Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Vivez sans fumée

Voici quelques trucs pour éviter la fumée secondaire ou l’empêcher de nuire à votre environnement.

  • Conseils pour un maison sans fumée
    • Planifiez une réunion pour discuter de la possibilité de faire de votre maison un lieu sans fumée.
    • Délimitez une zone pour fumeurs à l’extérieur de votre maison. Choisissez un endroit où la fumée ne peut pas entrer par les fenêtres, les portes ou les conduits.
    • Informez les visiteurs, au préalable, que votre maison est désormais un lieu sans fumée. S’ils fument, ils peuvent le faire à l’extérieur.
    • Affichez une note « Maison sans fumée » dans votre entrée ou sur le mur près de votre porte.
    • Dites à vos amis et à votre famille que vous êtes heureux qu’ils essaient de se libérer du tabac.
    • Offrez un manteau ou un chandail de fumeur aux personnes qui vont fumer dehors. Ainsi, elles ne ramèneront pas de fumée tertiaire sur leurs vêtements.
    Immeubles de condos ou d’appartements

    Il peut être plus difficile de rendre votre maison sans fumée si vous habitez dans un immeuble d’appartements ou de condos. Si vous partagez avec vos voisins des murs, des évents d’aération et des conduits, vous partagez aussi une partie de l’air.

    Les systèmes de ventilation (comme ceux contenant des filtres à air) dans les corridors et les appartements évacuent une certaine quantité de fumée. Les purificateurs d’air peuvent aider à réduire l’odeur de fumée et à atténuer l’irritation des yeux et de la gorge, mais n’éliminent pas complètement les substances chimiques.

    Certaines personnes se sentiront à l’aise de parler directement aux voisins fumeurs. Si tel est votre cas, exposez-leur le problème et tentez d’en arriver ensemble à une solution. Ils ignorent peut-être que la fumée pénètre dans votre appartement.

    Conseils pour empêcher la fumée d’entrer dans votre appartement
    • Recherchez des fissures ou des espaces entre les murs et le sol, ainsi que des ouvertures autour des fenêtres, des portes et de la tuyauterie. Bloquez ou scellez-les ensuite avec un produit de remplissage ou d’étanchéité.
    • Installez des coupe-froid autour de votre porte d’entrée et de la porte de votre balcon.
    • Ajoutez des coupe-froid munis de fibres au bas de ces portes. Ils combleront l’espace entre celles-ci et le plancher.
    • Posez des joints d’étanchéité ou des scellants spéciaux derrière les plaques des interrupteurs et des prises de courant pour bloquer la fumée.
    Parlez à votre propriétaire ou gestionnaire immobilier

    Faites part de vos préoccupations à votre propriétaire ou gestionnaire immobilier et demandez-lui de vous aider.

    • Demandez à votre propriétaire ou gestionnaire immobilier de s’assurer que le système de ventilation fonctionne correctement, afin que l’air soit un peu plus propre.
    • Vérifiez par où et à quel moment la fumée s’infiltre dans votre appartement.
    • Si vous ne pouvez pas effectuer les réparations nécessaires pour bloquer la fumée, demandez à votre propriétaire ou gestionnaire immobilier de s’en charger.
    • Si la fumée vient d’un appartement en particulier, demandez à votre propriétaire ou gestionnaire immobilier d’essayer de la bloquer par les mêmes méthodes que celles que vous avez utilisées dans votre appartement.
    • Si des gens fument dans des espaces communs, comme la buanderie, la piscine, les escaliers ou les ascenseurs, demandez à la direction d’afficher des interdictions de fumer.
    • Lisez votre bail. Si votre immeuble est censé être sans fumée, en tout ou en partie, demandez que les règles soient respectées.

    Il se peut que d’autres occupants de votre immeuble aient les mêmes problèmes que vous avec la fumée secondaire. Vous pourriez unir vos efforts pour demander une politique antitabac pour l’immeuble ou votre étage. En groupe, exprimez vos craintes à l’association de locataires de votre région ou à votre syndicat de copropriété, qui pourrait être en mesure de vous aider.

    Si vous avez épuisé tous vos recours et êtes toujours incommodé par la fumée, vous finirez peut-être par décider de déménager dans un immeuble sans fumée ou de louer un appartement plus récent où l’air est de meilleure qualité. Certains immeubles de condos et d’appartements deviennent sans fumée.

