur le visage et le cou. Ces régions ont besoin de protection accrue.
    • Appliquez de l’écran solaire sur vos oreilles, votre menton et votre cou même si vous portez un chapeau.

    Facteur de protection UV

    Certains vêtements sont conçus spécialement pour contrer les rayons UV. L’étiquette affiche le facteur de protection contre les rayons ultraviolets (FP UV). Le FP UV permet d’évaluer la capacité d’un tissu à bloquer le passage des rayons UV et d’atteindre la peau. Les tissus sont classés en catégories selon leur FP UV. Tout comme pour le FPS, plus le FP UV est élevé, moins les radiations UV atteignent la peau et meilleure est la protection. Les tissus utilisés pour ces vêtements sont souvent légers, et certains peuvent avoir été traités avec des substances qui inhibent les rayons UV afin de les aider à bloquer les rayons UV. Il est important de se rappeler que le FP UV de ces vêtements est aussi moins élevé lorsqu'ils sont trop étirés, mouillés ou usés. Recherchez un FP UV de 15 ou plus. Un FP UV de 50+ bloque la plupart des rayons UV.

  • Portez vos lunettes de soleil

    Les lunettes de soleil bloquent une grande quantité de rayons UV qui peuvent être dommageables pour les yeux. Laissez-les donc sur votre nez, et faites-en porter aussi aux enfants. Il n’est pas nécessaire de payer une fortune pour avoir de bonnes lunettes de soleil. Assurez-vous de choisir une monture enveloppante, bien ajustée. Assurez-vous que les lentilles offrent une protection contre les UVA et UVB. Recherchez les étiquettes portant la mention « UV 400 » ou « protection UV à 100 % ».

  • Crème solaire – Ne partez pas sans elle!

    Les écrans solaires absorbent les rayons UV et les empêchent de pénétrer dans la peau. Les écrans sont classés selon la force de leur facteur de protection solaire (FPS). Le FPS correspond à la capacité du produit à filtrer ou bloquer les rayons UVB du soleil. Un écran possédant un FPS de 15 bloque 93 % des rayons UVB, tandis qu’un écran avec FPS de 30 bloque 97 % des UVB. Santé Canada réglemente l'innocuité et la qualité des écrans solaires au Canada. Considérés comme des médicaments, les écrans solaires doivent se conformer aux exigences canadiennes.

    L’écran solaire est un complément à l'ombre, aux vêtements et aux chapeaux : il ne les remplace pas. N’oubliez pas que les écrans solaires n’ont pas été conçus dans le but de vous permettre de rester plus longtemps au soleil. Ils ont été conçus pour vous protéger davantage quand vous êtes dehors. Vous devriez appliquer un écran solaire sur toutes les surfaces de peau exposées qui ne sont pas couvertes par un vêtement.

    • Utilisez un écran solaire doté d’un FPS d’au moins 30.
    • Assurez-vous que le produit porte la mention « large spectre » (c.-à-d. qu’il protège contre les rayons UVA et UVB).
    • Si vous vous baignez, choisissez un écran solaire résistant à l’eau.

    Comment utiliser un écran solaire

    •  Appliquez une généreuse couche d’écran solaire. N’oubliez pas de protéger oreilles, nez, cou, toute partie chauve de la tête, dos des mains et dessus des pieds. Un adulte a besoin en moyenne de 2 ou 3 cuillerées à soupe de lotion pour couvrir tout le corps et de 1 cuillerée à café pour couvrir le visage et le cou.
    • Appliquez d’abord l’écran solaire, puis le maquillage ou l’insectifuge. Appliquez votre écran solaire selon le mode d’emploi.Si vous oubliez de vous protéger avant d’aller dehors, il n’est pas trop tard! Appliquez le produit dès que vous le pouvez et réappliquez-le à la fréquence recommandée, en particulier après avoir nagé ou transpiré. Ne vaporisez pas l'insectifuge en aérosol ou en pompe directement sur votre visage. Vaporisez-le plutôt sur vos mains puis appliquez-le doucement sur votre visage, tout en évitant vos yeux et votre bouche.
    • Utilisez un baume à lèvres avec FPS et réappliquez-en au besoin. Vos lèvres aussi ont besoin de protection.
    • Ne négligez pas d’appliquer votre écran solaire par temps nuageux ou durant les mois d’hiver.
    • Essayez différents produits jusqu’à ce que vous en trouviez un qui vous convient parfaitement. Demandez conseil à votre pharmacien si vous avez besoin d’aide pour choisir votre écran solaire.

    Certains produits servent à la fois d’écran solaire et de produit maquillant ou d’hydratant. Vérifiez toujours si l’écran solaire est « à large spectre » et suivez le mode d’emploi quant à la quantité à appliquer et à la fréquence de l’application. Si vous n’êtes pas certain de la protection qu’offre votre produit maquillant ou d’hydratant contre les UVA et les UVB ou si l’emballage ne contient pas de directives, vous pouvez employer un écran solaire « à large spectre » en plus de votre produit.

    Les écrans solaires ont une date de péremption qui est habituellement visible sur le contenant. Ils contiennent des agents chimiques, alors on ne devrait pas les utiliser après la date de péremption puisqu'ils pourraient ne pas être aussi efficaces. Les écrans solaires peuvent être affectés par des changements extrêmes de température. S'ils ont gelé ou surchauffé, on doit les jeter. Si l’odeur ou la couleur est différente, il faut les jeter.

  • N’utilisez pas de dispositifs de bronzage artificiel

    Il n'existe aucun moyen de bronzer sans danger.  Une peau bronzée est une peau endommagée. Évitez d’utiliser des lits de bronzage ou des lampes solaires.

  • Apprenez à connaître les signes du cancer de la peau

    La plupart des cancers de la peau peuvent être guéris s’ils sont détectés suffisamment tôt.

    Vérifiez votre peau régulièrement. 

A-|A|A+

Histoires

Désormais, je sais que même après ma mort, je continuerai d’aider des femmes et des hommes atteints de cancer. C’est une trace que je veux laisser dans le monde.

Plus de details

Information sur le cancer dans plus de cent langues

Illustration d’un point d’interrogation

Le Service d’information sur le cancer (SIC) de la Société canadienne du cancer est le seul service téléphonique national, bilingue et sans frais au Canada à offrir de l’information sur le cancer dans plus de cent langues.

Apprenez-en plus