  • Conseils pour avoir une voiture sans fumée

    Une voiture est un petit espace clos. Si quelqu’un fume à l’intérieur, les substances chimiques toxiques dans la fumée secondaire sont encore plus concentrées. Certains croient se débarrasser des substances chimiques en abaissant les vitres des portières, mais il n’en est rien. Fumer en gardant la cigarette à l’extérieur de la voiture n’est pas plus efficace. Si vous fumez dans votre voiture, une couche de fumée tertiaire s’y déposera.

    Si vous conduisez un véhicule pour votre travail, il existe peut-être déjà des règles qui vous interdisent de fumer ou vous obligent à réduire la quantité de fumée secondaire. S’il n’y en a pas, nos conseils peuvent vous être utiles.

    Conseils pour avoir une voiture sans fumée
    • Nettoyez à fond l’intérieur de votre voiture, en utilisant l’aspirateur et un produit moussant pour enlever la majeure partie de la fumée tertiaire.
    • Informez vos passagers que votre voiture est un endroit sans fumée.
    • Affichez une note « Interdit de fumer » dans la voiture.
    • Lorsque vous parcourez de longues distances, faites des arrêts pour permettre aux personnes qui fument de le faire dehors, loin de la voiture.
    • Gardez les cigarettes hors de votre portée, dans le coffre de la voiture ou dans la partie arrière d’une camionnette ou d’une fourgonnette, pour être moins tenté de fumer.
  • Vivre sans fumée au travail

    Au Canada, presque tous les milieux de travail fermés sont sans fumée. Mais pour certains types d’emplois, les travailleurs sont encore exposés à la fumée secondaire, surtout s’ils doivent aller dans des résidences privées. C’est notamment le cas pour les personnes offrant des soins ou des services à domicile, les gens de métier, les intervenants d’urgence et les policiers.

    Si vous travaillez à l’extérieur (dans le domaine de la construction, de l’aménagement paysager, de l’agriculture ou de la pêche par exemple), vous pourriez être plus souvent en contact avec la fumée secondaire parce qu’il est toujours permis de fumer sur les lieux. Malheureusement, les lois visant à protéger les non-fumeurs ayant un emploi à l’extérieur accusent du retard par rapport aux lois adoptées pour ceux qui travaillent à l’intérieur.

    Si votre lieu de travail n’est pas sans fumée, discutez avec votre employeur des façons d’y réduire la fumée secondaire ou de mettre en place une politique antitabac. Encouragez-le à soutenir les programmes qui aident les employés à cesser de fumer.

  • Conseils pour vivre sans fumée dehors

    Même lorsque vous êtes dehors, pour attendre l’autobus ou vous amuser au parc, il peut y avoir de la fumée secondaire autour de vous. La bonne nouvelle, c’est que dans certaines régions canadiennes, il est maintenant interdit de fumer dans de nombreux espaces extérieurs tels que les cours d’école, les terrains de jeux, les parcs, les installations sportives et scènes de spectacles en plein air ainsi que les terrasses des restaurants. L’interdiction ne s’applique cependant pas à tous les espaces extérieurs. Si quelqu’un fume près de vous à l’extérieur, vous pouvez vous éloigner de cette personne ou suivre les conseils ci-dessous.

    Conseils pour vivre sans fumée dehors
    • Dans un endroit où il est interdit de fumer, demandez à une personne responsable des lieux de faire respecter la politique antitabac.
    • Si une personne fume et que vous vous sentez à l’aise de lui parler, rappelez-lui qu’elle est dans un espace sans fumée. Priez-la de cesser de fumer ou de s’éloigner de vous.
    • Lorsque vous allez sur une terrasse, vérifiez s’il est interdit d’y fumer. Sinon, vous pouvez prendre une table à l’intérieur ou aller ailleurs.
    • Lorsque vous assistez à un événement tenu sur une scène extérieure ou dans un stade, vérifiez si vous êtes dans un espace sans fumée ou s’il y a une section non-fumeurs.
A-|A|A+

Histoires

Researcher Dr Sohrab Shah Dr Sohrab Shah a contribué à la découverte de plus de 100 nouveaux gènes suspectés d’être responsables du cancer.

Plus de details

Un chez-soi loin de chez soi

Illustration d’une maison

La Société canadienne du cancer offre son hospitalité aux personnes atteintes de cancer qui doivent parcourir de longues distances pour recevoir leurs traitements.

Apprenez-en plus